Les formations et le forum sont maintenant disponibles sur ce blog. Connectez-vous avec vos identifiants dessin.club -> -
Accueilconseils generalistes dessincompositionCréer un décor derrière un personnage déjà dessiné? pourquoi pas!

Créer un décor derrière un personnage déjà dessiné? pourquoi pas!

Ohlalaaaaaaaaaaa, ça faisait bien longtemps que je n’avais pas pris le temps de faire une critique de dessin, car plus vous êtes nombreux à m’envoyer des courriers électroniques (ce qui est génial évidemment), mais moins j’ai de temps à accorder à chacun (je pense sérieusement à faire appel à une société de clonage humain 😉 ).

Lorsque je critique l’ une de vos illustrations (numérique ou traditionnelle) et que je la publie sur le blog, je suis conscient que cela est utile à bon nombre d’entre vous. Même quand il ne s’agit pas de vos propres dessins, les conseils sont toujours bons à prendre. J’ai décidé de critiquer cette illustration de Caroline B., car elle est assez représentative des petites maladresses que l’on peut rencontrer en digital painting, en particulier au tout début. Bien qu’il soit évident que Caroline n’en est pas à sa toute première expérience numérique, et que son illustration soit plutôt réussie dans l’ensemble, il y a toujours de petites choses à revoir et à débattre (personne n’est parfait, et surtout pas moi!). C’est d’ailleurs pour cette raison qu’elle a eu le courage de me soumettre sa création, je lui tire mon chapeau rien que pour ça.

comment dessiner la déesse Athéna

Alors Caroline, premières impressions générales (plutôt très positives) que j’ai eues en regardant pour la première fois ton illustration, avec des yeux neufs et aussi objectifs que possible:

  • On comprend tout de suite de quoi il s’agit sur l’image. On remarque un personnage féminin au milieu d’un paysage. Cette première lecture est claire, et c’est essentiel !
  • Tu as fait du bon boulot sur le personnage, j’aime beaucoup la posture, qui montre bien ce mélange de compassion et de force émanant de la réincarnation d’Athéna. Son attirail nous rappelle bien qu’il ne faut pas lui chercher des noises vu qu’il s’agit bien de la déesse de la guerre en chair et en os 😉 .
  • La palette de couleur est plutôt bien choisie, et la lumière paraît assez bien gérée (direction, intensité).
  • Le regard circule plutôt bien de gauche à droite (sens naturel de lecture).

 

critique objective de dessin

  • L’expression du visage de la déesse est forte et son langage corporel nous en dit long sur sa personnalité. Elle a remonté son casque le temps d’un bref instant pour contempler le paysage, ou serait-ce simplement pour humer l’air pur de cette prairie, entre deux tempêtes dévastatrices de violence.
  • Le personnage est plutôt bien proportionné, l’anatomie est à peu près respectée malgré quelques défauts par-ci par-là.
  • La perspective est respectée en globalité, bien que certains éléments soient déformés ou asymétriques, comme le casque, l’armure…
  • La lumière est homogène, et la source peut se deviner facilement en haut et à droite. Il pourrait s’agir des couleurs d’une fin de journée assez nuageuse parsemée de trous de lumière (je dis ça en observant l’ombre portée de l’arbre en deuxième plan, qui paraît assez diffuse, tout comme les ombres de formes sur l’écorce).
  • Le vent soulève la tunique du personnage, entraînant également sa chevelure et la crête de son casque, et ceci très naturellement. L’action du vent additionnée à la force de gravité n’est pas des plus évidentes à rendre. De plus, cet élément nous indique que son corps interagit bien avec la nature,  et qu’il s’agit bien de la déesse sous sa forme humaine. Le storytelling est bien au rendez-vous, ce qui reste fondamental!
  • Tu as considéré les volumes des cheveux comme un tout, et tu n’as pas fait du « mèche par mèche », ce qui est assez rare pour quelqu’un de ton niveau! c’est bien joué.

