Les formations et le forum sont maintenant disponibles sur ce blog. Connectez-vous avec vos identifiants dessin.club -> -
Accueil > Forums > Développement personnel et motivation > Apprendre en école ou en autodidacte ?
    • Apprendre en école ou en autodidacte ?

  • Dendensushi Membre AAD
    Progression : 50%
    Messages : 14
    Inscrit : 04/08/2016

    Message privé@Dendensushi

    Bonjour,

    J’espère qu’il s’agit du bon forum pour poster ce genre de sujet. Je suppose que la question a dû être posée pas mal de fois, et si c’est le cas je m’en excuse. Mais même après avoir lu les articles de @pit et @Pyf , quelques questions subsistent. En effet, étant actuellement dans une classe préparatoire artistique, j’ai pu découvrir que souvent, comme dans ma prépa, les écoles d’art n’apprennent pas vraiment les bases du dessin. Elles sont davantage tournées vers l’expression d’un propos, d’une idée. Je sais que l’un ne va pas sans l’autre, mais je suis convaincu qu’il faut d’abord apprendre formellement le dessin avant de dessiner « à l’instinct » (et ce, afin de pouvoir mettre en images tout ce qui nous passe par la tête). Et non faire l’inverse, en se disant que « le niveau viendra tout seul ». Du coup, même si de nombreuses écoles privées seraient susceptibles de dispenser un enseignement plus « technique » qui m’intéresserait (animation, BD, jeux vidéo…), elles sont tout simplement trop onéreuses pour m’être accessibles. La seule solution pour moi était donc de tenter les écoles d’art publiques, mais qui sont du coup plus généralistes, et plus tournées vers l’art contemporain (qui ne m’intéresse pas vraiment…). Mais quitte à faire quelque chose que je n’aimerais pas spécialement, et sachant que de nombreux artistes ont réussi en étant autodidacte, je me demandais s’il ne valait pas mieux me tourner vers un job plus « sérieux » (j’ai en tête un DUT informatique ou MMI au niveau des études), afin de pouvoir être à l’aise financièrement, et à côté m’améliorer en dessin quand j’en ai l’occasion (notamment grâce à apprendre-a-dessiner.org !). Et ce, de manière à pouvoir vivre de ma passion un jour (j’ai tout de même un peu peur de manquer de temps ou de motivation à cause des études). Donc au final, que me conseillerez-vous de faire ? Voilà, c’était un peu long, mais merci de m’avoir lu, et merci à tous pour vos avis.


    Sophie36 Membre AAD
    Progression : 25%
    Messages : 367
    Inscrit : 06/08/2016

    Message privé@Sophie36

    Bonjour @sami1 (Dendensushi),

    Bienvenue sur le forum ! 🙂 Oui, je pense que tu es au bon endroit pour poser ta question.

    De mon point de vue, à partir du moment où tu as déjà mis les pieds dans le monde des écoles d’art, et que tu as pu expérimenter de quoi il en retourne, tu es en effet libre de choisir si tu continues en mode école ou en mode autodidacte.

    Ce qui est drôle, c’est que pour un cas comme dans l’autre, tu ne nous dis pas vers quel métier du dessin tu aimerais te tourner. Illustrateur ? Bédéiste ? Quels sont les domaines professionnels du dessin où tu aimerais t’épanouir ? Cela nous aiderait beaucoup pour répondre avec plus de pertinence à ta question.

    A bien vite,

    Sophie


    Dendensushi Membre AAD
    Progression : 50%
    Messages : 14
    Inscrit : 04/08/2016

    Message privé@Dendensushi

    Merci de ta réponse Sophie ! Et oui effectivement j’ai oublié de le préciser, mais les métiers d’illustrateur ou auteur de BD m’intéressent fortement. Après, ayant conscience que dans un cas comme dans l’autre, vivre de ces métiers est assez difficile, je ne serais pas contre exercer un métier dans le jeu vidéo ou le cinéma d’animation (animateur 2D, concept artist…etc).


