Les formations et le forum sont maintenant disponibles sur ce blog. Connectez-vous avec vos identifiants dessin.club -> -
Accueil ⁄ Mise à niveau arts appliqués (MANAA)

Mise à niveau arts appliqués (MANAA)

 


La MANAA ou la première étape vers les métiers de l’Art

Bacheliers fraîchement diplômés mais issus des autres filières que le Bac STD2A (Sciences et Technologies Industrielles des Arts Appliqués), vous souhaitez intégrer certains BTS/DMA, classes prépas ou autres écoles d’art ? Alors le passage par une MANAA est une étape obligatoire.
Mais attention, beaucoup d’appelés pour peu d’élus. Explications

 

Pour qui, Pourquoi et Quand ?

Qui est concerné ?

La MANAA (ou Mise A Niveau en Arts Appliqués) s’adresse donc à TOUTES les personnes venant d’obtenir leur Baccalauréat, sans distinction.  Il n’y a pas de profil type comme il n’est pas nécessaire d’être très doué en dessin. Néanmoins, une réelle motivation est essentielle tout comme le désir pour les candidats de faire par la suite un métier lié l’art.

Ne croyez pas qu’avoir une option en art au Bac ou que suivre des courts de dessin en parallèle permette de ne pas passer par la case MANAA. Cela représente par contre un réel atout lors de la sélection, voir même de prendre un peu d’avance sur les autres candidats lors de la mise à niveau. Il ne faut pas voir cette année de formation comme une sanction pour avoir fait un mauvais choix de Bac auparavant mais plutôt comme un tremplin indispensable vers un futur d’artiste.

manaa

Pourquoi :

Outre le fait de poser les bases artistiques  pour la suite des études, la MANAA permet aussi de développer le sens de l’observation de l’étudiant, mais également sa curiosité, son esprit critique et à terme son autonomie.  La MANAA présente encore l’avantage d’être une très bonne préparation aux concours d’accès dans les écoles d’art, d’architecture et de design ou les classes préparatoires.
Qui plus est, l’étudiant pourra ainsi se confectionner un book à présenter aux écoles visées après sa MANAA. (Car vous n’êtes pas forcé de continuer vos études dans le même établissement à l’issu de cette année comme l’école n’est pas forcée de vous accepter par la suite). Enfin, cette formation permet aussi d’affiner l’orientation et le projet professionnel de l’étudiant.

Quand :

Si votre choix va vers un établissement public ou privé sous contrat, il vous faudra passer par le site de l’admission post-bac. Cette procédure s’étend de janvier à juillet, de l’inscription à la validation de la candidature. Mais attention à ne pas rater les différentes étapes comme la saisie des vœux, l’envoi des dossiers, la phase d’admission puis enfin une procédure complémentaire jusqu’à mi septembre si besoin est.

tableau-recapitulatif-manaa

Récapitulatif (les dates pouvant changer d’une année à l’autre, nous résonnerons simplement en terme de mois. Bien se renseigner afin de ne pas perdre de temps)

 

En ce qui concerne le privé, le contact se fait directement auprès de l’établissement et à vous de voir avec l’école quelles sont ses modalités, proche ou non de celles du public (entretien de motivation avec présentation du dossier scolaire, d’un dossier créatif…etc.). Les écoles privées offrent fréquemment la possibilité de s’inscrire encore pendant toutes les vacances d’été voir jusqu’à début septembre, en fonction des places disponibles. Attention donc à ne pas s’y prendre trop tard non plus !

Avant de passer à la suite, il nous faut évoquer deux cas particuliers de candidature : Au-delà d’un an après l’obtention du Bac, il vous faudra vous renseigner auprès des différents établissements visés pour savoir si une dérogation peut être obtenue.

Autre situation, celle d’un échec au Bac. Dans la théorie, on peut tenter de se présenter à une MANAA en obtenant une dérogation. Mais dans les faits, cela est beaucoup plus compliqué voir impossible. Seuls les élèves les plus motivés, les plus talentueux, justifiant d’une expérience artistique solide tout en ayant un niveau de culture générale élevé pourront peut être avoir cette dérogation. Et encore, celle-ci est de plus en plus rare, y compris pour un cursus dans le privé. Mieux vaut alors repasser son Bac.

