Les formations et le forum sont maintenant disponibles sur ce blog. Connectez-vous avec vos identifiants dessin.club -> -
Accueilconseils generalistes dessin10 exercices de croquis à consommer seul ou entre amis

10 exercices de croquis à consommer seul ou entre amis

Quand j’étais enfant, ma mère me disait souvent qu’après 25 ans, le temps passe de plus en plus vite. Je ne comprenais pas ce qu’elle voulait dire par là : comme si le temps et l’espace allaient être modifiés parce que j’allais vieillir (la blague !). Ce que je ne comprenais pas, c’est que c’est la perception du temps qui allait être modifiée. Et bien sûr elle avait raison (les mamans ont souvent raison, vous n’avez pas remarqué ? 🙂 ), le temps file à vitesse grand V, et la vérité c’est que dans la vie d’adulte on a de moins en moins de temps pour dessiner, mais je n’apprends évidemment rien à certains d’entre vous…

C’est pourquoi la période des vacances est pour la plupart d’entre nous dessinateurs, une occasion de nous détendre et de créer ce qui nous plaît comme bon nous semble. Ce temps précieux qui nous est accordé chaque année doit être apprécié jusqu’à la moindre seconde, mais il est souvent difficile de rester concentré et efficace tout en se reposant.

C’est pourquoi, dans cet article, je vais vous présenter mes exercices de dessin favoris pour m’éclater en dessinant, et dont vous pourrez vous inspirer dans ces moments désagréables de manque d’inspiration : vous savez, ces périodes où l’on a beau être au-dessus de sa feuille avec du temps devant soi, rien de constructif ne sort de son cerveau, et cela met de mauvaise humeur. Ce phénomène donne l’impression de perdre son temps et il n’y a rien de pire pour un artiste.croquis-personnage

 

Conseils généraux sur le dessin de croquis.

Avant de vous parler de mes pratiques favorites, laissez-moi vous rappeler quelques principes et conseils essentiels que j’applique pour équilibrer la balance entre dessin d’imagination, dessin de mémoire et dessin d’observation :

–       Avant de dessiner, je fais toujours un tour dans ma bibliothèque d’images que je me suis construite au fil du temps, et que j’ai stockée sur un gros disque dur. Je fais défiler les images que je m’amuse à analyser, à retourner, et même à déformer parfois pour en améliorer ma compréhension. Ce qui est le plus amusant, c’est que d’un jour à l’autre, on peut observer de nouvelles choses sur une même image, même familière : c’est un phénomène étonnant. Cela me conforte dans l’idée que notre objectivité est en constante fluctuation, au même titre que nos capacités cérébrales et notre inspiration.

Il m’arrive aussi de traîner un peu sur des gros sites d’images comme Deviantart , Flickr et j’en passe, ce qui me permet aussi de découvrir dans la foulée le travail de nouveaux artistes et donc de nouvelles inspirations, tout en préservant ma motivation.

–       Je passe à peu près 50 à 60% de mon temps à dessiner à l’aide de références photos, plus rarement à dessiner d’après modèle vivant (car je suis assez casanier, et j’aime dessiner le postérieur confortablement installé sur ma chaise de bureau J ). Bien sûr, j’essaie de toujours réfléchir à ce que je fais pour comprendre la perspective et les relations entre les formes et les tonalités, afin de préparer le terrain pour le dessin d’imagination.

–       Je passe 40 à 50% de mon temps à dessiner sans référence, c’est-à-dire d’après mon imagination et ma mémoire à long terme. En général, je me suis échauffé avec du dessin d’observation au préalable, afin de réveiller les zones artistiques de mon cerveau et de me dégourdir les doigts, car j’ai tendance à me crisper sur mon crayon les toutes premières minutes.

–       De temps en temps je dessine d’après ma mémoire à court terme. Voilà un bon exercice que j’ai créé pour progresser sur ce point précis : dessiner de mémoire.

–       Je ne passe jamais plus d’une heure sur un croquis. Si je travaille sur un carnet de croquis A5 ou A4, mes dessins ou études ne dépassent pas les 20-30 minutes en moyenne.

Voilà pour mes conseils généraux.
Laissez-moi maintenant vous exposer une liste non exhaustive d’exercices que j’aime pratiquer, et que je vous invite à essayer pour pimenter votre processus de création.

 

Le dessin collaboratif.

