fbpx
-

Des questions, et des hypothèses…

    • Des questions, et des hypothèses…

  • Talos
    Membre AAD
    Progression : 93%
    Messages : 3
    Inscrit : 09/10/2019

    Message privé@Talos

    Bonsoir à tous. Je me permets d’ouvrir cette fenêtre de discussion, car je n’ai pas beaucoup de temps pour m’exercer à la pratique du dessin. Mon travail me prend la plupart de mon temps libre. Ayant pleinement conscience que c’est par la pratique que l’on parvient à progresser, je dois trouver des moyens alternatifs pour optimiser les résultats.

    Pour ce faire, un certain nombre de questions se pose comme : « qu’est-ce que la pratique  du dessin ? », « Comment un dessinateur parvient-il à une réalisation ? », « Qu’est-ce qui peut influencer un dessinateur ? ».

    À partir de là, j’effectue presque une démarche de sociologue voire de philosophes sur les dessinateurs et leurs moyens de procéder.

    Je suis certain qu’à ce stade, certains penseront que ces questions sont inutiles. Car elle ne met pas en avant une pratique, elle n’expose pas quelque chose de concret. Pourtant, il me semble évident, que ce recul est bénéfique.

    Mon hypothèse est que le dessin fonctionne comme un ensemble de« résolution de problèmes ». Autrement dit, nous commençons d’un point A pour arriver à un point B. Le point A étend la feuille blanche et le point B le dessin fini. On peut prendre l’image d’un trajet de voiture, qui pour arriver à destination, elle doit passer par différentes étapes. En dessin, pour chacune des étapes , il y a des « solutions.

    Par exemple pour donner de la profondeur ,la perceptive  est une solution. Et, par cette approche plusieurs techniques s’offrent à moi : la perspective atmosphérique, la disparition au point de fuite, l’angle de vision extrême ou non, etc .

    En poursuivant cette hypothèse, (je pense peut-être à tort), que ce n’est pas la quantité de dessin qui amène du résultat. Pit le signale quand il rouvre ses anciens dessins et qu’il dit : ici je n’ai pas compris la lumière ou ici la perceptive.

    Autrement dit, avant de commencer au moins deux questions se posent. « Qu’est-ce que je veux faire ? » Et « comment je le fais ? »

    Et c’est en gardant en tête le résultat souhaité, en passant par un long processus laborieux d’ essais et d’ erreurs, avec une certaine détermination que l’on peut espérer progresser.


    Pit
    Administrateur
    Progression : 100%
    Messages : 4346
    Inscrit : 18/11/2014
    Ville : Montréal

    Message privé@Pit

    Autrement dit, avant de commencer au moins deux questions se posent. « Qu’est-ce que je veux faire ? » Et « comment je le fais ? »


    @Talos
    (Talos)
    Je ne vais pas te le cacher, l’initiation d’un dessin n’est pas la même d’un dessin à l’autre ou d’un artiste à l’autre.
    Pour ma part je suis quelqu’un de plutôt cartésien. Mon approche générale consiste (comme tu le verras dans la formation dessin d’inspiration), à partir de vignettes dessinées d’imagination, à créer mes propres références et à dessiner d’inspiration c’est à dire en m’appuyant sur la ou les références selon mon besoin particulier (sans la copier littéralement) et en dessinant le reste de mémoire ou d’imagination.

    Certains dessinateurs laisseront un peu plus de place aux heureux hasards et à la créativité “en cours de route”.

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

>

Déconnexion

Mot de passe

Entrez votre adresse e-mail pour recevoir un lien qui vous permettra de choisir un nouveau mot de passe.

Mot de passe

Choisissez un nouveau mot de passe.


Inscription


xCUSTOM

Your custom content goes here.