Dans tous les cas, le dossier scolaire sera examiné (toutes les notes et appréciations sont donc importantes quelque soit le Bac) et une lettre de motivation (reflétant l’intérêt du candidat pour l’art tout en démontrant son sens du travail et son implication pour la création) sera demandée suivie d’un entretien d’une heure environ.  Et c’est pendant cette entrevue que la motivation et l’esprit créatif du candidat seront encore sondés tout du long.
Si certains établissements demandent un dossier artistique aux prétendants à la MANAA, c’est durant ce « dialogue à huit clos » qu’il faudra le fournir et le présenter. Inutile de tenter de tromper le jury (composé de professionnels et d’enseignants) avec le travail d’un autre dans votre dossier artistique, car les examinateurs vont interroger le candidat sur son travail, ses méthodes et ses difficultés rencontrées. Et puis il serait bien préjudiciable pour tout le monde de commencer avec une tromperie !

Même si le dossier artistique n’est pas demandé par l’école, on ne saurait que trop encourager les jeunes gens à s’en préparer un. En plus de constituer une chance de se distinguer des autres qui n’en auraient pas, c’est aussi une preuve de motivation supplémentaire. A chaque candidat durant cet échange de présenter son dossier sans tomber dans la prétention mais juste en montrant son niveau et ses préférences.

A photo by Tim Arterbury. unsplash.com/photos/VkwRmha1_tI

Voilà pour ce qui concerne le dossier artistique en lui-même. Mais ce n’est pas ce qui résume ce véritable « entretien d’embauche ». L’échange sera un bon moyen de jauger le niveau de culture générale et artistique du candidat, ainsi que son expression orale. Et comme tout entretien nécessite une préparation, il est vivement conseillé, si ce n’est pas déjà fait avant, de lire des ouvrages portant sur l’histoire de l’art, d’assister à des expositions, visiter des musées ou montrer que l’on a pris des cours de photo ou de dessin. Cette heure d’entretien étant pour le moins décisive, il faut montrer que l’on met toutes ses chances de son coté. Et bien sûre, le mieux étant que ce genre d’activités ne soit pas lié uniquement à cet entretien mais bien un intérêt permanent.

Enfin, le projet professionnel de l’étudiant sera évoqué. Il est souvent difficile d’en avoir une idée précise à ce moment d’existence, néanmoins la question sera posée. Là aussi, il faudra se préparer et réfléchir sérieusement à ses ambitions professionnelles artistiques. Sans pour autant avoir un avis tranché mais avoir des arguments face au jury serait une bonne chose. Il est admis que la MANNA étant une année de mise à niveau, le projet personnel n’est pas forcement acté mais on ne doit pas donné l’impression d’être devant les membres décisionnaires par hasard.
En effet, les étudiants ayant un but mieux défini seront plus déterminés à progresser et les enseignants comme les professionnels le savent très bien. Enfin, comme lorsque l’on passe un entretien d’embauche, la fameuse question « pourquoi postulez vous chez nous plutôt qu’ailleurs » vous sera très certainement posée. Bien se renseigner sur l’école, ses diplômes proposés par la suite, faire les journées portes ouvertes quand on peut géographiquement, avoir des retours sur l’établissement seront autant d’arguments recevables tant que l’on ne tombe pas dans la flatterie. Faire la différence par sa personnalité, par sa créativité, voilà se qui pourra vous aider. Plus que des pré requis techniques que presque tous auront à cet moment précis.