Un exercice que l’on peut exécuter à plusieurs ou tout seul (à deux ou trois, c’est quand même plus drôle). Il s’agit en fait d’une collaboration inter-dessinateurs. Un des dessinateurs commence à dessiner pendant 10 à 30 minutes, puis l’autre prend la relève pendant le même laps de temps, et ainsi de suite, jusqu’à ce que tous les dessinateurs s’entendent sur la finalité de la création.

On peut partir avec un thème en tête, en essayant de le respecter jusqu’au bout.
Pour trouver une thématique, rien de plus simple :

  1. –       Attrapez un dictionnaire.
  2. –       Ouvrez une page au hasard.
  3. –       Sortez un mot au hasard.
  4. –       Cherchez des synonymes ou des mots en relation avec ce mot. Vous pouvez vous aider de dictionnaire en ligne comme celui-ci.
  5. –       Déterminez une thématique à partir d’un de ces mots. Ce peut être lié à une période déterminée (moyen-âge, enfance, vieillesse…), une activité ou un loisir (la fête, le travail, le sport…), aux rapports humains (amitiés, haine, maternité, altruisme…), aux sentiments (tristesse, joie…), à la nature, à la fiction et à l’imagination (héroïc fantasy, monde futuriste, contes…), à la culture/religion, à la science, à l’art, etc…
  6. Si la thématique que vous rencontrez vous fait dessiner des choses dont vous n’avez pas l’habitude, c’est encore mieux ! rester dans sa zone de confort n’est jamais une bonne chose en tant que créatif qui souhaite évoluer.

Sachez que dessiner à deux simultanément sur une même feuille est très très amusant (je vous conseille de dessiner sur un format A4 grand minimum par contre).
Si vous êtes tout seul, choisissez trois thématiques, comme par exemple : Félin-Amour-Gourmandise. Toutes les 10 minutes, changez de thème tout en dessinant sur la même feuille et ce pendant une heure. Dans la mesure du possible, essayez de lier les dessins entre eux d’une manière ou d’une autre. Vous finirez par obtenir un dessin créatif avec des effets parfois surprenants.
Sinon, vous pouvez toujours chercher des partenaires sur la communauté du blog ou sur un forum de dessin.

dessin-collaboratif

 

Le croquis en un trait.

Il s’agit d’une technique sympa à réaliser, et qui donne un rythme et une harmonie unique à vos productions. Le défi est de dessiner sans jamais décoller le crayon du papier, ce qui fait que tous les éléments sont reliés entre eux par des traits. Le rendu est unique et ceci permet aussi de dessiner à l’aveugle sans jamais regarder le support, notamment pour les dessins faits d’après modèle.

croquis-en-un-trait

 

« Dessiné c’est gagné » version modifiée.

Pensez à un mot, ou cherchez-en un dans le dictionnaire au hasard. Puis sans dessiner l’objet directement, dessinez tout ce qui vous passe par la tête en relation avec le thème de ce mot, comme si vous vouliez faire deviner ce dernier à un ami. Aidez-vous de Google Images pour ce qui est de la documentation visuelle. Vous pouvez tout réaliser sur la même page et fusionner le tout, ce qui vous donnera une fresque très artistique et dont vous pourrez être fier. Pour les dessinateurs les plus expérimentés, variez entre dessin de mémoire et dessin d’imagination, ce qui ajoutera encore plus de personnalité à votre dessin.

 

« Nous ne sommes qu’ombres et poussières, Maximus».

Sans dessiner aucun contour, dessinez les parties ombrées directement. Commencez par les noirs les plus intenses pour monter vers les gris moyens et les parties plus claires. L’exercice n’est pas évident au premier abord et les proportions risquent d’être altérées par rapport au modèle. Ceci dit, il s’agit d’une excellente pratique d’observation qui a le mérite d’aller à l’essentiel dans le rendu. Avec l’expérience, les résultats peuvent être surprenants, spécialement dans le rendu des volumes.

 

Le  croquis graphique.

Observez un objet ou un sujet pendant une à deux minutes et tentez de le visualiser avec un rendu particulier, par exemple des ombrages traités en hachures ou constitués de multiples formes géométriques, ou bien stylisez certains contours. Puis dessinez au plus proche de ce que vous avez visualisé au tout début. Il s’agit d’un très bon entraînement de projection mentale, indispensable pour le dessin d’imagination et pour améliorer la créativité. L’intérêt de la technique est de partir d’une scène visuelle existante sans devoir tout inventer à partir de zéro. Un maître de ce jeu était Sergio Toppi, qui mixait parfaitement croquis graphique et croquis mixte.
Comme lui, vous pouvez également essayer de dessiner à l’intérieur d’une forme géométrique bien définie, sans jamais sortir des limites (ou rarement). Cela dit, si vous ne réfléchissez pas à une stratégie précise avant de vous lancer, vous aurez peu de chance de succès.

dessin-graphique

 

Le croquis mixte.

