-

Guppy Membre AAD
Progression : 7%
Messages : 125
Inscrit : 02/05/2019

Message privé@Guppy

Oui, tu es une bébé dessineuse. Mais une bébé dessineuse douée, même si tu ne connais pas la perspective , ni  vraiment ce que tu dessines tu t’en sors bien.

Avec quelques apprentissages de base tu devrais rapidement progresser, pour cela il te suffit de deux choses, la première l’observation., la seconde l’apprentissage de l’ombrage pour faire ressortir les volumes.

Ex de défaut de reproduction due à l’absence d’observation correcte ; l’absence  totale de la représentation du sterno-cléido-mastoïdien.

C’est le muscle qui est accroché sur le processus mastoïde en dessous du crâne derrière l’oreille est qui est tendu  entre ce point  et le sternum pour une partie et la clavicule pour l’autre partie.  En matière de muscles on parle de chef , ce muscle à donc deux chefs, le premier accroché sur le sternum, le second sur la clavicule. Ce muscle sert à faire tourner la tête, il est actif du coté opposé où la tête tourne. C’est un muscle pair, ces à dire qu’il est symétrique. C’est le fait qu’il est symétrique et que chacun des deux premiers chefs s’accroche de part et et d’autre du sternum qui provoque ce creux que l’on voit  à la base du cou. le second chef est accroché au début de  la clavicule cela te permet de la placer à la bonne hauteur. Avec ce que je viens de t’expliquer tu peux facilement comprendre pourquoi tu as tenté de représenter les clavicules de ton dessin  bien trop haut.

Le sterno-cléido-mastoîdien est  très visible sur ton modèle, je te l’ai tracé en blanc et les hachures croisées sont l’ombre.

L’absence d’observation te conduit d’une part à ne pas le représenter, d’autre part dans l’ignorance de sa fonction et de ses points d’attache, tu as cru pouvoir disposer les clavicules à un endroit totalement impossible et par conséquent inapproprié.

Le simple fait de connaître l’existence de ce muscle, de sa fonction, et de ses points d’attache t’aurais empêché de commettre l’erreur.

Maintenant que tu les connais tu peux apprécier où se situe réellement la clavicule sur ton modèle et corriger le tir.

Comme l’éclairage vient de l’arrière, c’est le coté externe et arrière qui est éclairé et le devant dans l’ombre, les hachures en croix.

Deuxième exemple de défaut d’observation , le dessin du philtrum, c’est l’espèce de petite gouttière sous le nez, tu l’as reproduit comme s’il était  terminé par un plat, alors qu sa forme réelle est un V.

Maintenant que je te l’ai fait remarquer tu vas peut être trouver cela évident. mais pour passer de bébé dessineuse  à dessineuse il va falloir que tu remarques cela par toi même. Et pour y parvenir, il n’y a pas véritablement de secret, il faut observer, observer, observer et encore observer.

Rien ne sers de faire des exercices si  tu n n’as pas vu et compris la forme que tu devais reproduire ; si la forme est un V et que tu traces un  U, c’est forcément à coté de la plaque. Mais encore une fois il n’y pas de secret il faut d’abord apprendre à voir réellement quelle est la forme que tu dois reproduire.

La connaissance de ce que tu veux dessiner va t’y aider, tu verras plus facilement à quoi correspondent les lignes que tu traces, ex pour l’oreille.

Tu as manifestement tracé des traits dont tu ne savais pas à quoi il pouvaient bien correspondre, c’est d’autant plus remarquable que tu t’en es  malgré tout assez bien tiré.

Un peu d’apprentissage de l’anatomie pour savoir ce que tu dessines, un peu plus d’observation et d’exercice sur des volumes de base pour l’ombrage d’une sphère ou d’un cylindre et tu devrais rapidement progresser.

Guppy

 

Attachments:
>

Déconnexion

Mot de passe

Entrez votre adresse e-mail pour recevoir un lien qui vous permettra de choisir un nouveau mot de passe.

Mot de passe

Choisissez un nouveau mot de passe.


Inscription


xCUSTOM

Your custom content goes here.