_


télécharger le fichier d’exercice

L’encrage est un art à part entière. Il permet d’embellir le dessin, de lui donner une consistance unique et un aspect professionnel. Il peut être utilisé aussi bien pour du croquis que pour de l’illustration ou de la bande dessinée. Aux États-Unis et au Japon, et contrairement à la BD franco-belge, encreur est un métier à part entière. Certains individus se spécialisent dans cette activité considérée parfois comme ingrate, mais qui ne l’est pourtant pas spécialement (sauf si, bien sûr, vous n’aimez pas encrer). Encrer est un moyen de sublimer ses dessins, et de les porter à un autre niveau.

Pourtant, sans un bon plan d’attaque, l’encrage risque fort de s’avérer plus nocif qu’autre chose. Je me souviens qu’il y a quelques années, j’appréciais davantage les croquis au crayon sur le vif. Je trouvais les dessins à l’encre de chine trop parfaits, trop épurés (et je parle notamment des encrages de comics américains): ils semblaient faits par une machine, une technique hors de ma portée. En effet, la tendance veut que les débutants soient poussés à aimer tout ce qui est à leur portée, comme de simples croquis au crayon de papier. En voyant un bel encrage, le dessinateur néophyte ne peut concevoir le travail fourni, car il s’identifie lui-même à un croquis imparfait, plutôt qu’à un encrage propre et sans défaut.

Ce que je sais, c’est qu’avec le temps et l’expérience, on en vient de plus en plus à s’intéresser aux différentes techniques de dessin, et notamment à l’encre de chine. Bien sûr, il y a des centaines de façons d’encrer un crayonné, et tout dépend de l’objectif dans lequel l’encrage est utilisé. Les auteurs de bandes dessinées et les illustrateurs ont chacun leurs techniques. Dans cet article je vous présente quelques-unes de ces méthodes que j’ai recensées pour vous (liste non exhaustive).

Encrage à la plume et à l’encre

Rien de tel qu’un bon encrage à la plume Atome ou à la plume Nikko G, souples et incisives à la fois, les déliés sont homogènes et la pression agréable. Seuls inconvénients, l’encre ne sèche pas vite (attention aux bavures, travaillez doucement et de gauche à droite pour les droitiers) et une plume neuve mettra un moment à être “rodée” et à glisser sur le papier (au bout d’un moment, les plumes cassent inexorablement, et il faut tout recommencer). Franquin, à mi-parcours de sa carrière, utilisa beaucoup  la plume (notamment sur Gaston Lagaffe) avant de passer définitivement au pinceau. L’encre de chine, très noire et mate, délivre de très bons résultats au scanner, pour le plaisir de tous les dessinateurs qui ne désirent pas perdre de temps à “cleaner” (=nettoyer) un crayonné. Une bonne solution pour rectifier ses erreurs consiste à utiliser de la gouache blanche en petite quantité, car elle est suffisamment opaque et sèche vite.

gaston lagaffe
Illustration: André Franquin

Encrage au pinceau

De nos jours, nul besoin d’acheter la panoplie complète de pinceaux winsor et newton série 7 pour s’en sortir correctement. Il existe des solutions plus “amateurs”nettement moins coûteuses, comme le pocket brush de chez Pentel. Plus besoin de passer des heures à tremper le bout de son pinceau dans le flacon d’encre, ce pinceau est rechargeable, et c’est à mon sens le meilleur pinceau rechargeable jamais créé. J’en ai deux, un sur mon bureau, et un dans ma trousse de voyage. J’adore cet outil. Sa souplesse fait qu’au début, il est très difficile de faire un délié précis, mais avec un peu de patience, le jeu en vaut la chandelle. En plus, il est ultra léger et la prise est assez agréable. Franchement, ce serait dommage de s’en passer. L’encrage au pinceau donne un dynamisme au trait encore inégalé à ce jour. Un conseil pour bien s’en sortir: toujours travailler dans le même sens et avec des coups de pinceaux consécutifs et confiants. Essayez dans la mesure du possible de prévisualiser vos coups de pinceau avant de passer à l’acte. Plus vous serez rapide et ample dans le mouvement, plus le trait sera esthétique, et plus vous renverrez une impression de confiance dans votre trait.

encrage terry dodson
Illustration: Terry Dodson

Encrage au stylo bille

Le stylo bille n’en a pas l’air comme ça, mais il constitue un parfait outil d’encrage. Simple, efficace, précis et intense, un simple stylo Bic pourra sublimer votre création. De plus, le stylo-bille glisse très bien sûr le papier, notamment sur tout type de bristol lisse, c’est un véritable plaisir de travailler avec. Essayez cette technique, c’est surprenant.

