-

Ecole supérieure d’art et de design d’Amiens

Dans le futur, nous essaierons de récolter des avis sur les cours de dessin donnés dans cette école dont le programme vous est présenté dans cette fiche.

Établissement public fondé par la Métropole d’Amiens et le ministère de la Culture, l’École supérieure d’art et de design d’Amiens (ESAD) est l’héritière de l’ancienne école des beaux arts, née en 1758. Les étudiants pourront y apprendre le design graphique, le design numérique, la typographie et l’image animée 3D. L’ESAD délivre deux types de diplômes du ministère de la Culture : Le DNA, diplôme national d’art (Bac +3), homologué au grade de Licence et le DNSEP, diplôme national d’expression plastique (Bac+5), homologué au grade de Master.

L’école est partagée entre deux sites. Le premier, le site principal, dit de la Teinturerie, regroupe l’administration et le département design. Un bâtiment annexe accueille de son côté, le département Waide Somme. Dans le futur, il est prévu que ce dernier déménage sur un autre site, destiné au développement des activités culturelles en lien avec  l’image et la bande dessinée.

Comme l’Ecole supérieure d’art d’Aix en Provence, l’ESAD fait partie de l’association nationale des écoles d’art (ANDEA), dont le but est de veiller aux intérêts de ses membres et à leur développement. L’ESAD est également soutenue par la région des Hauts-de-France, prouvant ainsi son importance dans le paysage culturel et économique local; la ville d’Amiens étant de plus une ville dynamique, avec plus de 30 000 étudiants (soit 17% de la population). Il faut dire que le coût de la vie, pour les étudiants, y est plus abordable qu’ailleurs, tant pour le logement que pour les déplacements ou les loisirs. D’ailleurs, l’ESAD a réalisé différents partenariats avec des acteurs locaux (Maison de la culture, Festival du film, de la bande dessinée, Musée de la Picardie …) et mène avec eux des projets culturels. 

Revenons à présent sur les formations de l’école. Comme expliqué un peu plus haut, elle délivre deux types de diplômes : le DNA et le DNSEP. Dans le détail, on retrouve alors :

  • DNA Design Graphique
  • DNA Images Animées
  • DNSEP Design Graphique Département Waide Somme
  • DNSEP design numérique double cursus UTC parcours Design et création d’expérience
  • DNSEP images animées Département Waide Somme
  • Post-diplôme EsadType

L’enseignement entre dans le cadre du système ECTS (European Credit Transfert System), ce qui favorise la mobilité des étudiants  désirant effectuer un séjour dans un établissement étranger, ou continuer leur scolarité dans un autre établissement. D’ailleurs,  les étudiants (de deuxième et de quatrième années) sont invités à passer un semestre universitaire à l’étranger (stage compris). 

Les étudiants peuvent aussi s’accorder une année de césure (“période pendant laquelle un étudiant, inscrit dans une formation initiale d'enseignement supérieur, suspend temporairement ses études, afin d'acquérir une expérience personnelle ou professionnelle, soit en autonomie, soit encadré dans un organisme d'accueil, en France ou à l'étranger”). Cette année de césure est possible sous conditions, à savoir, effectuer l’un de ces quatre projets :

  • une formation dans un domaine différent
  • une expérience en milieu professionnel en France ou à l’étranger
  • un projet de création d’activité en qualité d’étudiant-entrepreneur
  • un engagement de service civique en France ou à l’étranger

Concernant les projets de création d’activité en qualité d’étudiant-entrepreneur, l’école est justement partenaire du programme national PéPite. Ce réseau national assure un accompagnement par un enseignant et un référent externe du réseau PEPITE (entrepreneur, réseaux d'accompagnement et de financement). La formation-accompagnement se base majoritairement sur l’apprentissage par l’action :

  • "learning by doing" (weekend startups, création de projets fictifs dans un délai réduit par équipes, ...),
  • accès à des ressources numériques,
  • encadrement personnalisé par des enseignants et coachs externes, partenaires du PéPite

Le statut national d'étudiant-entrepreneur permet aux étudiants et aux jeunes diplômés d'élaborer un projet entrepreneurial,  de mener à bien un projet, avec un maximum de sécurité et de visibilité.

