Les formations et le forum sont maintenant disponibles sur ce blog. Connectez-vous avec vos identifiants dessin.club -> -
Accueil ⁄ Ébéniste

Ébéniste

Définition et profil

Professionnel dont on retrouve les premières techniques à l’époque du Moyen Âge, l’ébéniste produit à l’unité ou alors en très petit nombre des meubles de style ancien ou contemporain. Tirant son nom de l’ébène, un bois précieux, l’ébénisterie est avant tout un métier artistique dans lequel il faut disposer d’un savoir multiple.

Avant de se lancer dans une phase de réflexion, l’ébéniste échange avec son/ses clients afin de bien définir les attentes (dimensions, styles, ornements, coût…). Sa maîtrise de l’histoire de l’art et ses connaissances des différents types de bois (et de leurs particularités) vont déjà lui être nécessaires.

Dès lors, l’ébéniste définit un modèle à réaliser en tenant compte des dimensions, du type de bois à utiliser et les futures ornementations. Pour cela, il va devoir dessiner des esquisses du projet (à la main ou par des logiciels de CAO) puis les retranscrire à l’échelle 1/1. Ce plan grandeur nature sera alors complété des ornements et autres détails devant être présent sur le produit fini.

Sa maîtrise du dessin laisse ensuite place à l’étape de conception pure. En effet, c’est au moment où les plans sont validés avec le client qu’il se lance dans la découpe du bois, dans son rabotage, ponçage….etc.

Une fois aux bonnes dimensions, il assemble les différents éléments et procède à d’éventuels ajustements de pièces ou d’assemblage. Alors seulement, il cire, vernit ou peint le meuble créé.

Durant son travail de création, il est amené à utiliser des outils classiques, mais aussi des machines à commande numérique. De plus, il peut aussi devoir utiliser d’autres matériaux que le bois pour certains projets comme les métaux, verre et autres matériaux de synthèse. S’il  ne dispose pas de connaissances nécessaires pour travailler ces autres matériaux, il fait alors appel à des professionnels extérieurs. Toujours en fonction de la spécificité des projets, il peut être amené à collaborer avec des architectes d’intérieur, des antiquaires, des designers ou même des sculpteurs, doreurs ou marqueteur venant parfaire la décoration. Être capable de travailler en équipe et disposer d’un bon réseau aident alors dans la progression d’un projet.

Mais cet artisan ne se cantonne pas à la création de modèles uniques. Il peut aussi être sollicité pour copier des meubles d’époque.

Voilà pour l’aspect créatif qui n’est pas son seul domaine d’intervention. En effet, comme pour d’autres métiers, on peut le solliciter pour procéder à des chantiers de rénovation. Ces meubles qu’ils appartiennent à des musées ou à des privés bénéficient de la plus grande attention de l’ébéniste, car ce dernier doit alors souvent respecter les techniques employées par le passé en ébénisterie.

Son métier exige donc de nombreuses compétences/connaissances (travail de différents types de bois, histoire de l’art, dessin, patience et minutie…). Il doit aussi être résistant, car son travail se fait essentiellement debout dans un cadre bruyant et peu confortable à cause aussi des odeurs des différents produits utilisés et à cause de la poussière.

Il doit aussi savoir rester ferme mais diplomate face à ses clients quand ces derniers souhaitent des choses irréalistes en terme de qualité. Le bois reste une matière vivante

illustration ebeniste 1
Rémunération

Comme presque toujours, le salaire du débutant tournera autour du smic.

Un artisan à son compte se dégage une rémunération comprise entre 23 000 à 45 000 euros brut/an, mais cela après de nombreuses années d’expérience et seulement les plus doués arrivent à percer.

illustration ebeniste 2

Formation

Les étudiants peuvent se former à ce métier dès la fin de la 3ème : un CAP ébéniste existe et se prépare en 2 ans. Il y a aussi le Bac pro artisanat et métiers d’art (option ébénisterie) qui soit se prépare dès la fin de la 3ème (en 3 ans) soit après le CAP (en 2 ans alors).

Toujours après le CAP, les élèves peuvent se former à un Brevet des Métiers d’Art ou à un Brevet Technique des Métiers, toujours accessibles en 2 années après le CAP. Enfin, le diplôme de fin d’études secondaires des métiers d’art (DFESMA ) existe aussi et se prépare en trois ans également après la classe de troisième (potentiellement après un CAP pour une entrée directe en première à condition d’avoir un excellent dossier).

Si les futurs ébénistes disposent d’un Bac ST2A, il sera alors possible pour eux de préparer un niveau Bac+2 avec un DMA arts de l’habitat avec une spécialité ébénisterie.

Débouchés professionnels

L’ébéniste peut être  salarié d’une TPE ou comme artisan à son compte. Si être son propre patron offre plus de liberté créative, dans ce genre de petite structure, il lui faudra être très organisé. C’est en effet lui qui devra seul assurer la comptabilité, la gestion client et la réalisation des commandes.

Dans ce type de métier, le réseau et le bouche-à-oreille jouent un rôle déterminant dans le remplissage du carnet de commandes. Si les deux sont réunis, la charge de travail devient vite importante. Preuve qu’il y a des opportunités dans cet univers professionnel, d’autant plus que l’ébéniste doit répondre à des commandes variées. La monotonie n’est donc pas son quotidien, mais cela reste un métier difficile d’accès dans lequel on demande aux apprentis d’être très doués assez rapidement.

Actuellement, 8 clients sur 10 sont des particuliers, demandant surtout un travail de rénovation. De moins en moins de copies de meubles sont commandées, les clients préférant se tourner vers l’industrie du meuble. Cette dernière offre d’importants débouchés pour les jeunes ébénistes à défaut de trouver leur place dans la fabrication artisanale.

Pour faire face à cette force concurrence, les ateliers d’ébénisterie doivent se spécialiser notamment en faisant de l’agencement sur mesure pour les particuliers, commerces ou même entités publiques.

 

Récapitulatif
Recap-ébéniste

 

 

Compétences/connaissances -maîtrise du dessin

-maîtrise des logiciels de CAO

-maîtrise de la géométrie

-maîtrise des formes et des couleurs

-connaissances en histoire de l’art

-connaissances des différents bois

-maîtrise des différentes techniques d’ébénisterie anciennes et actuelles

-connaissances du travail de différents autres matériaux (verre, métaux…)Être-polyvalent

-précis

-patient

-résistant

-réfléchiAvoir-dextérité

-sens artistique

-son propre style

-sens de l’écoute

-sens du commerce

x

Déconnexion

Mot de passe

Entrez votre adresse e-mail pour recevoir un lien qui vous permettra de choisir un nouveau mot de passe.

Mot de passe

Choisissez un nouveau mot de passe.


Inscription


xCUSTOM

Your custom content goes here.