 

défaut dessin

  • Malgré ton initiative sur le décor, ton paysage est un peu pauvre en détail, et sa réalisation n’est pas au même standard que ton personnage. La pente des collines est un bon moyen pour « tricher » et éviter de réfléchir à la perspective du décor. Malheureusement, je faisais comme toi il y a 5 ou 6 ans, donc je sais exactement quelle était ta stratégie à ce niveau 😀 ! Je ne sais pas quelles sont tes connaissances en perspective, mais voici quelques tuyaux pour t’aider quand tu veux inventer un décor d’imagination, même dans le cas où tu as déjà représenté ton personnage :
    • Choisis une ligne de vision. Je sais que généralement, certains dessinateurs amateurs commencent par dessiner le personnage, puis pensent après coup à dessiner un décor. Malheureusement, ce n’est pas ce qu’il y a de mieux à faire pour réaliser une image cohérente, bien qu’il ne soit pas impossible de procéder dans ce sens (dans la mesure où l’on est assez expérimenté). Pour connaître le niveau de la ligne de vision, il faut se mettre à la place du spectateur et se poser la question suivante : « quelle est la taille du spectateur, par rapport aux éléments ? ». Cela revient à se demander « quelle est la hauteur de la ligne de vision par rapport au cadre de l’image? ». À vue de nez, je dirais que notre œil se situe à peu près au niveau des cuisses d’Athéna, ce qui fait que l’on voit son thorax et son visage (qui lui-même est incliné et amplifie l’effet) en légère contre-plongée.
    • Représente quelques quadrillages au sol pour te rendre compte de l’échelle. Sur Photoshop j’ai des brosses préfabriquées pour ce genre de tâches ingrates. Tu peux télécharger l’image qui m’a servi pour tracer mes lignes de fuite en cliquant ici . 😉
    • Pose tous les éléments à plat avec des formes simples en te concentrant sur le rapport d’échelle. S’il s’agit d’arbre et de collines, prends bien ton temps pour reporter les lignes de fuite qui te permettront d’évaluer la hauteur et la circonférence des éléments. Le rapport d’échelle doit se baser évidemment sur les dimensions de ton personnage. Deux lignes de fuite suffisent pour, par exemple, comparer la hauteur de ton arbre avec celle de la déesse.
  • Tu as créé inconsciemment quelques tangentes et tu as disposé certains éléments maladroitement, ce qui ôte du naturel à ta création:
    •  
    • Au niveau du pli du coude droit par rapport à la colline en arrière-plan.tangente1
    • La lance par rapport à l’arbre juste en arrière-plan.tangente2
    • Les collines en deuxième et troisième plan qui sont peut-être trop parallèles pour faire vrai, et l’intersection maladroite des trois lignes montrées par la flèche du haut .disposition
    • Les plis du bas de la robe qui paraissent un peu trop génériques.
    • Les couleurs font un peu sales, et c’est ce qui arrive lorsque :
      • on ne prépare pas sa palette de couleurs à l’avance.
      • On veut trop appuyer les ombres de cavités, sans tenir compte des réflexions et des interactions lumineuses entre les surfaces.
      • On ne tient pas compte de la nature de la surface que l’on peint.
  • La perspective de certains éléments est déformée, comme celle du casque.
    • La lance n’est pas terminée. Elle fait un peu bande dessinée avec ce trait de contour très visible qui contraste avec d’autres éléments rendus en volume. De plus, l’arme se dresse en plein milieu de l’illustration; en tant que spectateur on ne peut passer à côté de ces défauts (rendu non homogène).
    • Les ombres du nez ne sont pas tout à fait cohérentes (au niveau des tonalités) avec le reste du visage et cela se remarque facilement, car le regard est attiré naturellement vers cette zone. Soigner le visage devrait être une des priorités sur un character design.

 

trucs et astuces sur les techniques de dessin

  • Voilà les étapes par lesquelles je procèderais pour dessiner un décor derrière un personnage déjà dessiné :
    • Dessiner la ligne de vision.
    • Quadriller le sol avec des brosses Photoshop préfabriquées (=gain de temps et de précision)
    • Dessiner les éléments de décor sous une forme simple.
    • Passer à la version finale.