L’école procède à des concours d’entrée. Il s’agit, d’une manière assez classique, d’épreuves écrites et d’un entretien avec présentation d’un book, pour la première année. De la deuxième à la quatrième année, on parle alors de commission d’équivalence. Là, les candidats devront présenter leur book pendant un entretien; du classique.

Les frais d’inscription ou de commissions sont de 52 euros. Les droits d’inscription pour les cycles DNA et DNSEP s’élèvent à 920 euros. À noter que les frais d’inscription sont réactualisés chaque année, et qu’ils sont communiqués directement sur le site de l’école, dans la rubrique Agenda.

L’école met à la disposition de ses élèves, différents moyens :

  • centre de documentation et d’archives
  • laboratoires informatiques, laboratoire photo vidéo
  • matériel de réalité virtuelle et impression 3D, matériel d’impression au plomb
  • salle d’impression numérique, salle de prise de vue
  • atelier de façonnage, atelier de sérigraphie, atelier volume
  • espace galerie
  • Partenariat avec la Machinerie, fablab d’Amiens ( laboratoire de fabrication numérique)

Design Graphique

Les missions du graphiste vont être variées, et aller de la conception d’affiche à la mise en page d’ouvrages, de journaux ou d’éditions,  en passant par la signalétique, la création de logos, ou encore la création graphique de sites web, de l’identité visuelle d’une entreprise…

L’étudiant commence donc son cursus par un DNA; il peut continuer avec un DNSEP graphisme ou aller vers un double cursus design graphique et numérique. Celui-ci se déroule avec l’Université de Technologie de Compiègne, Master humanité et industrie créative, parcours Design et création d’expérience.

  • Culture générale, histoire et théorie des arts : histoire de l’art, histoire et actualité du graphisme, histoire de la typographie, histoire de la photographie, sémiologie de l’image filmée
  • Pratiques plastiques artistiques : dessin, couleur, volume, sculpture, photographie, perspective
  • Pratiques en communication visuelle : graphisme, graphisme éditorial, identité visuelle, design global, typographie
  • Communication interactive et médium : infographie, multimédia, design d’interfaces, vidéo
  • Préparation aux diplômes : mémoires, méthodologie de projet
  • Univers professionnel : anglais, cours de préparation à la vie professionnelle, stages en entreprise
  • Workshops
  • Conférences

Les diplômes de ce cursus préparent les étudiants à devenir soit graphiste indépendant, soit graphiste salarié, pour le compte d’un studio de design graphique, d’une agence de communication, au sein du service de communication d’une entreprise privée ou d’une institution publique. 

Design Numérique

Comme évoqué précédemment, ce cursus est double : 

  • un DNSEP option design, mention design numérique
  • un Master humanité et industries créatives, parcours Design et création d’expérience

Pour suivre ce cursus, il faut l’accord des deux établissements. Le candidat devra suivre les procédures de recrutement de chacun d’eux, en rappelant bien son souhait d’intégrer ce double cursus. Un candidat accepté sera inscrit administrativement dans les deux établissements, mais ne paiera les frais d’inscription qu’une seule fois. La scolarité se déroule sur 5 semestres, le dernier étant consacré au stage en entreprise. 

Concernant le cursus à l’ESAD, les étudiants doivent être présents :

  • 2 jours par semaine aux enseignements Design d’interfaces et Design d’information,
  • aux cours préparation aux diplômes : mémoires, méthodologie de projets, 
  • aux cours de préparation à la vie professionnelle, 
  • en stage

Le cours de design graphique est facultatif.

