Qu’est-ce qu’un trompe-l’oeil (ou “3D drawing” dans le langage geek anglophone)? C’est une illusion d’optique que l’on obtient en utilisant la perspective à bon escient.

On en voit partout dans les rues de Rome, vous savez, ces grandes fresques murales ou au sol, qui nous donnent une drôle d’impression de relief et de profondeur.
Mais comment font ces artistes pour réaliser ce genre de dessins incroyables? Tellement incroyables qu’on pourrait penser à des faux.
Je n’en avais jamais fait, et c’était l’occasion pour moi d’essayer et de tester pour vous, tout en vous faisant un petit tutoriel tant qu’à faire…
Alors c’est parti.

 

Matériel

J’utilise du papier Canson semi-teinte que j’achète à l’unité, ça fonctionne mieux pour travailler les reliefs, mais je suis ruiné maintenant (c’est horriblement cher!) . Avec ça, vous pouvez utiliser du fusain (j’utilise un porte-mine Artist pour ne pas me salir les mains) et du pastel blanc. Pour ma part j’utilise très souvent la combinaison porte-mine en métal et mine cretacolor ( mine noire nero + mine fusain + mine blanche), mais tout porte-mine en plastique fera l’affaire. L’avantage du fusain, c’est qu’il est mat. Sur la démonstration vidéo, je reproduis une erreur que j’ai déjà commise par le passé: essayer de travailler au fusain par dessus le graphite (c’est impossible quand le papier est déjà saturé!)
Pour effacer, je préfère gomme électrique et gomme mie de pain, comme à mon habitude.

 

Première étape: prendre en photo sa feuille en perspective.

Je m’aide d’un trépied ou d’un support quelconque pour placer mon appareil. C’est très important de se placer au même endroit au début et à la fin du processus. Si le point de vue change, la perspective change, et notre trompe-l’oeil n’aura plus le même effet.
Si vous utilisez un appareil photo comme moi, assurez-vous d’utiliser la même optique au début et à la fin (ici j’utilise un zoom 70mm).

feuille semi-teinte
feuille semi-teinte canson, vendue à l’unité

 

Deuxième étape: utiliser Photoshop pour préparer notre référence.

J’aurais pu utiliser la bonne vieille méthode de “regarder à travers la caméra et dessiner”, mais entre nous, utiliser des logiciels d’édition d’image comme Photoshop ou Gimp est bien plus rapide quand on connaît la technique. Pour faire simple:

  • je redessine ma feuille avec une forme vectorielle à l’aide de l’outil plume.
  • Je lie le calque de la photo de mon verre détouré avec cette forme (ici j’ai aplati les deux calques).
  • J’ouvre un document vierge, format A4 ou A3.
  • J’utilise la commande cmd+T sur mac, ctrl+T sur Windows, et je mets à plat mon dessin en joignant les coins de la forme avec les coins de l’image.
  • Je place des grilles carrées sur l’image que j’obtiens: ma référence est prête, plus qu’à reproduire le dessin!
dessin-verre
Je prépare ma référence avec Photoshop. J’ai détouré la photo d’un verre au préalable.

dessin-3D

 

Troisième étape: préparer sa grille et dessiner les contours, puis les valeurs.

Rhôôôô Pit, il utilise une grille! le nul! humpf 🙂 . J’aimerais vous y voir à reproduire un verre déformé: c’est tout sauf facile, surtout qu’il s’agit ici d’être super précis, sinon c’est foutu!
Hop hop, une fois les grilles placées, je m’en sers comme d’un guide et je trace mes formes englobantes (=contours), puis j’en profite pour dessiner les contours des valeurs principales.
Pour réviser ses valeurs, c’est par ici.

dessin-grille-et-contour
Je dessine ma grille et mes contours de formes, sans oublier les contours des valeurs.
dessin-noir-profond
Je dessine mes valeurs. Ici il n’y a pas d’ombre de forme, seulement une ombre portée. Le reste n’est que reflet, lumière réfractée et diffractée.
dessin-rehauts
Je dessine la lumière réfractée, la diffraction de certains rayons et tous les autres reflets. Bref, copiez intelligemment hein!

 

 

Dernière étape: Jouer avec la lumière et prendre une photo de son dessin en perspective.

Retour à la case départ. Je reprends une photo après avoir joué un peu avec la lumière, pour donner une cohérence au tout. C’est pas mal pour une première fois, je recommencerai l’expérience, c’était vraiment amusant! Avec une autre bonne idée de dessin, j’aurais pu réaliser un tout autre effet. Sur internet, j’ai pu admirer quelques exemples de dessin qui avaient déjà été réalisés, et je dois dire que j’ai été bluffé par certaines réalisations, par exemple, dessiner une main qui sort de la feuille, dessiner un bonhomme sur un nuage bien au-dessus de la feuille, dessiner un personnage qui monte sur une échelle entre deux plans perpendiculaires… les possibilités paraissent infinies.

trompe l'oeil
trompe l’oeil

À vous de jouer!
Prenez des sujets plus simples, je vous le conseille!

 

Télécharger l’article (format PDF)

_

Allez plus loin avec ma formation complète sur le croquis:

Apprenez le croquis vivant et renforcez vos bases avec un programme intelligent adapté aux débutants. Apprenez à dessiner pas à pas vos premiers dessins rapides de bâtiments, de d'animaux, de personnages avec différents médiums passionnants.