-

Guppy Membre AAD
Progression : 8%
Messages : 98
Inscrit : 02/05/2019

Message privé@Guppy

La voiture te parait peut être moins belle, mais je la trouve bien mieux proportionnée avec le reste de ton dessin.

Ce n’est pas encore ça, parce que tu n’as pas saisi qu’un élément vertical plus proche de l’observateur présente une dimension bien supérieure au même élément de taille identique situé plus loin. Plus c’est en avant dans ton dessin et c’est le cas de la voiture, plus à taille égale cela doit être grand.

Donc si tu prends la hauteur totale de ton escalier de 8 marches de 17.5cm soit 140.5 cm, ce qui ne fait pas haut pour une voiture, cela veut dire que sur ton dessin la dimension verticale mesurée avec ta règle pour la hauteur de la voiture doit être plus grande que la même dimension mesurée avec ta règle entre le bas de la première marche et le palier.

Tu peux déterminer ce que cette hauteur représente sur l’avant de ta scène en utilisant les fuyantes, mais tu peux aussi le calculer avec un règle de trois.

Pour la méthode de tracé de ta voiture je t’ai fait un schéma, en procédant comme pour déterminer les points du toit de ta maison  à partir du grenier (dans ton dessin précédent).

Tu détermines la surface au sol de ta voiture en traçant les fuyantes. Tu élèves les verticales, sans te préoccuper de leur hauteur

Quand  tu as obtenu ton recingle avec les verticales qui vont marquer les différents « coins »de base de la voiture,  tu traces les fuyantes à différentes hauteur du coin avant pour déterminer l’occupation de « l’étage » supérieur, par exemple le niveau des phares, puis celui de la ceinture de caisse qui marque le pied du pare brise  et des vitres latérales, tu recommences encore une fois pour le toit et tu obtiens toutes les étoiles qui te permettent de tracer le contour correcte de ta voiture.

Et tu traces à nouveau chacune des fuyantes intermédiaires qui vont te permettre de situer au bon endroit tous les éléments internes, bien en rapport les uns avec les autres, comme les roues, qui s’inscrivent dans un parallélépipède.

Dans la foulée je  t’ai dessiné  rapidement une Alpine qui irait bien avec ce mas, mais elle n’est pas très exacte et pas tout à fait dans la même perspective. Il reste encore des traits qui m’ont servi pour certaines construction intermédiaires. Je le fait toujours au moins mentalement , mais tracer réellement ses repères est toujours utile parce que même avec le temps et l’habitude on se décale quand même. Notre perception n’est pas aussi exacte que cela et nous joue souvent des tours.

Donc si tu persévères, tu n’en n’auras jamais fini avec la perspective, autant le comprendre et l’admettre une bonne fois pour toute. Cela fait partie des règles de base incontournables.

J’en reviens donc toujours au tracé réel dès que je sens que quelque chose ne colle pas et les écarts entre ma perception et la réalité géométrique me surprennent encore quelquefois. Au point même de douter de la validité de ma construction géométrique, on peut aussi se planter sur ce point .

Guppy

>

Déconnexion

Mot de passe

Entrez votre adresse e-mail pour recevoir un lien qui vous permettra de choisir un nouveau mot de passe.

Mot de passe

Choisissez un nouveau mot de passe.


Inscription


xCUSTOM

Your custom content goes here.