Budget et réputation

Budget :

Comme nous avons pu le voir, il est possible de faire ces MANAA tant dans les établissements privés (sous contrat ou non) que publics. Le coût du cursus n’étant bien évidemment par le même. Si dans les lycées publics, la scolarité y est gratuite, il vous faudra compter en moyenne pour l’année, 2000 euros dans un établissement privé sous contrat et 4000 à 8000 euros pour une structure privée. Ces tarifs étant donnés à titre indicatif car ils peuvent bien évidemment varier et évoluer. Ne pas oublier dans le budget, l’achat du matériel personnel (300 à 500 euros, puis environ 40 à 80 euros par mois) et les sorties pédagogiques.

Choisir son établissement :

Que cela soit pour une MANAA, une école de commerce, une école d’ingénieur…etc, la réputation de l’établissement joue aussi dans le choix de l’élève lorsqu’il décide d’envoyer sa candidature à une école plutôt qu’une autre. Si vous avez la possibilité de choisir un établissement, (sous entendu que plusieurs écoles souhaitent vous avoir avec eux), d’autres arguments vous serviront à faire votre choix comme la qualité des enseignants, l’ancienneté de la structure (sa viabilité)… Mais ce n’est pas tout.
Vérifiez que les diplômes délivrés par la suite soient reconnu par l’Etat, cela pourrait être déterminant pour le reste de vos études. Seules les MANAAS publiques ou privées sous contrat permettent d’intégrer par la suite de grandes écoles d’arts appliqués en théorie. Les MANAAS privées hors contrat sont, elles, moins sélectives (mais plus onéreuses comme on a pu le voir) et proposent en général leur propre BTS, d’où l’intérêt de se renseigner sur la valeur du diplôme délivré.

Rythme et Programme : 

Comme il s’agit d’une mise à niveau d’une année, il va donc falloir poser les bases artistiques pour la suite des études dans le domaine et de façon accélérée. Du coup, le rythme des semaines y est forcement soutenu et intense. Il faut donc se mettre rapidement dans le bain, ne pas rater le coche, une année de MANAA ne se redoublant pas… ! (sauf circonstances exceptionnelles comme un problème de santé…etc.)
La majorité des écoles suivant le programme défini par le Ministère de l’Education Nationale, il vous faudra compter 33 heures de cours par semaine réparties de la façon suivante :
tableau manaa

Soit 27 heures par semaine consacrées à l’art plastique et appliqué pour 6 heures d’enseignement général. Sans compter les heures de travail personnel.
Si on détaille un peu plus le programme, on trouvera :

-les techniques de représentation (dessin de modèle vivant, dessin d’observation, modes conventionnels de représentation, expression plastique, couleur, perspective),

-la découverte des différents domaines des arts appliqués : design de mode, design d’espace, design graphique et design de produits.

 

Et après…. ?

Au terme de cette année de MANAA qui sera forcement riche tant en émotion qu’en apprentissage, les élèves peuvent alors s’orienter vers :
-des BTS : Design Graphique, Design d’Espace, Design de Produits, Design de Mode, etc.
-des concours d’écoles supérieures d’art et de design : Beaux Arts, Ecoles Nationales d’Architecture, Arts Décoratifs, etc.
-des DMA (diplômes des métiers d’art) : Habitat, Textiles et céramiques, Art des joyaux, Cinéma d’animation, Costumier, Lutherie, Régie du Spéctable, Décor architectural, Arts graphiques.

 

Pour finir

Vous l’aurez compris, l’accession à la MANAA n’est pas chose aisée. Le nombre important de candidats et la quantité de places disponibles ne sont pas en corrélation. Tout du long il faudra faire preuve de rigueur et de discipline, de l’inscription à cette année de mise à niveau à sa fin. Et plus encore par la suite.

Alors autant prendre les bonnes habitudes immédiatement.

Pour préparer votre MANAA et augmenter vos chances de réussite, les formations dessin club peuvent être une excellente solution.
Des dizaines d’élèves préparant une MANAA ont déjà rejoint les rangs.

___________________
signature-pyf-aad

x

Déconnexion

Mot de passe

Entrez votre adresse e-mail pour recevoir un lien qui vous permettra de choisir un nouveau mot de passe.

Mot de passe

Choisissez un nouveau mot de passe.


Inscription


xCUSTOM

Your custom content goes here.