Commencez à dessiner d’observation, puis finissez votre dessin d’imagination, ce qui implicitement ajoutera « votre patte » au dessin, tout en gardant un certain niveau de réalisme. La finition peut être l’apport de textures, l’ajout d’éléments inventés, l’humanisation d’objets habituellement statiques et sans vie, le rendu de certaines ombres, ou toutes les fantaisies qui vous passeront par la tête.

dessin de Sergio Toppi

dessin de Sergio Toppi

 

Le croquis d’après mots ou phrases.

Cherchez un groupe de mots ou une phrase dans un de vos livres favoris, ou cherchez une citation sur internet, un bout de poème ou tout groupe de mots qui vous plaît (ou pas), et essayez d’imaginer et d’illustrer une scène en fonction de ces mots. Bien évidemment il s’agit d’une méthode assez avancée, que je ne conseille pas spécialement aux  débutants, car il s’agit déjà d’un travail d’illustration. Cela dit, rien ne vous empêche de vous y essayer même si vous n’avez pas un niveau formidable : « Qui ne tente rien n’a rien ! » 😉
Documentez-vous si besoin, n’ayez surtout pas honte d’aller chercher des photos sur internet, mais utilisez-les à bon escient et ne copiez pas « bêtement », sinon vous ne tirerez pas grand chose de cette expérience.

 

Le croquis en temps chronométré.

Pendant un temps je m’entraînais beaucoup sur des sites comme posemaniacs ou pixelovely.
C’est parfait pour dessiner les personnages en temps chronométré.
Mais pourquoi choisir des temps aussi courts que 30 ou 60 secondes ? La réponse est simple: pour capter l’essence du mouvement du corps humain. Mais cela s’applique également à tous les objets, même statiques. Le facteur temps est un bon moyen de pression pour éviter que vous vous endormiez sur votre dessin et pour vous pousser à aller à l’essentiel. On évite ainsi de dessiner les détails avant les formes globales de sorte à ne pas perdre de temps sur des broutilles.

 

Le croquis à l’aveugle.

Pourquoi ne pas regarder seulement le modèle et non la feuille ? Ça peut être amusant.
Et pour un dessin d’imagination, vous pouvez fermer les yeux. Profitez-en pour imaginer et projeter autant que possible ce que vous allez créer, sans dessiner à l’automatisme.

 

Le croquis simpliste.

Essayez de représenter un objet avec le moins de traits possible. Ceci ne veut pas dire que vous devez aller vite, au contraire, il est beaucoup plus difficile de faire simple que de faire compliqué. 😉
C’est d’ailleurs une des raisons pour lesquelles  je préfère les styles simplistes. En général, plus on se rapproche du réalisme, et moins on a de style, SAUF si ce réalisme est une touche ajoutée à une illustration issue de l’imagination.

dessin-chat

Et vous ? quels sont vos exercices de dessin ou vos sujets préférés?

 

Télécharger l’article (format PDF)

Dans la même rubrique

50 commentaires pour “10 exercices de croquis à consommer seul ou entre amis”

  1. Dinawys dit :

    En ce moment je fais beaucoup de natures mortes avec des objets simples pour commencer (vases, fruits ronds, livres…) mais je viens de me commander un carnet de croquis (le Moleskine que tu conseilles dans la partie « matériel ») pour transporter avec moi et croquer d’après modèles vivants, quand bien même ce ne seront que des trucs simples au début, et, ça peut sembler idiot mais j’ai la trouille de commencer mon carnet… .
    Je dois le recevoir d’un jour à l’autre, (sinon j’utilise du papier d’imprimante) et, c’est pas que j’ai l’angoisse de la page blanche, c’est juste, je ne sais pas, comme si, face à ce carnet tout banal, je me sentais toute petite…
    As-tu déjà connu ce problème ? C’est normal ? Aurais-tu des conseils pour que je sois plus à l’aise en démarrant mon carnet?
    Merci :).