    Melyndra Membre AAD
    Progression : 50%
    Messages : 87
    Inscrit : 28/07/2016

    Message privé@Melyndra

    @sami1 (Dendensushi) salut à toi! ?

    En fait, je crois que ca dépend des gens. Certain apprendront plus en école et d autre non. Et en ecole, tu as tes cours, de l autre coté tu dois trouver ton temps!

    Pour ma part, pour en faire une histoire courte, ca doit faire 3 ou 4 ans que la bd m intéresse vraiment beaucoup et j aimerais en vivre. Ayant deja un emploi dans le web, je m etais lancer sur un petit projet de web comic de soir. Je sais que je ne peux pas tout lacher pour ca, mais mon but était d y aller graduellement. Dans le genre si mon projet fini par etre rentable, je pourrais peut etre moins travailler et passer plus de temps sur ma bd. Apres 12 page de bd, j ai commencer a voir trop de défauts dans mes dessins lol. Donc, j ai arrėter.

     

    Je me suis trouver une école de dessins et manga. J ai cru que ca m apprendrais beaucoup. J ai aimé l expérience, mais c etait pas ce que je voulais et j ai pas appris grand chose… depuis décembre, j ai acheter des formations de pit et j apprend plus que jamais! Les gens de mon entourage trouvent que j ai énormément progresser et j en suis fière ?

     

    Pour moi, l autodidacte et mieux, mais je sais que ca ďépend des personnes!

     


    Sophie36 Membre AAD
    Progression : 25%
    Messages : 367
    Inscrit : 06/08/2016

    Message privé@Sophie36

    Merci beaucoup @sami1 (Dendensushi) !

    J’ai l’impression que tu es le mieux placé pour évaluer si tu as besoin d’une école ou pas. De mon côté, je peux te noter ce à quoi cela me fait penser. Je crois que ce choix dépend beaucoup de ta détermination et de ton caractère.

    Pour être autodidacte, il est bon d’avoir les capacités : de chercher, de t’informer, de persévérer, d’être constant, d’évaluer rapidement ce qui est pertinent ou non, d’être initiateur de collaborations… Sur ce point, il faut être conscient que s’il y a beaucoup d’illustrateurs ou de bédéistes autodidactes, souvent dans les coulisses, ce sont des personnes qui ont au moins trouvé un ou plusieurs collaborateurs, avec souvent un lien d’amitié (que ce soit avec un ou des collègues d’atelier ou avec un éditeur, ou avec leur femme ou leur mari qui les aident sur le scénario, etc) Autodidacte, ne veut pas dire seul ! (c’est important d’en être conscient)

    A mon avis, si tu es prêt à suivre des formations en ligne comme celles de Pit, à aller faire des stages de formation sur tel ou tel point si nécessaire, à rester en contact avec quelques camarades de ta prépa qui vont évoluer dans le milieu… C’est déjà une bonne piste.

    Pour les écoles publiques, tu as plusieurs bédéistes professionnels qui sortent des Beaux Arts ou des Arts déco, et sinon, tu as bien sûr les gobelins. Il est vrai que si l’école d’art n’est pas spécialisée dans l’illustration, elle ne va pas enseigner le dessin comme sur apprendreàdessiner.org, mais par contre, toutes les formations spécialisées donnent d’excellentes bases de dessin (et attendent souvent du candidat qu’il ait déjà des bases à l’entrée, il faut l’avouer)

    J’entends bien que derrière tout cela, il y a la question de « vivre de son métier ». Là encore, cela dépend de ta personnalité. Si tu es capable de patience et de persévérance, de te lancer dans un métier rémunérateur, de mettre de l’argent de côté pour te former et pour démarrer une carrière d’illustrateur ensuite… C’est un beau projet, mais il faut avoir le don de la patience, avouons le 🙂 Cela dépend aussi du rapport au dessin que tu as : Est-ce que si tu ne dessines pas pendant plusieurs mois, tu te sens toujours aussi heureux et équilibré, ou Est-ce que le dessin est une raison de vivre, quelque chose dont tu ne peux pas te passer ?

