-

Belgique (fédération Bruxelles-Wallonie)

Le premier cycle conduit à l'obtention du diplôme de Bachelier (ou Licence en France) en arts plastiques, visuels et de l'espace. Cela permet d'engager un deuxième cycle d'un an ou deux. Quelles que soient les études supérieures, il existe deux types de Bachelier : 

  • professionnalisation (dit aussi “qualifiant”) pensé en un cycle court de trois années, et se clôturant en fin de 3e année. L’accès d’un Bachelier professionnalisant à un Master correspondant n’est pas automatique et demande de satisfaire à des obligations que ne rencontre pas le Bachelier de transition (épreuves d’admission et accord d’un jury d’admission au regard du parcours antérieur).
  • de transition pensé en un cycle pour accéder à son Master correspondant. C’est le Master qui fait office de cycle professionnalisant.

Le deuxième cycle Master  en deux années (M1 & M2) conduit à l'obtention du diplôme de Master en arts plastiques, visuels et de l’espace. Ici, on parlera de “Master en arts plastiques, visuels et de l’espace”, intégrant la mention “à finalité… (spécialisée, didactique, ou approfondie)” suivie de la mention du nom de l’Option.

  • Master spécialisé : l’étudiant se perfectionne dans une pratique définie, une technique, …
  • Master didactique : l’étudiant se forme à enseigner l’art dans le domaine des Arts plastiques, visuels et de l’espace.
  • Master approfondi : l’étudiant apprend à développer une lecture conceptuelle et réflexive à partir de référents méthodologiques et scientifiques, en relation avec sa propre pratique.

Le troisième cycle est le doctorat. Ce dernier est possible à la condition d’avoir suivi un  Master Approfondi.

Le domaine des Arts plastiques, visuels et de l’espace est l’un des cinq domaines que comprend l’enseignement artistique en Fédération Wallonie-Bruxelles. Il  se répartit dans les différentes écoles supérieures des arts :

  • arts du spectacle et techniques de diffusion et de communication
  • arts plastiques, visuels et de l’espace
  • danse
  • musique
  • théâtre et arts de la parole.

Pour tout renseignement concernant les démarches d’équivalence, il est généralement possible de contacter le secrétariat de l’école visée ou d’aller sur le site www.equivalences.cfwb.be.

Renseignez-vous aussi sur les conditions  d’inscription (qui peuvent varier d’une école à une autre) et d’admission (épreuve de dessin, propre à l’option, oral avec un jury …). 

Ces dernières années, on constate un afflux plus important de jeunes Français dans les établissements belges. Parmi les arguments avancés pour expliquer ce fait, la sélection différente de celle de l’hexagone, tout comme la pédagogie plus libre, plus orientée vers l’expression artistique   et enfin,  la vie étudiante souvent présentée comme moins onéreuse (en comparaison avec celle de Paris notamment). 

Une tendance à “l’exil” qui ne devrait pas s’inverser tout de suite (avis personnel), compte tenu du sentiment de défiance né suite au lancement de la nouvelle plateforme Parcoursup et des couacs réguliers dont on entend parler. En 2018, plus de 33% des étudiants dans les écoles d’art étaient français. Et dans certaines écoles, environ la moitié des étudiants  viennent de l’Hexagone.

Bref, la fédération Bruxelles-Wallonie propose pas moins d’une quinzaine d’écoles supérieures d’arts. 

Débutons ce tour d’horizon par l’Académie royale des Beaux-Arts de Bruxelles

>

Déconnexion

Mot de passe

Entrez votre adresse e-mail pour recevoir un lien qui vous permettra de choisir un nouveau mot de passe.

Mot de passe

Choisissez un nouveau mot de passe.


Inscription


xCUSTOM

Your custom content goes here.