    • Photo du profil de Pit Pit dit :

      Je pense que, comme beaucoup d’autres avant toi, tu penses que ton carnet est peut-être bien trop noble et parfait en soi pour accueillir un dessin dont au final tu ne donnes pas autant de valeur. C’est ton côté matérialiste qui parle. Vois ton carnet comme un outil qui te permettra d’évoluer et que tu conserveras en preuve de ta progression. Le carnet de croquis a été fait par des humains, pour des humains. Vois le comme un terrain de jeu plutôt que comme un terrain vierge interdit. Vois le comme un ami ayant un besoin incompressible d’être en contact avec ton crayon. Rend-lui service et donne lui sa dose de carbone. Et si ce n’est pas suffisant, relis cet article. 😉

      • Dinawys dit :

        Merci de ta réponse, c’est vrai qu’apres tout mon carnet ne va pas me manger!
        Et merci pour cet article plein de chouettes exercices!

        • Photo du profil de Pit Pit dit :

          :> de nada
          bon courage! je sais bien que ce n’est pas facile de barbouiller son premier moleskine.

  2. Pauline dit :

    Merci pour l’article toujours aussi constructif, ça tombe bien j’étais un peu en panne d’inspiration en ce moment ça me donnera peut être des idées ^^
    je connaissais certaines techniques comme celle du croquis en un trait (pas toujours facile à prtaiquer ^^’ ) mais j’en ai également découverte d’autres qui me semble très intéressantes comme le croquis graphique ou mixte =D
    Encore merci^^
    ps : j’aime beaucoup tes références cinématographiques XD

    • Photo du profil de Pit Pit dit :

      Hihi merci Pauline. Je suis un grand fan de Gladiator, il est dans mon top 10 en fait. Bizarrement je me suis toujours identifié à Maximus, va savoir pourquoi. Peut-être à cause de mes principes et de mes valeurs. ^^
      Merci à toi pour ta fidélité en tous les cas.

  3. Henley dit :

    Bonjour Pit!

    Encore une fois, de très bons conseils que tu nous donne là, et ça me rassure de savoir que je ne suis pas seul à manquer de temps en temps d’inspiration! 😀
    Personnellement je préfère dessiner d’après modèle, c’est souvent plus facile que d’imagination. Mon soucis c’est de concrétiser mes idées: tu aurais des conseils?

    Merci!

    • Photo du profil de Pit Pit dit :

      Salut Quentin,
      pour concrétiser tes idées, note les bien au fur et à mesure à l’écrit, dessine des petites vignettes et tout ce qui peut te servir pour planifier et pour te souvenir.
      Laisse murir l’idée: cela peut prendre des semaines ou des mois parfois. De temps en temps relis tes notes.
      A la relecture, tu trouveras certaines idées complètement nulles ou obsolètes, et sur d’autres tu voudras y ajouter des éléments pour la voir évoluer.
      C’est un processus progressif, il faut se montrer patient dans certains cas où tu es hésitant et/ou les idées sont incomplètes.
      Le processus ne prend parfois que quelques jours ou quelques heures, selon le projet…

  4. Elonil Diz dit :

    Merci à toi Pit pour cet article rempli de bonnes idées.
    Le croquis en temps chronométré me semble être le mieux pour un débutant, bonne intuition ou pas ?
    Est-ce que la pratique régulière du croquis ultra rapide peut aussi permettre de délier son trait et de prendre confiance en soi ?

    • Photo du profil de Pit Pit dit :

      Des contraintes de temps et d’espace se montrent toujours efficaces, qu’on soit débutant ou amateur: on a tous besoin d’être cadré, cela nous rassure, et nous entraine dans l’action.
      En travaillant plus vite (et je ne parle pas que du trait en lui-même, mais de la réflexion implicite qu’il y a derrière ce trait) le mouvement de la main devient plus confiant, c’est sûr.

  5. limpide dit :

    Le croquis au fusain m’est agréable et les réalisations sont acceptables…mais quand je doit prendre un crayon HB, stylo ou autre matériel qui trace une ligne c’est la catastrophe…voire l’angoisse !
    Merci pour ces « jeux » qui vont certainement m’aider…sur bloc sténo ce sera très bien. Matérialiste ? certainement 🙂

    • Photo du profil de Pit Pit dit :

      A vrai dire plus les outils sont précis, et moins on a le droit à l’erreur. Je préfère le fusain, notamment pour les portraits, je trouve ce média plus agréable car il est plus intense, plus couvrant et me permet d’aller plus vite.

