-

Trop vieux pour apprendre a dessiner et réaliser ses projets? Pas sûr! Interview de Bea Triss

Mai 05

Bonjour Béa Triss, peux-tu te présenter et parler un peu de ton parcours scolaire et professionnel?

Interview Béa Triss

Avant de commencer à répondre à tes questions, je tiens à TE dire un ENORME MERCI et AUX MEMBRES ACTIFS DE LA COMMUNAUTE AaD que tu as créée, d'abord sur google + puis sur facebook, sans qui je n'aurais pas pu progresser comme je l'ai fait dans le dessin d'imagination !!! Il fallait que je commence cet interview par cela !

J'ai 61 ans. J'ai enseigné en petite section de maternelle pendant 20 ans, en Touraine. A 44 ans, j'ai décidé d'arrêter. J'ai alors écrit un livre sur les méfaits de l'école à 2 ans. A 50 ans, je suis partie vivre avec mon mari sur un voilier. Nous avons navigué de Bretagne jusqu'en méditerranée pendant 4 ans et depuis, j'habite en Corse. Je me suis vraiment remise au dessin, à ce moment, donc depuis 10 ans environ.  J'ai , pendant 3 ans, fait des marchés artisanaux l'été pour vendre mes aquarelles. Mais le public touché n'était pas le bon. J'ai stoppé. Ça ne me plaisait pas de vendre.

Avais-tu déjà dans l’idée de devenir une artiste quand tu étais plus jeune ? À quel âge as-tu appris véritablement les bases du dessin ? Comment s’est passé ton apprentissage ?

Interview Béa Triss

Je ne me considère pas comme une artiste. Je n'ai jamais eu dans l'idée d'en faire mon métier. Je n'ai jamais appris les bases du dessin, n'ayant pas véritablement de cours à l'école. Donc, aucune base. Il m'a fallu attendre ton blog ! Je l'ai trouvé tout au début de sa création. Tu ne faisais pas de formation, encore. J'ai appris les bases du dessin grâce à lui , à 50 ans. Après avoir compris la perspective, un minimum !;), j'ai suivi ensuite ta formation personnage car c'était mon désir secret de pouvoir en un rien de temps, camper un personnage d'imagination.


Tes proches t’ont-ils poussée à faire du dessin et à devenir une artiste ?

Interview Béa Triss

Pas du tout. Ils ne m'ont, ni empêchée, ni poussée.

Fréquemment mes élèves retraités me demandent s'il n'est pas trop tard pour commencer à apprendre le dessin. Qu'est-ce qui t'as donné envie de te lancer de ton côté? Quel a été le déclencheur?

Interview Béa Triss

En règle générale, j'aime apprendre. Et j'ai toujours été fascinée de voir ces dessinateurs (souvent de presse) dessiner des personnages et créer une ambiance sur leur feuille, si vite. Quand on démarre, on fait vite des progrès. C'est vrai pour un nouvel instrument de musique, comme pour le dessin. Ce qui est dur, c'est sur le long terme. Avec l'apprentissage du dessin, j'ai réussi à m'y tenir, parce que j'aimais dessiner, tout simplement. Je trouvais ça cool de dessiner plutôt que de lire ou faire des mots croisés ! Et ça n'est ni cher, ni encombrant, comme passion !

Mais bien sur qu'il n'est jamais trop tard pour apprendre le dessin, tant on a l'usage de sa main !

Pour moi, le déclencheur, c'est simplement l'Envie de réaliser une BD, depuis mes 16 ans ! J'avais maintenant du temps pour apprendre les bases nécessaires et pour la réaliser. Donc, c'était le moment, avant de ne plus pouvoir tenir un crayon, d'avoir trop la tremblotte, ou de ne plus voir assez clair !!


Comment as-tu pris confiance en toi?

