-

ESAPB

Dans le futur, nous essaierons de récolter des avis sur les cours de dessin donnés dans cette école dont le programme vous est présenté dans cette fiche.

L’ESAPB est née du rapprochement de l’école supérieure d’art des Rocailles située à Biarritz et de l’école d’art de la Communauté d’Agglomération Pays Basque à Bayonne. L’ESAPB est un établissement public de coopération culturelle, membre de l’ANDÉA (Association nationale des écoles supérieures d’art publiques) et de l'association Le  Grand Huit, réseau des écoles supérieures d’art publiques de Nouvelle-Aquitaine.

Pour assurer ses enseignements, l’école dispose de trois sites différents: 

  • la Villa des Rocailles à Biarritz ;
  • la Blanchisserie à Biarritz ;
  • la Cité des Arts à Bayonne.

Les formations  proposées par l’école sont reconnues dans le réseau national de l’enseignement supérieur artistique. On retrouve ainsi le cursus de premier cycle pour décrocher un DNA, une prépa art et une prépa design. 

L’École supérieure d’art Pays Basque a repensé son projet pédagogique. L’établissement a pour vocation de transmettre à l’étudiant les fondamentaux théoriques et techniques indispensables en art. L’ESAPB veille également à ce qu’il puisse trouver sa propre méthodologie de travail et la développer, le pousse à exprimer sa singularité et enfin, le prépare à entrer dans le champ de la création contemporaine.

Ainsi, une équipe pédagogique se compose d’artistes enseignants et d’artistes invités. Ces derniers disposent de quatre semaines par semestre en moyenne dès la première année, ce qui permet d’impulser la dimension projet. Leurs profils différents donnent l’occasion aux étudiants, tout comme à l’équipe d’artistes enseignants, d’échanger et de s’enrichir mutuellement.

Des intervenants extérieurs viennent également, pour assurer l’apprentissage de nombreux autres sujets (théoriques, techniques liés au graphisme, au spectacle, à la production, etc.) et compléter ainsi le programme.

Pendant la première année de DNA, on aborde les  fondamentaux  et on acquiert les bases indispensables. L’objectif est de voir chaque étudiant améliorer ses capacités de recherche, d’analyse et de création. Les étudiants vont définir leur propre espace d’expérimentation. Ils vont être stimulés par l’intervention d’un artiste invité lors du second semestre.

En deuxième année, l’approche des cours se fait de manière plus spécifique. De plus, il est crucial que les étudiants comprennent l’importance du travail en équipe et en autonomie. Les artistes invités se font plus présents encore, puisqu’ils interviennent sur les deux semestres de cette deuxième année.

Enfin, la troisième année marque la fin du cycle. L’objectif est alors double: Renforcer les acquis pour la suite des études ou la vie professionnelle, et valider le DNA.

L’école mise sur les démarches transversales et voit d’un bon oeil le fait que ses étudiants fréquentent le site du “Plateau Image”, tout comme ceux du BTS AudioVisuel du Lycée René Cassin et du BTS Photo du Lycée André Malraux; ces trois formations ayant l’image comme question centrale. La transversalité est aussi favorisée par la présence de la Médiathèque, du Conservatoire, du Centre Chorégraphique National et de la salle de cinéma Art et Essai Le Royal. Ces différents acteurs de l’image de métiers différents engendrent une dynamique positive pour la création, les échanges, voire même l’acquisition de nouveaux savoirs.

L’ESAPB reste accessible aux candidats ayant le Bac ou à ceux qui vont l’obtenir lors de l’année en cours. L’inscription de candidats non bacheliers au concours d’entrée est possible à titre dérogatoire (décision prise par la direction après avis de la commission de recevabilité). A son dossier d’inscription, le futur étudiant doit alors joindre un courrier de demande de dérogation, ainsi qu’un dossier artistique et pédagogique. Ce dernier devra contenir un descriptif détaillé des enseignements suivis, des éléments de sa pratique artistique et, le cas échéant, des activités professionnelles antérieures. Néanmoins, le Bac se révèlera indispensable pour continuer dans certains cursus par la suite. Concernant les candidats non francophones, ils doivent justifier d’un niveau de maîtrise de la langue française (TCF NIVEAU B2 de moins de 2 ans).

Chaque étudiant se voit équipé d’un ordinateur portable personnel. Ce dernier est alors doté des logiciels indispensables à ses études (graphisme, montage, mixage, ...). L’étudiant conservera le tout après obtention du DNA à l’ESAPB.

Passons maintenant à la prépa Art. Elle permet aux étudiants de se former pour tenter d’accéder aux écoles supérieures d’art, en recevant un enseignement complet. Ils vont découvrir les différents médiums et leurs utilisations. Ainsi,  ils vont gagner en compétences et en créativité.

L’enseignement  s’articule entre les matières fondamentales, avec une attention particulière sur la question de l’image et des outils numériques. La prépa se divise en deux classes de 20, pour permettre un meilleur suivi individuel des étudiants.

Au fil des différents cours, les étudiants vont se constituer un dossier de réalisations personnelles. Ce dossier va être le témoin de leurs progrès. L’année se divise en trois temps. Tout d’abord, la période des fondamentaux qui, comme son nom l’indique, permet d’assimiler les connaissances pratiques et théoriques. Vient ensuite le temps des projets, période pendant laquelle les étudiants développent des travaux personnels avec le soutien des enseignants. Enfin, le troisième et dernier temps, est celui des dossiers, qui vise à préparer l’étudiant pour la présentation orale et plastique de ses travaux, lors des concours d’entrée aux écoles supérieures d’art.

Concernant les équipements, on trouve 1400 m² d’ateliers, 285m² d’espaces numériques, une bibliothèque, un auditorium et un amphithéâtre, une galerie d’exposition et des salles d'impression; sans oublier le matériel informatique et d’expression plastique, outils et matériaux.

Enfin, la prépa Design a pour but l’accession des étudiants aux différentes formations de l’enseignement supérieur en design, qu’il s'agisse des écoles supérieures d’art proposant des options Design, des  récents Diplômes Nationaux des Métiers d’Art et du Design (DN MADE) ou encore des écoles d’architecture et de paysagisme. 

Cette prépa design est née après la décision de l’Etat français de dissoudre les classes de MANAA. L’ESAPB a donc vu la sienne disparaître également, mais elle a décidé d’utiliser ces 8 années d’expérience pour ouvrir cette prépa design. Son programme pédagogique tourne autour de la notion de projet et de pratique. Dès le début de l’année, l’étudiant sera confronté à des projets, de leur conception à leur réalisation. Et pour l’y aider, il aura des cours traitant des fondamentaux plastiques et théoriques, des outils de représentation; sans oublier les workshops et conférences, dans lesquels interviendront des artistes. Enfin, des voyages d’études et des visites d’expositions seront organisés en France et à l’étranger.

Besoin de revoir les bases et de se mettre à niveau?

L'abonnement au blog est gratuit et vous pouvez vous désinscrire quand bon vous semble (heureusement d'ailleurs!) 😉

Avis sur l'école

Aucun avis pour le moment 🙁

>

Déconnexion

Mot de passe

Entrez votre adresse e-mail pour recevoir un lien qui vous permettra de choisir un nouveau mot de passe.

Mot de passe

Choisissez un nouveau mot de passe.


Inscription


xCUSTOM

Your custom content goes here.