  6. Patsab dit :

    Encore un article passionnant ! Je ne suis arrivée que depuis quelques jours, mais ce petit coin de web est une vraie mine d’or et je tenais à te remercier Pit, de partager tes connaissances et de faire vivre ce site ! Depuis des années j’essaye de dessiner, progresse, puis me démotive et abandonne, pour reprendre plus tard mais avec une régression forcement… Je crois que j’ai fait toutes les erreurs de débutant dont tu parles au fil des pages, surtout la pire : essayer de se passer des bases ! L’inspiration, les idées, j’ai. Mais quand les images passent de ma tête au papier (ou à l’écran surtout^^) c’est la grande désillusion ! Alors ce coup-ci je m’y colle, je reprend les bases grâce à toi ! J’ai hâte d’essayer tous ces exercices ! Merci pour tout 😉

    (Au passage pour ceux qui ont des problèmes d’inspiration je sais pas si tu connais la poule de cristal (http://www.cfsl.net/poule-de-cristal/#) mais c’est à tester ! fou-rire et idées délirantes garanties ^^)

    • Photo du profil de Pit Pit dit :

      Merci Pat, j’ai eu beaucoup de plaisir à lire ton message. Je suis heureux de pouvoir aider des personnes comme toi, qui sont passées par les mêmes choses que moi.
      En parlant de la « poule de cristal » de café salé (qui à l’origine est issu du module 3CH, script canadien créé par les administrateurs de la team Steambot), je suis en train de créer un service gratuit français et anglais, légèrement différent dans la mesure ou j’ajouterai d’autres avantages créatifs au module, notamment des images.
      C’est en cours donc, je ne sais pas encore quand je sortirai le site mais c’est prévu avant la fin de l’année 🙂 .
      J’aime vous gâter…

  7. Virginie dit :

    Est ce possible d’essayer sur ordinateur? car en ce moment j’essaie de me faire la main avec ma palette graphique et le logiciel artrage mais j’arrête pas d’effacer ce que je fais. si tu peux me conseiller je te remercie d’avance.

  8. Tapibleu dit :

    Moi j’ai pas d’amis dessineux, donc je fais toujours des croquis seul, voilà, forever sketching alone.
    Sinon merci pour ces exercices! Je ne connaissais que celui du croquis simple et celui en un trait (qui fait un peu mal à la tête je trouve) mais j’essayerais les autres qui ont l’air bien sympa! Merci de tes conseils en tout cas!

  9. Dinawys dit :

    Désolée, je vais encore t’embêter, mais je voudrais ton avis ; tu dis sur ton blog que c’est une mauvaise habitude de recopier les dessins des autres, donc ok, c’est une chose que je m’interdis depuis que j’ai commencé et j’essaie de dessiner d’après photo ou modèle vivant (j’ai enfin perdu ma virginité : j’ai commencé mon Moleskine!), mais conseilles-tu les tutoriels sur youtubes ? Est-ce que c’est une bonne chose de se faire la main avec ces techniques expliquées ou vaut-il mieux ne dessiner QUE d’après photo ou modèle vivant ?

    • Photo du profil de Pit Pit dit :

      Je dis que c’est une mauvaise habitude quand on ne réfléchit pas en copiant le dessin des autres, nuance! 🙂
      Je crois qu’il ne faut pas se montrer extrémiste dans l’apprentissage du dessin: expériemente par toi-même, essaie des choses. En règle générale, c’est toujours bien de se rendre compte par soi-même.
      Je donne seulement des indications issues de ma propre expérience, je ne détiens pas la vérité: je connais simplement ce qui a marché pour moi qui n’avais aucun « talent inné ».
      Mon meilleur conseil: quand tu dessines, ne fais que ça, c’est à dire passe 100% de ta concentration dans l’activité et réfléchis sur ce que tu fais à chaque fois que ton crayon touche la feuille.
      Après tous les exercices sont bons à prendre tant que tu pratiques régulièrement et que tu continues à te poser des questions.

      Et au fait, félicitation pour ton premier Moleskine! 😀 😀

      • Dinawys dit :

        Merci 😉 Ah mais je me doute bien que tu n’es pas une sorte de « vérité unique » dans le dessin, mais justement tu es la seule personne que je connaisse qui n’aie pas de « talent inné », car jusqu’à présent les dessinateurs m’ont toujours dit « J’ai toujours su dessiner » ou « C’est inné chez moi car je viens d’une famille d’artistes », etc.
        Je me base simplement sur ton blog comme référence quand je cherche un truc et j’essaie d’éviter de prendre de mauvaises habitudes.