Sur cette dernière image, tu peux voir comment il aurait été possible de construire le tout de A à Z à partir du dessin du personnage:

dessiner décor

  • Pour ne pas se perdre dans la réalisation de l’illustration :
    • Prépare deux ou trois vignettes avant de passer à la grande version. Voici la vignette améliorée qui pourrait ressembler à ta composition :

vignette

Comme tu as pu peut-être le remarquer, j’ai tout fait pour boucler la circulation du regard, et ramener les yeux du spectateur vers le visage de la déesse. Ici j’ai choisi volontairement de laisser la lance « bloquer le regard » afin de renforcer cette boucle. Évidemment, d’autres choix auraient été possibles. Si ça avait été mon illustration, j’aurais ajouté un peu plus de contre-plongée au personnage pour rendre ce côté épique de la déesse (enfin, cela ne tient qu’à moi, je pense que cela aurait rendu la scène plus dramatique).

vignette-2

  • Dessiner les éléments sur plusieurs calques différents, ce qui évitera de pousser le dessin vers des tangentes malheureuses, comme celle entre la lance et l’arbre où je sens que tu as stoppé net ton feuillage pour ne pas dépasser sur l’arme, alors qu’avec un calque de second plan,ton exécution aurait été simplifiée.
  • Préparer sa palette de couleur à l’avance et toujours s’y référer. (Choisir entre 3 et 5 valeurs par élément). Voici un exemple de palette que tu aurais pu utiliser et toujours garder à proximité.palette Les couleurs sont beaucoup plus propres que si tu travailles à la pipette (alt+clic sur Photoshop). Voici une palette de couleur que tu aurais pu utiliser (NB : c’est la palette que tu as utilisée, mais en version restreinte. Je ne te la montre qu’à titre indicatif).
  • Effectuer de temps en temps une symétrie horizontale permet de savoir si l’illustration est équilibrée au niveau de la composition, et permet de vérifier si la peinture est bancale, notamment au niveau du visage.symétrie-horizontale
  • Toujours partir de formes simples et se donner des repères sur ces formes pour pouvoir les diviser correctement en perspective sans déformer les objets. Voici un exemple que j’ai réalisé rapidement pour diviser le casque, et l’équilibrer en perspective; simple, rapide et efficace. Pour ce faire, je dézoome et je dessine rapidement sans m’occuper des détails.casque

 

Voilà, comme toujours j’aurais aimé prendre plus de temps pour tout décortiquer, je m’efforce à chaque fois de dégager des points essentiels différents de ce que j’ai pu déjà aborder dans d’autres critiques. En espérant que mes remarques te soient utiles, Caroline. Avec un travail régulier, je suis certain que tu pourras parvenir à un très bon niveau de peinture digitale. 😉

Et toi qui me lis, que penses-tu de l’illustration de Caroline? Laisse tes impressions en commentaire.

 

Télécharger l’article (format PDF)

_

 

Dans la même rubrique

20 commentaires pour “Créer un décor derrière un personnage déjà dessiné? pourquoi pas!”

  1. prieur dit :

    bravo pour tes remarques.
    A la lecture de ton blog, je découvre qu’il est possible de dessiner avec son ordinateur. Peux tu me donner des infos de base sur les guides pour apprendre à dessiner de cette façon, le meilleur type de matériel :ordinateur (configuration requise ) imprimantes et de logiciels

    • Photo du profil de Pit Pit dit :

      Bonjour Alain,

      Oui il est possible de dessiner sur ordinateur. On appelle cela de la peinture numérique (ou digital painting).
      Tu trouveras les renseignements nécessaires dans la partie matérielle.
      Comme la peinture numérique est ma spécialité, je compte en faire de nombreux articles.
      (EDIT juillet 2013): il existe une partie digital painting maintenant 🙂

  2. Caroline dit :

    Un énorme merci à toi Pit pour cette critique !

    Grâce à toi je suis désormais plus à même de prendre du recul et ais davantage conscience des points sur lesquels je dois à présent travailler. C’est vraiment très instructif et je suis heureuse d’avoir eu le courage d’envoyer mon speed painting.

    Le digital painting est quelque chose qui me tiens à cœur, et que je viens de débuter, aussi demander à un œil expert et extérieur est vraiment très important pour progresser.

    Vraiment, merci encore beaucoup pour avoir prit de ton temps pour mon painting!

    Caroline

    • Photo du profil de Pit Pit dit :

      Avec plaisir Caroline.
      Je n’avais pas fait de critique depuis longtemps.
      Si les commentaires te servent j’en suis heureux!
      😉

  3. informaticienzero dit :

    Salut Pit,

    Ça faisait longtemps que t’avais pas fais de critique si l’on en croit la page critique (et si on excepte le SdZ). 🙂

    Je ne sais pas si c’est que moi, mais je trouve le casque bizarrement posé, normalement il devrait tomber. Après c’est pas choquant non plus, mais qu’en pense-tu ?