 stylo bille noir bic

Encrage au crayon

Si si, je vous jure, il est possible d’encrer au crayon à partir d’un autre crayonné. Vous pouvez faire ça à partir d’une tablette lumineuse. Ensuite c’est une simple question de mise au propre. Un de mes auteurs favoris, Alberto Varanda, utilise le crayon pour encrer ses dessins, notamment sur des albums bd comme Petit Pierrot ou Elixirs.

petit pierrot
illustration: Alberto Varanda

Encrage au Gesso noir

Je suis particulièrement admiratif des dessins de l’illustrateur lyonnais Michael Bourgoin dont je suis le travail depuis des années. C’est une technique réalisée grâce à des pinceaux larges et plats, et beaucoup de dextérité.

encrage dessin
Illustration: Michael Bourgouin.

Encrage à la tablette graphique

De plus en plus d’amateurs passent le pas, et acquièrent une tablette graphique (avec ou sans écran). J’ai passé le pas en 2009, et je n’en ai pas été déçu. Bien sûr, chaque logiciel est différent, et je ne recommande pas spécialement Photoshop pour l’encrage, mais des logiciels plus abordables comme Sketchbook Pro, SAI paint tool, ou Manga Studio. L’avantage du numérique est qu’on peut toujours revenir en arrière et effacer proprement, et c’est un aspect à ne pas négliger. Bien sûr, il est moins agréable de passer du temps devant un écran qu’au-dessus d’une belle feuille de papier bristol (enfin, à chacun ses goûts 😉 ). La gamme Cintiq de chez  Wacom permet un confort incroyable et une précision impressionnante, surtout en format 24 pouces. Il existe des tablettes moins onéreuses, mais malheureusement je ne connais pas la qualité de ces dernières (une lectrice m’avait envoyé un mail à ce sujet il y a peu, mais je n’ai pas pu lui répondre à mon grand regret ).

dessin tablette
illustration: Anaïs Maamar

 Conseils généraux pour réussir son encrage

  • Prenez votre temps: passez au moins deux à trois fois plus de temps sur un encrage que sur le dessin en lui-même
  • Soignez vos T et vos raccourcis en prenant soin de renforcer l’intersection de deux traits de contours
  • Faites des essais sur une feuille à part avant d’encrer votre dessin, surtout à la plume! Sinon gare aux bavures et aux résultats inattendus.
  • Pour trouver son style, pensez en terme de perspective (= traits plus épais en avant-plan) ou pensez en terme de lumière (= traits plus épais en arrière-plan). D’ailleurs rien ne vous empêche de combiner les deux techniques.
  • Plus vous maitriserez vos déliés et les placerez au bon endroit, et plus votre encrage paraîtra professionnel et maîtrisé. Réfléchissez toujours sur le pourquoi? Pourquoi est-ce que je place ce délié ici plutôt que là?
  • Évitez toute sorte d’automatismes dans la mesure du possible: s’endormir sur un encrage peut ruiner un dessin.

encrage-raccourci-dessintechniques-encrage

Comment scanner un dessin?

Avec un bon vieux scanner. Un scan à 600dpi en 24 bits couleurs (passé ensuite en noir et blanc sur un logiciel) fera déjà bien l’affaire. Si vous êtes un obsessionnel du détail, vous pouvez monter à 1200 dpi, mais dans la plupart des cas 600dpi suffisent bien. Si vous avez de grands formats à scanner, et que votre scanner est en A4 comme le mien, vous pouvez utiliser photomerge (module Photoshop) ou tout logiciel de stitch (il y en a des gratuits).

Je ne vous conseille pas de passer par un appareil photo, car mal utilisé, il déforme la perspective, et la luminosité n’est pas homogène. Il faut avoir une certaine expérience pour réussir à photographier ses illustrations.

Au début de cet article, vous trouverez une vidéo gratuite tournée à vitesse réelle: il s’agit d’un tutoriel qui m’a pris trois jours de boulot et c’est cadeau! 😉

Si je veux coloriser mon dessin?

Maintenant que vous avez encré et scanné votre dessin, vous pouvez le coloriser. Il existe de nombreuses techniques de colorisation de dessin. J’ai d’ailleurs fait un article généraliste à ce sujet. Aussi n’hésitez pas à visiter la section digital painting où vous retrouverez les connaissances de bases à avoir pour débuter sur tablette graphique. Bien sûr, vous n’êtes pas obligé de passer par l’outil digital: utilisez crayons de couleur, pastels, aquarelle, gouache, feutre, acrylique, peinture à l’huile et j’en passe! il existe tellement de médias traditionnels! à vous de voir ce qui vous convient. 😉

Vous souhaitez encore découvrir d’autres supers articles de tonton Pit? Retrouvez tous mes articles en cliquant ici.

Télécharger l’article (format PDF)

_