        Je ne recopie pas pour faire exactement comme le dessinateur, je copie des dessins pour me faire une idée, je regarde ce que fais ma main quand elle recopie le dessin, dans quel sens je vais, et donc comment j’arrive à faire une main, une bouche, des cheveux,etc. mais j’essaie de varier au maximum les dessinateurs pour ne pas « voler » un style et forger le mien.

        Je vais continuer de suivre tes conseils tout en essayant de me rendre compte par moi-même, en tous cas merci d’avoir pris le temps de me répondre 🙂

  10. Bruno dit :

    Ton article me fait penser à un excellent livre en anglais qui regorgent d’excercices et d’idées pour détourner, inventer, mélanger, triturer… des dessins.
    « KEYS TO DRAWING WITH IMAGINATION par BERT DODSON »
    Je recommande fortement ce livre à tous, on le trouve en PDF.
    Merci pour cet article.
    Bruno

  11. Lilliote dit :

    Bonsoir, je viens de découvrir votre charmant blog. J’aime beaucoup les idées d’exercices que vous donnez et je vous remercie pour les sites que vous avez donné en référence pour s’entraîner (posemaniacs et pixelovely). J’ignorais totalement que ça pouvait exister et ils sont géniaux !
    J’ai cependant une question, car je débute. Je désire réellement apprendre, mais j’ai deux gros soucis. Le premier est que je suis quelqu’un de très impatient et le deuxième est que je suis perfectionniste. Combattre ces défauts me font beaucoup de mal. Vous n’êtes pas thérapeute, je le conçois bien. Là où je veux en venir, car ça m’a interpellé, c’est quand vous avez dit que vous ne dépassiez pas 20-30 minutes en moyenne pour un dessin/étude. Je voudrais donc savoir si pour apprendre à dessiner il faut nécessairement être rapide ou passer un temps fou sur un dessin/étude ? Est-ce plutôt à la convenance de chacun ?
    J’ai tendance à vouloir aller vite et je le considère comme un défaut. Votre réponse m’aiderait à relativiser.

    • Photo du profil de Pit Pit dit :

      C’est en étudiant qu’on devient rapide. Au tout début je passais des heures sur mes dessins. Maintenant « mon oeil » est suffisant pour que je puisse aller à l’essentiel, et c’est tellement important. Mon « oeil » s’est développé au fil des années avec l’expérience et avec la pratique, il faut savoir se montrer patient. Et pour ce qui est de la rapidité, quand on connait le chemin, ça va toujours plus vite 😉 .

  12. Cédric dit :

    Eh bien, grâce à cet article, je viens d’avoir une révélation. Je crois avoir cerné mon problème, qui m’empêche d’avancer maintenant et me frustre au plus haut point.

    Je ne fais pratiquement QUE du dessin d’imagination, et je n’ai plus fait de dessin d’observation depuis bientôt 10 ans. Les derniers étaient mes tous premiers dessins d’après modèles. Et depuis que j’ai commencé à dessiner d’imagination, j’ai tout simplement rejeté le principe du modèle. J’ai tout fait au feeling (sans doute par orgueil). Les rares fois où j’ai utilisé un modèle, je les regarde que rapidement pour me faire une vague idée, mais je ne m’attarde plus sur les détails comme je le faisait au tout début.
    J’ai fait l’erreur d’abandonner trop tôt le dessin d’observation alors que je ne maitrisais pas assez. Du coup, quand je dois faire une posture de personnage inhabituelle, je ne fait même pas l’effort de chercher un modèle. Je n’ai même plus envie de passer par la construction tellement ça me frustre.

    Du coup, le livre Betty Edward ne me sert pas à grand chose. A peu près tout ce qu’il contient je l’ai fait de moi-même au tout début… mais pas assez longtemps.

    Du coup merci Pit, je sais ce qu’il me reste à faire maintenant. Encore faut-il que j’arrive à faire taire mon impatience et accepter de « repartir de zéro ».

  13. florentkch dit :

    Tu fais de plus en plus d’articles sur les croquis dis donc , c’est cool !

    Quand je m’ennuyais au collège je faisais aussi des dessins « pourris » ou de collaborations avec mes collègues de classe. Sauf que nous, nous cachions ce que chacun dessinait en ne laissant qu’une partie des traits pour que l’autre continue sans être influencer par l’autre. C’est toujours intéressant de dessiner à plusieurs.
    Je suis moins sûr d’utiliser une image d’illustration de Toppi pour illustrer ce que tu dis sur le croquis graphique , Pratt avec ces dessins de Corto Maltese aurait été plus plus proche, par exemple .Disons que je ressens davantage l’esprit croquis chez Pratt que chez Toppi ( ces dessins sont magnifiques ,RIP ..)

