-

ENSAD Paris

Avec plus de  250 ans d’histoire, on peut dire que l’ENSAD jouit d’une certaine expérience. Fondée en 1766 (officiellement en 1767 par lettres patentes du roi Louis XV), son but est alors de développer les métiers relatifs aux arts, afin d’obtenir par la suite , une amélioration de la qualité des produits de l’industrie. L’ENSAD devient l’École royale de dessin et de mathématiques en faveur des arts mécaniques en 1823.

Au fil du temps, sa mission initiale s’affine et son ambition s’affirme. Son nom suit; après plusieurs changements, l'établissement s’appelle désormais l’École nationale supérieure des arts décoratifs, depuis 1925. Ces changements concernent également les domaines d’enseignement ; dans les années 1930, l’école s’intéresse aux arts graphiques et à l’affiche publicitaire, puis après la guerre, elle se recentre sur l’architecture d’intérieur. Trente ans plus tard, elle met en place un enseignement de design industriel; une première en France.

Et cela va continuer ainsi au fil des années. Certaines disciplines disparaissent, quand d’autres font leur apparition. C’est grâce à ce dynamisme et à un certain sens de l’anticipation que l’établissement renforce son approche professionnelle. C’est l’une des toutes premières écoles d’art à prendre conscience de la révolution informatique et à intégrer le multimédia dans son enseignement.

Ainsi, on peut maintenant compter une dizaine de secteurs de spécialisation, et on constate que l’école s’ouvre à l’international, grâce à différents partenariats avec de grands établissements étrangers d’art et de design, des institutions culturelles et des entreprises innovantes.

L’ENSAD propose donc un cursus en 5 ans qui, depuis 2012, confère le titre de master à ce diplôme, qui est délivré avec une spécialisation dans l’un des dix secteurs de formation proposés : Architecture intérieure, Cinéma d’animation, Art espace, Design graphique / multimédia, Design objet, Design textile et matière, Design vêtement, Image imprimée, Photo / vidéo, Scénographie.

Mais revenons sur ce cursus en 5 ans. Les trois premières années concernent l’acquisition des basiques et des fondamentaux, mais également l’initiation au projet. Les deux dernières années sont celles de l'approfondissement, du développement du projet et de l’initiation à la recherche.

Comme souvent, la 1ère année est un tronc commun. Tous les élèves admis au concours sont réunis; c’est une année pluridisciplinaire et transversale, qui vise à leur faire acquérir des bases théoriques, techniques, et méthodologiques communes à l’ensemble des 10 secteurs  de l’établissement. Tous les cours sont obligatoires et alternent entre pratique et théorie. L’établissement n’accepte pas les redoublements. 

En 2e année, s’effectue le choix d’une spécialisation. C’est aussi durant celle-ci que l’étudiant se confronte, pendant plusieurs semaines, aux "Plateaux", périodes pluridisciplinaires, offrant l’opportunité de réaliser des travaux  à partir de plusieurs disciplines.

Cette interdisciplinarité est développée en 3e année, sous la forme de workshops inter-secteurs et/ou inter-écoles.

Lors de la 4e année, l’étudiant entreprend la rédaction d'un mémoire. Son sujet doit être en lien avec le domaine d’approfondissement et de recherche choisi par l’étudiant. C’est aussi lors de cette année qu’une mobilité académique à l’étranger est possible. 

Enfin, la dernière année est dédiée au Grand Projet.  Pluridisciplinarité  et interdisciplinarité sont alors une réalité pour l’étudiant. Ce Grand Projet est un travail de création conçu et réalisé à un niveau professionnel, en relation avec la spécialité choisie par l’élève. Il est présenté en juin et une session de rattrapage peut être organisée en octobre, si le jury demande un complément à l’élève, ou si celui-ci a été malade. Le Grand Projet ne peut être soutenu plus de deux fois. La soutenance est publique et le jury est composé au minimum de 2 enseignants de l’École et d’au moins 2 personnalités extérieures. Celles-ci sont désignées par le directeur de l’école et l’une d’elles aura la charge de la présidence du jury.

Durant le cursus, l’étudiant doit réaliser au moins un stage de  3 mois minimum et il bénéficiera d’enseignements artistiques et théoriques généraux (dessin, peinture, sculpture, histoire des arts, esthétique, droit, nouvelles technologies, langues). Le stage peut être divisé en 3 stages maximum, si leur durée cumulée est égale à au moins  3 mois  aussi.

Il se déroulera en France ou à l’étranger, dans toute entreprise en lien avec les activités de l’élève et sa spécialité. L’école recommande aux étudiants d’effectuer les stages sur les vacances d’été, après la 2e, 3e ou 4e année.