Interview Béa Triss

Je pense que la confiance en moi, que j'ai réussie à trouver, n'est pas due au dessin, en fait. Mais plutôt d'une part, à la parution de mon livre sur l'école à deux ans qui a intéressé un éditeur, ce qui était impensable ! Et ensuite, avoir réussi ce pari de partir voyager en bateau alors que la mer et le vent m'ont très vite fait peur. Après ces deux événements, je me suis dit qu' après tout, réaliser une BD complète, c'était possible... J'ai eu raison, c'était possible !

Penses-tu qu'il faille attendre d'avoir un niveau parfait pour se lancer dans un projet qui nous tient à cœur?

Interview Béa Triss

Bien sûr que non, sinon, on ne le fera jamais !!! En ce qui me concerne, je suis très rarement vraiment satisfaite de mes dessins. Mais j'ai appris à m'en contenter. D'ailleurs, c'est quelque chose que j'aimerais souligner. Pour avoir vu beaucoup d'enfants dessiner, je pense qu'un petit enfant est toujours content de son dessin. Puis, vers 6 ans, il se rend compte que son dessin n'est pas celui qu'il avait voulu ou imaginé. Alors, il a un choix décisif pour son avenir : soit il accepte que son dessin ne soit pas ce qu'il aurait voulu, et il continue de dessiner, soit il arrête en disant « moi, je ne sais pas dessiner ». On retrouve la même chose pour les adultes, qui disent, refusant de prendre un crayon, « moi, je n'ai pas de don pour le dessin! » Ce qui me fait sortir de mes gonds quand j'entends ça !

C'est ce que j'ai apprécié sur ton blog. C'est un blog technique qui ne parle pas de don, qui ne met pas en avant tes compétences d'  « Artiste !! » pour en mettre plein la vue aux lecteurs mais qui dit : « allez-y , essayer, si vous vous y tenez , vous y arriverez ! ». Je pense que les prédispositions existent sans doute mais l'envie, le plaisir, la patience et le travail, sont bien plus importants pour réussir dans le projet qui nous tient à cœur.

Comment gères-tu l’équilibre entre famille et dessin? Combien de temps dessines-tu par semaine? Régulièrement?

Interview Béa Triss

Etant retraitée, maintenant , c'est plus facile, bien sur. Mais je n'ai jamais aimé regarder la télé ! Et ça, ça offre du temps !! Je ne me suis jamais obligée à dessiner. L'envie seule, me guide. Je n'ai aucun remord. Je dessine quand j'ai quelque chose à dire dont je ne veux pas parler... Je dessine pour le plaisir, uniquement, ou pour faire des cadeaux.

Pour l'apprentissage nécessaire à ma BD, c'était différent. Je dessinais tous les jours, lisais ton blog, regardais les vidéos de la formation personnage, et j'observais tout autour de moi dans l'optique du dessin.

Combien de temps par semaine ? c'est très variable.

Parfois, pendant plusieurs mois, je dessine tout le temps, je suis scotchée sur la communauté AAD, guettant les commentaires sur mes dessins, et commentant moi-même ceux des autres. Et parfois, je reste 6 mois sans toucher un crayon. Mais ce n'est pas de la procrastination. C'est assumé. Si je n'en ai pas envie, je ne dessine pas. C'est une passion plaisir ou ça n'est pas !;)

Peux-tu nous montrer ta progression au cours du temps (images à classer dans l’ordre chronologique et à me passer)?

Interview Béa Triss

Déjà petite et adolescente, j'aimais peindre surtout. Je ne trouvais pas intéressant de copier.

Mais le coté technique du dessin d'imagination m'attirait vraiment de plus en plus. Et je n'arrivais malheureusement à ne produire que ça, comme personnage d'imagination :

Interview Béa Triss

Je vais vous parler surtout des 10 dernières années. J'ai fait beaucoup de paysages à l'aquarelle, d'après photo, et sur ton blog, j'ai appris la perspective. Elle est partout, comme tu le dis , c'est le secret de dessins réussis !

Interview Béa Triss

J'ai aussi dessiné des portraits. Ils étaient pas si mal, je n'évalue pas trop mal les « distances », je « vois » assez bien les nuances, mais ils étaient plats  sans expression, et je mettais un temps fou !!! Je recommençais souvent car je me noyais dès le début dans les détails, me rendant compte, après avoir fait les ombres que les proportions n'étaient pas bonnes !