    Mon exercice préféré est le croquis prospectif, qui demande beaucoup de maîtrise sinon ça tourne vite au gribouillage. Tu n’en fais pas mention, mais pourtant cette approche est utilisée par beaucoup de monde. Khang Le ( Hawken ), Justin Sweet ou Vance Kovacs sont mes plus grandes inspirations à ce niveau ( il faut regarder les croquis pas leur dessins finis ).

    Merci pour ton blog , au fait je viens de t’ajouter ma section ressources http://croquis-vif.com/ressources car je conseillerais ton blog à tous ceux qui débutent en dessin ( pas seulement dans la pratique du croquis)

    J’espère que l’été s’est bien passé !
    @+

  14. Bruno M. dit :

    C’est à mon avis la pire des choses à faire que de dessiner d’après photo. L’apprentissage du dessin passe, c’est l’évidence même, par la traduction de trois dimensions (la réalité) en deux seulement (la surface plane de la feuille de papier, de la toile ou de l’écran).
    Delacroix, Daumier Picasso, … la liste des grands dessinateurs « sur le motif » est longue… En revanche, qui n’a jamais été impressionné par un dessin d’après photo ?… Je répète cela tous les jours à mes élèves : dessinez d’après nature, sortez !!!

    • Photo du profil de Pit Pit dit :

      Bonjour Bruno, c’est clair que rien ne remplace le dessin d’après nature. Malheureusement, pas tout le monde ne peut se permettre de dessiner du modèle vivant. Et pour les natures mortes, ce n’est pas au goût de tout le monde. A défaut les études photo sont toujours mieux que de ne pas dessiner du tout. Pour un peintre c’est une autre histoire…mais pour un dessinateur, personnellement je ne vois que peu d’intérêt. De plus les études photos permettent de dessiner l’humain dans certaines conditions « extrêmes », par exemple lorsqu’un sujet est à fond dans une amplitude articulaire ou dans une pose particulière. En ce qui concerne la peinture, ça ne fait pas de doute que notre oeil perçoit 2 à 3 fois mieux les valeurs et les ambiances colorées qu’un capteur numérique, d’où l’intérêt de travailler sa palette d’après nature.

  15. Kriss dit :

    Moi, j’essaie de dessiner partout, tout le temps même 10s. Du coup, en ce moment, je m’efforce de dessiner en marchant. C’est pas évident et ça m’a vallu des erreurs d’orientation dans le métro !! 🙂

  16. Thierry dit :

    Très bon conseil,

    Cela me rappel, un ami artiste  » Gwenn LEPAPE, Architecte de son metier.

    Chaque soir en rentrant chez lui , après manger, il se mettaitsur un coin de table, prenait n’importe quel objet et le dessinnait à l’infini.

    C’était pour lui , le meilleur moins pour vider sa tête des tracas de la journée. Mais en plus cela lui donnait une maitrise du dessin extraordinaire.

    amitié
    Thierry

  17. Aelita dit :

    Bonjour,

    j’avais une question au sujet du dernier croquis. Vous l’avez fait traditionnellement ou sur ordinateur ?

    Car je m’entraîne sur ordinateur mais je ne sais jamais quel pinceau utiliser pour faire des effets de trait comme vous le faites.

    Pouvez-vous me dire le pinceau qui vous utilisez ou utiliseriez pour faire le croquis du chat sur ordinateur (avec tablette et stylet), s’il vous plait ?

    Merci d’avance.

  18. zeb dit :

    Depuis que j’ai découvert ce site, j’y viens tous les jours! Outre les conseils d’artistes, j’y trouve des conseils « de vie d’artiste » et c’est vraiment génial pour se sentir moins seul, face à la toile blanche. 🙂
    Je viens de comprendre pourquoi je bloque depuis tant de temps. En fait j’en suis restée au dessin d’après photo, avec quelques tentatives de dessin d’imagination (euh en fait retranscription de mes rêves…), mais je découvre ici qu’il me manque tant de façons d’appréhender la création!.. Et ainsi peut-être retrouver l’inspiration!
    Ton blog est magique, j’y « entre » à chaque fois désabusée, j’en ressors toujours remotivée.
    Bon c’est décidé, je reprends les crayons, (pour les pinceaux ce sera plus tard)!
    Merci Pit!
    (au fait j’en suis à ma centaine de visages-boules de pétanque, de quoi « tirer » ou « pointer » tout l’été prochain 😉