    En tout cas, ça fait plaisir de voir que tu entretiens toujours ce blog avec passion. A l’occasion, je t’enverrai un mail (ou un MP si tu repasse sur le SdZ) pour discuter d’une idée d’article qui, à voir les forums, pourrait être utile. 🙂

    Bonne journée / soirée à toi,

    informaticienzero

    • Photo du profil de Pit Pit dit :

      Merci à toi.
      Concernant le casque, il est possible d’ôter son casque comme le font les motards (en le laissant à moitié sur le sommet de la tête). Après c’est la perspective par rapport à la tête qui doit être soignée.

      • informaticienzero dit :

        Je vois que tu as compris ce que j’ai essayé de dire, tant mieux. ^^

        PS : si tu passe sur le SdZ un de ces quatre. 😉

  4. DrGero dit :

    bonjour et merci pour ce tuto!

    Est-ce que tu pourrais nous préciser stp comment tu édites ta brosse en quadrillage pour la perspective?

    merci d’avance!

    DrGero

    • Photo du profil de Pit Pit dit :

      Salut,
      Tu ouvres l’image puis menu edit > define brush preset (en français ça devrait être quelque chose comme: définir comme brosse)
      C’est aussi simple que ça.
      Ensuite tu sélectionnes l’outil brosse si c’est pas déjà fait, tu cliques une fois sur ta zone de travail pour faire apparaître un seul point de fuite (sur un calque à part si possible).
      Tu peux ensuite transformer à volonté avec ctrl+T sur pc, cmd+T sur mac, afin d’ajuster les lignes de fuite.
      SI tu veux une perspective à plusieurs points de fuite, il te suffit de dupliquer ton premier calque.

      En espérant que ça aide.
      (je ferai une vidéo un de ces quatre, et je commencerai une rubrique digital painting)

  5. Jean-François dit :

    La peinture numérique peut avoir un graphisme intéressant. Cependant, sans vouloir être réactionnaire (je m’intéresse quand même à l’art contemporain malgré ses dérives) , je reste attaché au contact sensuel des pinceaux, crayons, papiers, toiles et tout le reste. Je crois que le faire à la main reste plus difficile mais quand le résultat suit, quelle récompense ! Cela me fait penser à certains qui prônent l’abandon de l’apprentissage de l’écriture manuelle chez les petits pour leur inculquer l’écriture électronique. Si ça arrive, quel désespoir ! L’écriture manuelle et la calligraphie font pourtant partie de notre héritage culturel, tout comme le dessin et la peinture dits traditionnels (même si on peut avoir des idées novatrices par ce biais).

    • Photo du profil de Pit Pit dit :