Trois ans de travail entre ces deux auto-portraits :

Puis , à la lecture de ton blog, j'ai construit les visages, en m'inspirant toujours de référence mais refaisant le dessin plusieurs fois afin d'arriver à n'en prendre que l'essentiel, en exagérant les traits. Les défis sur la communauté étaient parfaits aussi pour ça !

Interview Béa Triss
Interview Béa Triss

Pour les perso en entier, c'est ta fameuse « ligne de vie » qui m'a fait progresser ! Et aussi, petit à petit , en observant de très près le travail des autres dessinateurs de la communauté, j'ai commencé à «  voir en 3D », et donc à reproduire en 3D. (grâce aussi à tes cours sur les T, sur les boudins, et sur la perspective, entre autres.. )

Interview Béa Triss

Ce perso en train de sauter, avant mes progrès, puis après !   😉

Interview Béa Triss

C'est avec deux défis de la communauté AaD que j'ai vraiment touché du doigt ce que j'espérais : arriver à créer un perso d'imagination, avec du relief, et agréable à regarder !!

Interview Béa Triss

Enfin, pour les perso de la BD, j'avais beaucoup besoin d'expression de visage, j'ai souvent ouvert devant moi l'excellent livre « faire de la BD » de Scott Mac Cloud, un de tes conseils ! et regarder mon miroir !!

Parles-nous de ton projet artistique. De quoi s'agit-il?

Interview Béa Triss

Ce n'est plus un projet, puisque cette BD est bouclée !! Après trois ans !

Le projet, c'était de réaliser une BD de 42 pages, histoire entière, tout en traditionnel, avec un matériel ordinaire. Un peu rétro, quoi. Comme les classiques indémodables. Simple, facile d'accès, fluide, pour tous, enfants et adultes.

L'histoire, pour moi, ne pouvait avoir comme héros qu'un enfant, je les trouve tellement super!

Pour un concours de nouvelles, j'avais écrit une histoire qui me plaisait bien, j'ai conservé la trame, et je me suis lancée... sans faire de storyboard. Contrairement à ce qu'il faut faire, je dessinais chaque demi page, puis encrais, nettoyais mon dessin sur ordi, puis coloriais, scannais, archivais avant de passer à la suivante.

C'est vraiment ce que j'avais envie de faire. Je voulais réussir à faire évoluer un personnage de ma création, sans tricher. J'ai suivi ta formation personnage, j'ai lu et relu tes articles sur la perspective, j'ai pris des photos de mon village, ça m'a aidé, mais je n'ai jamais scanné ces photos pour obtenir la trame de mes dessins. Ça se voit , il y a des erreurs de perspective, des bras de personnages qui ne se plient pas dans le bon sens, je le sais. Je l'accepte . Et je me dis , quelque part que c'est ce qui fait son charme, sa différence. Tout comme le choix du fond en crayons de couleur vif. Je trouve qu'on voit trop maintenant d'a-plat parfait en fond. Le digital painting a révolutionné le dessin. Les résultats sont bluffants, mais c'est dommage qu'il n'y ait plus que ça !

...Mais je ne dis pas que je ne vais pas m'y mettre... quand même !

Quelles sont tes sources d’inspiration? as-tu des illustrateurs/illustratrices ou peintres préféré(e)s?

Interview Béa Triss

Vu mon âge, mon enfance a été bercée par le journal de Mickey , Pif Gadget, Astérix.. J'aime Dali, Magritte, en peinture. Mais je n'ai pas vraiment suivi d'artiste, ni de dessinateurs. Maintenant seulement, je commence à m'intéresser aux illustrateurs. Maintenant que je connais mieux les techniques, j'apprécie le travail de ces artistes. Je préfère aller aux festivals de BD toute seule, car je passe un temps fou à observer les planches originales !