    • Photo du profil de Pit Pit dit :

      au fait j’en suis à ma centaine de visages-boules de pétanque, de quoi « tirer » ou « pointer » tout l’été prochain
      héhé 🙂 c’est bon signe ça 🙂

  19. Joe_Van dit :

    Salut ^^ Je connais ton blog depuis hier mais j’ai déjà pu apprendre plein de choses!
    J’ai essayer les sites sur le paragraphe : Le croquis en temps chronométré
    Et bin en faite je me suis énerver x) c’est bête je sais mais je n’arrive pas à trouver les traits important à dessiner, dans ma tête c’est : Faut que je me dépêche
    Et au final sa rend un trucs à moitié fait et pas très proportionnel (voir pas du tout x) )

    • Photo du profil de Pit Pit dit :

      Je vois tout à fait ton problème.
      Encore une fois, les proportions ne sont pas trop importantes pour cet exercice.
      Les formes le sont beaucoup plus.
      Si c’est trop rapide pour toi ,rajoute du temps, suffisamment pour t’en sortir, mais pas plus.

  20. Erwan dit :

    Pour ma part, un exercice que je fais en ce moment c’est des études de tailles (ou de niveau de détails). C’est un peu comme une étude d’un sujet, mais au lieu de le dessiner sous tous les angles, je le dessine sous toutes les tailles. L’intérêt est d’apprendre à faire varier le niveau de détail (mon point faible) et de retenir l’essentiel d’un sujet. En gros, je me prends une photo du sujet, j’en fais un premier croquis rapide à taille réelle. Puis je le décline en taille de plus en plus réduite. L’objectif étant que le sujet reste lisible, reconnaissable. La photo de départ ne peut évidemment pas être dézoomée, ce serait trop facile… Pour l’instant, je galère bien ! Mais bon, c’est comme ça qu’on apprend… Par exemple, pour les visages, vu de loin ça n’a rien à voir en terme de dessin que vu de près… Si on essaie de garder tous les détails (nez, yeux, bouche), c’est non seulement impossible, mais ça donne un résultat très moche. Du coup, c’est pas évident ! Et j’ai toujours eu du mal avec ça, va savoir pourquoi… Le même exercice peut s’imaginer pour du dessin d’imagination.

    • Photo du profil de Pit Pit dit :

      Oui, en gros tu utilises plusieurs tailles de vignette 😉
      Très bon exercice en effet.

      • Erwan dit :

        Ah oui, effectivement ça revient à ça ! J’avais lu ton article sur les vignettes (intéressant par ailleurs), mais j’avais pas fait le rapprochement… Ma hantise : dessiner un visage ou une main vu de loin, mais de façon à ce qu’elle soit reconnaissable. Il paraît que c’est le syndrome du débutant que de se focaliser sur les détails, et en la matière je ne fais pas exception ! Bon, je retourne travailler mes vignettes alors… Bon WE et merci pour toutes ces infos utiles !

  21. Photo du profil de Baltha Baltha dit :

    je viens de découvrir cet article seulement maintenant et il est vraiment super merci beaucoup !
    Moi qui suis mal à l’aise pour faire des exercices « d’entrainement » (j’entends par la faire des dizaines et des dizaines de fois les mêmes formes pour me les imprégner… c’est mal je sais je vais essayer d’y remédier mais ces exercices m’attirent et j’ai hâte de les essayer !! Mais dodo avant 😉 bonne nuit si certains voit ce message dans la nuit 😉

  22. Photo du profil de Jean55 Jean55 dit :

    j’avoue que je n’aime pas ce site mais je l’adore et ce depuis le jour ou mon frère ma dit « va apprendre a dessiner au lieu de dessiner au pif comme ça  » j’apprends plein de choses en regardant tes vidéos et tes explications sont claires merci pour ces conseils Pit

  23. Photo du profil de Yvonne Yvonne dit :

    super vos croquis je fais de la peintue sur textile mais j’ai du mal a dessiner des personnage voir meme un paysage super d’apprendre

Laisser un commentaire

x

Déconnexion

Mot de passe

Entrez votre adresse e-mail pour recevoir un lien qui vous permettra de choisir un nouveau mot de passe.

Mot de passe

Choisissez un nouveau mot de passe.


Inscription


xCUSTOM

Your custom content goes here.