      Je pense la même chose Jean-François, rien ne peut remplacer la feuille, la toile, le crayon ou le pinceau, et le plaisir unique que l’on ressent en pratiquant avec ces derniers. Cela dit, as-tu déjà essayé la peinture numérique? c’est un autre monde. On parle de deux outils différents, mais les bases de l’art sont les mêmes. A vrai dire il n’y a aucun débat. C’est comme si l’on comparait un tournevis et un marteau, ce sont deux outils complètement différents, avec des utilités différentes, des avantages et des inconvénients pour chacun d’entre eux. Ce n’est pas un outil qui changera les bases du dessin. Et pour ce qui est du rendu, la peinture numérique à très haut niveau peut aisément rivaliser avec le rendu traditionnel (jusqu’à un certain format évidemment, car en dessus du format raisin la plupart des ordinateurs rendent l’âme sur certaines usines à gaz de logiciels). En tout cas il est certain qu’on n’attache pas la même valeur aux deux, le traditionnel aura toujours sa place, comme les livres papier trouvent leur place dans une bibliothèque. Tout ce que je peux dire c’est qu’étant praticien des deux, j’accorde autant de valeur à l’un comme à l’autre du point de vue artistique. Après pour ce qui est de la valeur purement matérielle, un tableau à l’huile sera toujours estimé plus cher qu’une peinture numérique, que l’on peut dupliquer en un clic. 😉
      Pour ma part, cela me fait penser à la discussion qu’avaient certains puristes de la photo argentique au moment de la sortie des premiers APN. Oui, la photographie a perdu une partie de son âme pour certains, mais la conception des valeurs est différente d’un individu à l’autre, et c’est bien souvent les anciennes générations qui se sentent frustrées par ce changement, car ils voient leurs propre valeurs et ce pour quoi ils se sont battus toutes leur vie, se perdre dans le néant. Ce n’est pas agréable, certes, mais il faut faire le deuil.
      Je crois que si l’on apprend l’écriture électronique à des enfants, ils ne seront pas analphabètes, ils ne pourront simplement plus tenir un crayon (qui est un apprentissage assez basique quand on y pense, contrairement à la capacité à comprendre les mots). Et ce n’est certainement pas les enfants à qui l’on a appris à écrire sur un clavier qui seront désespérés, mais bel et bien les personnes qui s’aperçoivent que le monde change et qui ressentent la nostalgie d’un temps passé (de LEUR temps à vrai dire). C’est un deuil à faire, le monde évolue comme il évolue.
      Difficile de nous mettre à la place d’un enfant qui n’a jamais tenu un crayon, et difficile de mesurer son plaisir à taper sur un clavier et de communiquer avec ses camarades… Force est de constater (et je ne parle pas du langage SMS qui pour moi n’est qu’une simple déviance propre aux technologies, tout comme l’argot est au français) qu’on peut communiquer bien plus rapidement avec le numérique (lorsque ça fonctionne évidemment).
      Au jour d’aujourd’hui je prends autant de plaisir à dessiner sur tablette que sur papier, car ce qui compte pour moi est ce que je montre et ce que je ressens lorsque je fais découvrir mes créations à mon entourage. Après je ne peux juger pour les autres. Chacun est différent. Je ne prends partie pour aucun des deux en réalité. 😉

  6. Arkadeievitch dit :

    Petite question sur « boucler le regard », j’ai un peu de mal à voir, ce que ça signifie (par exemple: notre regard doit instinctivement tourner en rond sur le dessin???).
    Par ailleurs petit hors-sujet: mais y-t-il un forum ou qqchose ou l’on puisse voir les news (et en demander :P). Je vois qu’on parle du SdZ (site du zero?)…

    Voilà voilà

    Merci

  7. Siegel dit :

    Bien, apres lesvretouches

  8. masson philippe dit :

    Tes remarques sur les tengeantes sont très judicieuses et je viens de comprendre pourquoi la lecture de certains de mes dessins n’est pas agréable. Merci…

  9. Nulaquatique dit :

    Magnifique, mais j aurais juste une petite question: pour les dessins numériques, quel logiciel utiliser? Je vais bientôt avoir une palette graphique et aurais besoin de conseils. Merci d’avance.

  10. CELLIE dit :

    Bonjour,

    Mon neveu qui a 9 ans adore dessiner.
    Il aime aussi beaucoup les mangas.
    Pour Noël je lui ai offert un livre pour apprendre à dessiner les manga (commencer du moins).
    Là, il aimerait pour son anniversaire un livre pour apprendre à dessiner les paysages… Je n’y connais rien.
    Quelqu’un pourrait me conseiller???
    MErci

    • Photo du profil de Pit Pit dit :

      Bonjour,
      9 ans c’est un peu jeune pour apprendre à dessiner les paysages, ou en tout cas la perspective.
      Le mieux est de lui faire copier des paysages déjà pré-dessinés je pense.
      On peut commencer à enseigner la perspective à partir de 11-12 ans.

  11. 9 ans dit :

    J’ai des enfants aussi et j’ai commencé par leur apprendre la mise au carreau tu as des résultats immédiat ils aiment beaucoup ça.
    Puis ça reste de la vulgaire copie, aucune notion réelle n’est nécessaire, c’est juste de l’observation mais ça les familiarise avec le matériel et ça leur donne une idée du rendu possible.

Laisser un commentaire

x

Déconnexion

Mot de passe

Entrez votre adresse e-mail pour recevoir un lien qui vous permettra de choisir un nouveau mot de passe.

Mot de passe

Choisissez un nouveau mot de passe.


Inscription


xCUSTOM

Your custom content goes here.