Ma BD préférée est : « Un océan d'amour » de Lupano et Panaccione. Je trouve incroyable,rien qu'en dessins, d'arriver à faire comprendre toute l'histoire et les sentiments des personnages ! C'est très fort ! Pour ma BD, j'ai essayé de limiter le texte au maximum, mais c'est dur !!

 As-tu des conseils pour les personnes qui manquent de confiance et qui voudraient se lancer?

Interview Béa Triss

Je crois qu'il faut prendre bien conscience de l'aventure. Comme toute aventure , elle apportera des joies et des peines. Il faut le savoir avant de se lancer. Ce sera long. Et si on manque de confiance, bien se dire que si le projet n'aboutit pas, c'est moins grave que de ne pas l'avoir tenté.

Après, si c'est un projet professionnel et qu'on compte dessus pour manger, il faut revoir sa copie. Il y aurait trop de frustration. Tout le monde sait que peu d'auteur de BD en vivent ! Quand on sait les heures nécessaires à la réalisation d'une BD, c'est impossible d'être rémunéré au smic !

J'aime Big Flo et Oli quand ils chantent: « il aurait du y aller... dommage... »... C'est vrai qu'après on regrette, c'est trop bête !

Peux-tu nous communiquer les liens vers ton projet?

Interview Béa Triss
Interview Béa Triss

J'ai mis ma BD en consultation libre, en entier sur mon site perso.

http://signe-triss.over-blog.com/2021/01/nico-et-lena.html

Si vous voulez l'acheter sur papier pour 12 euros, je l'ai mise en autoédition , là :

https://www.thebookedition.com/fr/nico-et-lena-p-372804.html?search_query=nico+et+lena&results=1

Suivre

A propos de l'auteur

Pit Graf, créateur du blog Apprendre-a-dessiner. Ancien kinésithérapeute recyclé en prof de dessin, il a juré fidélité à ses lecteurs et ses élèves pour la vie. En effet il préfèrerait mourir que de laisser ses élèves dans l'ignorance (bon il préfèrerait tout de même ne pas disparaître pour rien :) ).

  • Naiki dit :

    Merci pour cet entretien et pour le partage de la BD.
    Je l’ai également lue d’une traite. Trop bien. Bravo Bea Triss.
    Et merci Pit.

  • marco dit :

    Heureusement que tu as un bel atelier d’artiste … Continue à “barbouiller” …même si parfois ça t’énerve de ne pas réussir et que pendant ce temps je ne te vois pas !!!

  • Kristine dit :

    Merci pour le partage , et merci pour le lien vers ton site.
    J’ai la chance et l’immense bonheur de te connaître, Triss…
    Continue…C’est avec plaisir que je découvre chacune de tes créations.
    Bravo et encore merci pour ce que tu offres .
    Amicalement

  • Kidi dit :

    Bonjour Bea triss, je suis allée voir à quoi ressemblait votre BD et en fait, je l’ai lue d’un bout à l’autre sans m’arrêter. Ça veut sans doute dire qu’elle est très bien construite et joliment illustrée. J’ai passé un moment très agréable avec Nico, Léna et Batti dans ce joli village corse… Bravo pour ce très beau travail ! et aussi pour ce témoignage positif et stimulant. 😉

    • bea triss dit :

      Comme ça me fait plaisir ! Ce n’est pas facile pour moi de savoir si elle est facile à lire, si l’envie de savoir la suite fonctionne.. Merci d’avoir pris le temps de ce commentaire, Kidi! A bientôt sur la communauté, j’espère !