    Voici quelques méditations, tu me diras si cela te parles ! Et je pense que d’autres personnes du forum viendront te donner leur point de vue.


    Pit Administrateur
    Progression : 100%
    Messages : 2644
    Inscrit : 18/11/2014
    Ville : Montréal

    Message privé@Pit

    @sami1 (Dendensushi)
    Salut 🙂
    ayant appris en auto-didacte pendant des années, il est clair que tu es au bon endroit pour le faire: j’ai créé cet espace pour des gens comme nous.
    De mon côté j’ai préféré assurer un diplôme avant de me mettre à fond dans le dessin, surtout par respect pour mes parents. Je ne regrette pas ce choix, mais il faut avoir une certaine volonté et une solide motivation quand on choisit d’apprendre un autre métier à côté en même temps.

    Côté enseignement, autant te l’avouer de suite, à part certaines grandes écoles prestigieuses comme les Gobelins qui valent vraiment la peine, il est très difficile de trouver un enseignement efficace à prix raisonnable.
    Certains de mes élèves ont essayé d’autres formations en ligne (onéreuse) et également des écoles ou même des cours du soir… et me reviennent souvent très déçus.

    Contrairement à ce qu’on peut croire, les métiers du dessin ne dépendent pas de tes diplômes (personne ne regarde cela) mais dépendent en grande partie de ta capacité à communiquer. Le niveau de dessin est important aussi, mais pas plus que ta capacité à aller vers le autres et à sortir de ton trou pour promouvoir ton travail.
    Il existe de très bons artistes, mais ceux qui ont réussit sont ceux qui ont mis leur timidité et leur introversion de côté.

    Apprendre-a-dessiner.org est devenue une grande famille. On est tous là pour se tenir les coudes, quelque soit notre but (amateur ou professionnel). Evidemment, comme toute solution elle a ses limitations, mais le gros avantage c’est la gestion du temps. Tu peux donc étudier sur le côté sans problème et assurer tes arrières avec une autre activité professionnelle le temps de progresser et de percer dans le domaine que tu souhaites, plutôt que t’endetter pour une école où les profs enseignent par obligation.
    C’est à toi de voir ^^


    Pit Administrateur
    Progression : 100%
    Messages : 2644
    Inscrit : 18/11/2014
    Ville : Montréal

    Message privé@Pit

    @sophie36 (Sophie36)

    Cela dépend aussi du rapport au dessin que tu as : Est-ce que si tu ne dessines pas pendant plusieurs mois, tu te sens toujours aussi heureux et équilibré, ou Est-ce que le dessin est une raison de vivre, quelque chose dont tu ne peux pas te passer ?

    Très bonne remarque.
    Oui pour s’engager dans un métier du dessin, il faut être passionné. « Avoir envie » ne suffit pas.
    Le dessin professionnel est un engagement et nécessite de la persévérance. Mais si la passion est préservée tout au long du processus, les résultats suivront, c’est une certitude.
    Au final, les plus persévérants sont ceux qui réussissent, quelque soit le domaine.


    Dendensushi Membre AAD
    Progression : 50%
    Messages : 14
    Inscrit : 04/08/2016

    Message privé@Dendensushi

    Merci à tous pour vos réponses très inspirantes ! @sophie36 Je pense effectivement que je serais malheureux si je ne parvenais pas à faire de ma passion mon métier ! Actuellement je prépare tout de même quelques concours pour des écoles d’art, histoire de mettre à profit mon année de prépa et de voir de quoi je suis capable. Je prépare en parallèle mes voeux sur APB (notamment des MANAA), histoire d’avoir une roue de secours. Même dans le cas où je serais pris dans une école d’art, je pense que j’opterais pour un DUT, pour plus de sécurité. D’ailleurs, @marielyne (Melyndra) quel cursus as-tu suivi, le web étant un domaine qui m’intéresse (j’hésite entre le DUT MMI ou info). En ce qui concerne l’apprentissage du dessin en parallèle d’une autre activité, certains seraient-ils dans ce cas actuellement, ou seraient-ils passés par là auparavant (comme @pit ) ? J’aimerais avoir leurs avis, notamment s’ils ont pu continuer leur apprentissage en parallèle, ou ont dû le reprendre une fois leur études finies / leur job obtenu…etc

    Encore merci à vous !

