Les formations et le forum sont maintenant disponibles sur ce blog. Connectez-vous avec vos identifiants dessin.club -> -
Accueil ⁄ Ferronnier d’art

Ferronnier d’art

Définition et profil

Spécialiste du fer forgé, le ferronnier d’art va pouvoir exprimer son talent tant sur des projets extérieurs qu’intérieurs. En effet, il va pouvoir créer des portails ou rambarde comme du mobilier tel que des tables ou des luminaires et bien d’autres choses encore.


Après avoir reçu une commande et avoir échangé avec son client afin de bien cerner ses envies, le ferronnier débute son travail par une représentation graphique afin d’être certain de partir sur la bonne voie. Il présente alors ce premier travail à son client. Là aussi, ils échangent pour, si besoin, affiner de nouveau les désirs du clients et voir ce qu’il est possible ou non de réaliser, de voir quels moyens va devoir mettre en oeuvre le ferronnier.
Une fois le dessin validé, le ferronnier va réaliser une maquette qui lui servira de support de travail. A ce stade, il devra aussi choisir les matériaux qu’il va utiliser pour réaliser son oeuvre.

Habile de ses mains, cet artiste va travailler manuellement le fer en le courbant et le façonnant. Les machines à commande numérique sont de plus en plus utilisées pour ce travail de façonnage, dans le cas contraire, il utilisera le chalumeau ou la forge.
Le ferronnier va être à la recherche permanente de la perfection des courbes ou de la cohésion des pièces entre elles.

Le fer ne sera pas son seul métal utilisé. En effet, il travaille aussi l’inox, le plomb, l’acier, le cuivre…etc. Alors les techniques de travail et le savoir-faire seront différents en fonction des métaux utilisés. Il se doit de les connaître.

Selon les projets, il devra aussi rencontrer d’autres cœurs de métiers comme les architectes et décorateurs entre autres, cela afin d’être certain que sa création s’intègre bien avec le reste de l’environnement. Créatif, il devra l’être également pour des restaurations ou lors de création de copies anciennes. Mais quelque soit le projet, le ferronnier devra aussi jouer sur les couleurs et les décors. Rendre le tout harmonieux, logique.

Outre le fait de savoir dessiner pour réaliser ses croquis, le ferronnier doit avoir également une bonne connaissance en histoire de l’art, cela afin de pouvoir identifier le style recherché par son client et avoir des bases de travail, d’inspiration. Cette culture artistique qui lui sert aussi pour  collaborer avec d’autres cœurs de métier cités juste avant.

Précis, il doit aussi logiquement maîtriser la géométrie.

La précision couplée à une certaine résistance aussi est nécessaire car cet artiste utilise des outils variés (burin, marteau, pince, moule, machine à soudure, chalumeau…) et le plus souvent debout, de façon prolongée. Les accidents sont donc possibles en cas de manque d’attention ou de fatigue.

Lorsqu’il est à son compte, ses capacités commerciales vont lui être utiles pour dialoguer comme on l’a vu avec ses clients mais aussi pour pouvoir mettre en avant son travail, fidéliser sa clientèle et enfin bénéficier d’un bon réseau/bouche à oreille. Et afin d’avoir une activité seine, il se doit d’avoir de solides notions en gestion et comptabilité. Mais en tant qu’artisan à son compte, les journées de travail seront plus longues que le ferronnier salarié qui lui dispose d’horaires plus réguliers

Rampe en fer forgé du Petit Palais, Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris

Rampe en fer forgé du Petit Palais, Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris

Rémunération

 

Le Smic (ou à  peine plus) constituera la rémunération du débutant dans un atelier.

Puis en devenant chef d’atelier, sa rémunération montera à 24 000 euros brut/an.

Les artisans sont eux soumis au remplissage de leur carnet de commandes mais leur revenu peut être assez confortable.

 

Voilà ce qui s'appelle est pris entre le marteau et l'enclume...  ;-)

Voilà ce qui s’appelle est pris entre le marteau et l’enclume… 😉

Formation

 

Plusieurs formations sont disponibles pour accéder à ce type de poste et cela dès la 3ème. A commencer par des CAP soit ferronnier, soit serrurier métallier par exemple. Les étudiants peuvent poursuivre en Bac pro technicien en chaudronnerie industrielle.

Ils peuvent également opter pour des Brevets professionnels de serrurerie métallerie ou des brevets de maîtrise ferronnier.

Enfin, accessible dès le Bac ST2A (ou après la Manaa), un DMA est possible soit en art de l’habitat soit en décor architectural option métal. Bien que non indispensables, ces deux derniers diplômes offrent une base solide pour les futurs ferronniers.

 

Il sera bon aussi de penser à des formations complémentaires en comptabilité et en gestion pour les ferronniers qui souhaitent s’installer à leur compte à l’avenir.

  • CAP ferronnier
  • CAP serrurier métallier
  • CAP de bronzier  option  tourneur ou ciseleur ou monteur
  • CAP mise en forme des matériaux
  • CAP métiers de la fonderie
  • Bac pro fonderie
  • DMA arts de l’habitat
  • DMA décor architectural option métal

Débouchés professionnels

Soit pour se faire connaître ou alors pour pérenniser son réseau, démarcher les salons, expositions, galeries ou boutiques est une solution à envisager absolument.

Si les particuliers sont ses clients les plus fréquents, il peut aussi répondre à des appels d’offre des collectivités ou travailler pour des entreprises du privé.

A ses débuts, le ferronnier sera très souvent salarié d’un atelier, puis par la suite, il optera pour un statut d’artisan. C’est le cursus le plus fréquent actuellement.

 

Récapitulatif


Recap- Ferronnier d'art

x

Déconnexion

Mot de passe

Entrez votre adresse e-mail pour recevoir un lien qui vous permettra de choisir un nouveau mot de passe.

Mot de passe

Choisissez un nouveau mot de passe.


Inscription


xCUSTOM

Your custom content goes here.