  • Eric Duchesnes dit :

    Merci Pit !.. Merci Béa !.. Félicitations pour la réalisation de ta première BD !.. je l’ai commandée ce matin. Pit, c’est vraiment appréciable que tu publies ces interviews !.. Bravo à toi et Béa, votre simplicité à vous deux met de la joie dans le cœur de l’apprenti dessinateur que je suis !.. Tu as raison Béa !.. il ne faut pas attendre la ” perfection ” dans le dessin pour commencer à ” produire “, il n’y a qu’à voir le premier album d’Hergé : on voit sa progression dans le dessin au fur et à mesure qu’il avance dans son scénario… Bonne continuation à vous deux, vous m’avez redonné le sourire, c’est vrai que le dessin est une activité qui demande d’accepter le fait que le résultat n’est pas forcément à la hauteur de nos espérances !.. la progression n’est pas aisée, c’est bien en cela que le récit de vos expériences respectives tend à adoucir les éventuelles ” douleurs ” ressenties sur notre parcours personnel !.. 🙂

  • Lacouette dit :

    Bonjour, Bea triss J’ai lu l’interview au complet ces bien intéressante à lire et votre, expérience aussi sur le dessin bonne continuité dans le dessin et persévérée.

  • J’entends trop souvent ma mère dire “je suis trop vieille pour apprendre de nouvelles choses” que ça fait plaisir de lire cette interview ! merci Béa pour ton témoignage.

    • bea triss dit :

      Alors, fais lui dire cet article , à ta maman, nicolas !! merci de ton commentaire, c’est vrai qu’on l’entend trop souvent ce “je suis trop vieille. Et en fait, il faudrait plutôt dire : c’est parce que je n’apprend plus que je deviens vieille! Il ne faut pas prendre le problème à l’envers !! 😉

  • jeanrchn dit :

    Très belle histoire. J’ai presque 70 ans et comme toi, je ne pense pas qu’il y ait un âge critique qui empêche de réaliser certains rêve comme celui que tu as eu avec ta BD. Pour ce qui est du thème du
    manque d’assiduité à dessiner, je ne me l’explique pas. Personnellement, soit j’y mets beaucoup de temps pendant une période variable, soit je n’y consacre aucune minute pour les reste. Pourtant j’adore dessiner. Question de “feeling” comme dirait l’autre. Merci pour tes confidences Béa et bonne continuité.

    • bea triss dit :

      Merci de ton commentaire jeanrchn. Non, je ne me l’explique pas non plus, cette non-envie de dessiner, par moment… sans doute, un peu de “je n’y arrive pas comme je voudrais, alors, j’abandonne… ” … pour moi, en tout cas, il y a de ça, je pense…

  • Derry dit :

    Très inspirant ! Merci du partage.

  • chicologue dit :

    super experience . çà donne envie .comme toi la Bd m’intéresse et je souhaite comme toi réaliser ce rêve . Je suis fan aussi de Dali et Magritte.Bravo çà donne la pêche

  • Krystian dit :

    Encore une interview intéressante !
    Merci de l’avoir mis au format texte cette fois, on n’a pas toujours le temps de visionner des vidéos de plus d’1 heure ! 😉

    • bea triss dit :

      d’accord avec toi Krystian. On croit que les vidéos sont le meilleur moyen pour passer un message rapidement, mais en fait, on repousse parfois son visionnage, et après, on ne le fait pas finalement. Ca m’arrive aussi…

  • Jeanne D'arc Miron dit :

    Chère Béa Triss, votre parcourt est très intéressant et inspirant. Je me reconnais beaucoup dans votre description. La seul différence, mon but est de dessiné dans des endroits publiques les personnages où dans la nature. Alors si je vous suis bien en premier le cours de base et ensuit mon but principal.
    Au plaisir et merci Pit de nous avoir présenté Béa Triss

    • bea triss dit :

      merci Jeanne. Chacun fait ce qu’il aime, c’est ça qui est cool dans le dessin. Pas de contrainte, de temps, de lieu, de finances… Moi aussi, j’aime dessiner les gens que je ne connais pas, qui ont un physique ou une pose intéressante….

  • Garrido dit :

    Bravo l’Artiste! On a tous une âme d’Artiste qui sommeille plus ou moins! Moi j’aime essayé différentes techniques mais je n’ai pas le temps depuis 1 an et demi. Trop de tracasseries de toutes sortes, très importantes. Ca ira mieux sans doute vers l’automne 2020. Tout vient à point à qui sait attendre!