Voyons à présent quelques-unes des spécialités proposées.

Architecture intérieure : Imaginer de nouveaux espaces à vivre ou revisiter ceux déjà existant. Les cours vont notamment porter sur la lumière, la couleur, les volumes, les matériaux et équipements, l’ergonomie, la forme, l’histoire des arts modernes et des tendances, l’infographie, la sociologie, la maîtrise d’œuvre et la prospective. Les ateliers de projet vont apporter un complément. Ils sont assurés par des enseignants praticiens et  permettent des moments d’analyse critique, de recherche, d’expérimentation et de synthèse pluridisciplinaire.

Art-Espace : À l’issue de leur formation, les jeunes diplômés seront capables d’intervenir dans le domaine du volume et de l’espace, de lancer des projets ou de satisfaire des commandes. Pour cela, ils utiliseront différents moyens traditionnels ou plus modernes. Durant sa formation, l’étudiant va développer ses connaissances sur l’esthétisme, élargir sa culture générale et se former à un ensemble de méthodologies lui permettant de se définir artistiquement.

Cinéma d’animation : Analyse filmique, storyboarding, mise en scène, dramaturgie…. Autant de sujets que la formation va traiter. Elle a pour objectif de développer une maîtrise de l’expression par l’image en mouvement, la créativité et l’innovation. Le cursus va alterner  entre exercices et projets individuels, phases d’expérimentation et réalisation de projets collectifs.

Design graphique/multimédia : cette spécialisation va traiter l’ensemble des champs de création du design graphique : design interactif, édition multi-supports, systèmes d’identification graphique, typographie, création de caractères, design d’information, signalétique, graphisme et scénographie, etc. Le cursus va s’appuyer sur un ensemble de cours partagés en Sciences Humaines et Sociales (histoire, littérature, psychologie, anthropologie, philosophie, sociologie), narration et technologies. Une fois les fondamentaux maîtrisés (contraste, composition, rythme, forme, lumière, texture et matière), l’étudiant va pouvoir développer son propre style et intervenir dans des projets collectifs. 

Design objet : Ici, les étudiants sont préparés aux différentes pratiques contemporaines du design : design industriel, mobilier pour l’habitat et la collectivité, design de services, objets communicants.   L'enseignement va insister sur la recherche et l’innovation, la production, la connaissance des processus de fabrication et des milieux de distribution. L’étudiant devra à la fin de son cursus, être un expert en matière de formes, couleurs, lumières, structures et matériaux. Il pourra réaliser des prototypes grandeur réelle dans les ateliers de l’École et des projets professionnalisants, grâce aux partenariats avec des Industries françaises de l’ameublement, des distributeurs ou des éditeurs.

Image imprimée : Cette spécialisation vise à la formation de concepteurs-créateurs d’images, avec comme base, le dessin, et en privilégiant leur identité et leur engagement d’auteur/artiste. À l’issue de ce cursus, le jeune diplômé maîtrise les moyens de conception et de réalisation de l’image de création mise au service d’un propos, d’une interprétation du monde ou d’une narration. Il saura aussi poser un regard critique sur les enjeux de l’image de création contemporaine et de l’édition au sens large.

L’ENSAD met également à la disposition de ses étudiants 19 ateliers pédagogiques. Ils réunissent tous les équipements techniques et technologiques indispensables dans le cadre de cours et pour la réalisation de leurs projets.

Les ateliers pédagogiques sont : 

  • Atelier animation 
  • Atelier audio-vidéo 
  • Atelier bois 
  • Atelier électronique/numérique/robotique 
  • Atelier gravure 
  • Atelier impression textile 
  • Atelier maille 
  • Atelier maquette, résine, finition 
  • Atelier métal 
  • Atelier morphostructure 
  • Atelier moulage et céramique 
  • Atelier photographie 
  • Atelier scénographie 
  • Atelier sérigraphie 
  • Atelier tissage 
  • Atelier vêtement 
  • Plateau vidéo 
  • Pôle impression 
  • Pré-presse

Besoin de revoir les bases et de se mettre à niveau?

L'abonnement au blog est gratuit et vous pouvez vous désinscrire quand bon vous semble (heureusement d'ailleurs!) 😉

>

Déconnexion

Mot de passe

Entrez votre adresse e-mail pour recevoir un lien qui vous permettra de choisir un nouveau mot de passe.

Mot de passe

Choisissez un nouveau mot de passe.


Inscription


xCUSTOM

Your custom content goes here.