Concernant le cursus à l’UTC, les cours peuvent évoluer. Mais par exemple, les étudiants doivent obligatoirement suivre les enseignements suivants : Atelier d’innovation et d’éco-conception, Design d’expérience, Séminaire interdisciplinaire de sciences et technologies cognitives, Scénarisation d’expertise utilisateur; sans oublier le stage d’un semestre.

Sont facultatifs : Analyse des situations, Technologie, Cognition, Perception, Bases des réseaux, Atelier interdisciplinaire de résolution de problèmes, Technologie pour la documentation et l’indexation dans l’hypermédia, Analyse des produits de consommation, Interaction et complexité, Ingénierie des systèmes interactifs.

Image Animée

Cette formation est possible dans le cadre d’un DNA et d’un DNSEP. C’est le département Waide Somme qui la propose, dans le bâtiment annexé à l’école. Les enseignements sont à la fois théoriques et pratiques, mais principalement orientés vers l’animation 3D. L’admission se fait par concours d’entrée avec des épreuves d’admissibilité et une épreuve d’admission (entretien avec un jury).Détails des épreuves d'admissibilité :

  • Dessin d’observation et d’imagination  durée : 3h
  • Culture générale et technique durée : 1h (QCM)
  • Storyboard durée : 2h
  • Etude de personnages en action durée : 1h30

 

Détails de l’entretien d’admission :

  • Evaluation de la motivation du candidat (pertinence du choix d’orientation et de formation)
  • Evaluation du niveau de culture générale artistique, notamment dans le domaine de la narration
  • Contrôle de la capacité à développer une attitude d’auteur dans une ou plusieurs disciplines de l’image numérique
  • Vérification des aptitudes informatiques ou infographiques

La formation a pour but notamment, de développer la culture générale artistique, de permettre l’acquisition des techniques graphiques et des logiciels,  et enfin de réaliser des projets filmiques dans une démarche d’auteur. Parmi les intitulés d’enseignement, on retrouve : la mise en scène, l’image fixe, l’image animée, l’image technique, l’histoire des arts,  la culture générale et une langue vivante.

L’école veut, à travers cette formation, rendre les étudiants créatifs et réactifs aux mutations technologiques. Les futurs diplômés s’orienteront après leurs études, principalement vers l’industrie audiovisuelle ou du jeu vidéo. Mais tous les domaines utilisant les images animées restent envisageables. Ainsi, ils pourront occuper des postes d’infographistes 3D (spécialisé ou généraliste), mais aussi ceux de superviseurs, réalisateurs, directeurs artistiques …

Les étudiants suivront des cours de : 

  • Réalisation d’un scénario
  • Langage du cinéma
  • Story-board
  • Prise de vue réelle
  • Montage et sonorisation
  • Dessin, croquis, couleur : recherches graphiques , design de personnage, Matte Painting
  • Illustrator
  • Photoshop
  • logiciel Maya : modélisation, sculpture avec ZB, set up et le skinning, UV, textures éclairage, rendu, compositing, effets spéciaux
  • Dessin et mouvement
  • Animation 2D et 3D
  • Méthodologie de production
  • L’anglais dans les métiers de l’image
  • Dispositifs de suggestion par l’image : analyse et synthèse d’un projet, histoire du cinéma d’animation, histoire et économie du jeu vidéo, la 3D dans le jeu vidéo, la programmation dans l’outil 3D, animation labiale et acting
  • Préparation aux diplômes : mémoires, méthodologie de projets
  • Univers professionnel : anglais, cours de préparation à la vie professionnelle, stages en entreprise.

Besoin de revoir les bases et de se mettre à niveau?

L'abonnement au blog est gratuit et vous pouvez vous désinscrire quand bon vous semble (heureusement d'ailleurs!) 😉

Avis sur l'école

Aucun avis pour le moment 🙁

>

Déconnexion

Mot de passe

Entrez votre adresse e-mail pour recevoir un lien qui vous permettra de choisir un nouveau mot de passe.

Mot de passe

Choisissez un nouveau mot de passe.


Inscription


xCUSTOM

Your custom content goes here.