    • bea triss dit :

      oui, garrido, on a tous des passages dessineux et d’autres moins, voulus ou non. Je souhaite que le temps te revienne vite pour dessiner !

  • Mireille dit :

    Bravo Béa trisse, s’il te plaît arrêtes de dire que tu es veille. J’en n’ais 70 et je fais encore du dessin et de la peinture. Après avoir eu 3 cancers mais mains ne tremblent pas et ma vue est toujours bonne. Il n’y a pas d’âge pour penser a soi. J’ai commencé des cours de dessin lorsque mes enfants étaient plus jeunes. Pour moi c’était un moment de détendre entre mon travail et ma famille. J’ai fais de la peinture a l’huile, pris des cours de dessins, arrêter et recommencer vers l’âge de 60 ans. Je prenais des cours de dessin et une amie m’a parlée de Pitt. J’ai appris beaucoup avec lui et je le suis encore. Présentement, je fais surtout des portraits et des animaux. Moi aussi j’ai des périodes ou je délaisse tout cela et après quelques mois et même quelques années j’y reviens. Je suis visuel, il faut que je vois comment faire, le lire n’est pas assez pour moi. Continues ce que tu fais et bonne longévité.

    • bea triss dit :

      je n’ai pas dit que je suis vieille… J’ai 61 ans. Et je viens de finir ma BD rêvée !
      Mais j’espère qu’ 70 ans, comme toi, Mireille, je dessinerai toujours !!

  • RoxaneL dit :

    Merci! Je n’ai pas de motivation, mais le goût est là pourtant… J’ai 51 ans, je suis fatiguée et il y a la covid. Lire du positif me fait du bien merci.

  • polka darwin dit :

    Merci pour votre histoire, c’est très motivant.J’arrive vers la soixantaine et je prends beaucoup de plaisir avec les méthodes de Pit.Bien sur, des moments de doute, d’hésitation mais je reprends assez vite le dessus.Bonne continuation

  • Cyril Buf dit :

    Magnifique histoire Béa.
    Ta volonté et ton parcours son inspirant.
    Merci pour ton partage 😁

  • c.lukita dit :

    Bravo ! et merci bea triss pour ton partage, tu m’encourages vraiment.
    j’ai déjà illustré (modestement) des ouvrages destinés aux enseignants, il y a longtemps et je travaille à un projet de livre pour enfant…et comme j’aime cuisiner aussi, je me disais que je pourrais bien faire quelque chose à ce niveau. Tu vois je me projette avec les formations chouettes de Pit !

  • Sylvipad dit :

    Il n’y a pas d’âge pour réaliser les projets qui nous tiennent à cœur !
    B R A V O

    • bea triss dit :

      Si ça peut t’aider à te lancer, c’est parfait !

      • Sylvipad dit :

        Mon modèle reste le grand maître Hokusai qui déclarait dans sa biographie : « « A l’âge de 86 ans, j’aurai fait encore plus de progrès et à 90 ans je pénétrerai le mystère des choses. A 100 ans, j’aurai décidément atteint un niveau merveilleux, et à 110 ans, chaque point, chaque ligne que je tracerai vibrera de vie. »

  • La Louve dit :

    Ca doit être chouette de faire une BD, ça m’aurait bien tenté.
    Félicitations pour tes exploits et ta réussite 👏😃

    • bea triss dit :

      Marrant une louve qui dit que c ‘est chouette !! ah!ah!
      Merci la louve et dis toi bien que toi aussi, tu peux te lancer dans un projet de BD! C’est possible!

      • La Louve dit :

        C’est vrai que ça ne me déplairait pas, il faudrait que je flaire cette piste 😋 Merci pour ton témoignage, ça permet de montrer aux autres qu’à notre âge

  • >

    Déconnexion

    Mot de passe

    Entrez votre adresse e-mail pour recevoir un lien qui vous permettra de choisir un nouveau mot de passe.

    Mot de passe

    Choisissez un nouveau mot de passe.


    Inscription


    xCUSTOM

    Your custom content goes here.

    arrow-down