    PS: Quelqu’un saurait si la MANAA, avec les écoles d’arts appliqués (comme Estienne et Renoir) ou la HEAR de Strasbourg seraient de bonnes alternatives à l’autodidactisme s’il l’on veut devenir illustrateur ?

    (Désolé ça fait beaucoup de questions à la fois !)


    Sophie36 Membre AAD
    Progression : 25%
    Messages : 367
    Inscrit : 06/08/2016

    Message privé@Sophie36

    Merci @sami1 (Dendensushi) C’est normal que tu ais tant de questions (en fait, elles sont complémentaires)

    Avant de te répondre, j’ajouterais peut-être que lorsqu’on entre en école d’art… il faut être conscient qu’on sera autodidacte ! 😉 Dans le sens où le contexte de l’école d’art est avant tout un bouillonnement d’idées, d’expériences, de rencontres, d’ouverture d’esprit. C’est avant tout un lieu d’émulation plutôt qu’un lieu de transmission de savoir-faire au sens rigoureux du terme. (De mon point de vue, il est tout à fait compatible de suivre la formation de Pit et une école d’art, cela me paraît très complémentaire)

    Quels sont les avantages « pratico-pratique » d’une école publique (au delà de l’ouverture sur l’histoire de l’art, de l’émulation de groupe grâce aux autres étudiants, de l’ouverture sur la culture contemporaine, etc) : des cours de modèles vivants gratuits, souvent un accès à un atelier de gravure et à un atelier de sérigraphie gratuits, la possible rencontre avec un bon professeur (y en a toujours  au moins un ou deux dans une section tout de même), parfois des workshop gratuits avec des professionnels (avec qui on peut avoir l’opportunité de sympathiser), le statut « étudiant en école d’art » qui donne des réductions aux musées, aux spectacles, au ciné, ou aux magasins de fourniture de Beaux arts.

    Je n’ai pas fait de manaa, mais j’ai connu plusieurs personnes qui en ont fait… La manaa est un sas : une année de transition pour se choisir, pour progresser, pour développer son profil afin d’entrer dans le cursus que l’on souhaite. Si cela s’appelle « mise à niveau », c’est un indice ! (même si entrer dans une manaa est déjà signe d’un très bon niveau) A l’Ecole Estienne, l’équivalent d’une formation en autodidacte pour être illustrateur, c’est le DMA illustration.

    Après, une école d’art, cela peut être : trop d’informations d’un coup, trop de formatage, un état d’esprit qui ne nous convient pas, un rythme de travail qui ne nous convient pas, une pression qui ne nous convient, un manque de professionnalisation qui ne nous convient pas… Là aussi, tout dépend ta personnalité.

    Pour le métier qui te permet de gagner ta vie, peut être peux tu songer à un métier proche du dessin… comme professeur de dessin par exemple 🙂 (tout dépend si tu as une fibre de pédagogue 😉 )


    Melyndra Membre AAD
    Progression : 50%
    Messages : 87
    Inscrit : 28/07/2016

    Message privé@Melyndra

    @sami1 (Dendensushi) je suis du quebec, alors mon cours avait un autre nom ? c etait une technique en intégration multimédia.


    GommeFatiguee Membre AAD
    Progression : 42%
    Messages : 26
    Inscrit : 08/05/2015

    Message privé@GommeFatiguee

    @dendensushi salut! déjà deux choses: tu te poses ces questions pour savoir si déjà 1) ça vaut le coup de dépenser de l’argent dans une école d’art 2) si le dessin est une question de passion et donc une façon d’entretenir la motivation pour apprendre en autodidacte. Dans les deux cas, il va falloir être honnête avec soi.

    Autre chose, tu as l’air d’avoir beaucoup, beaucoup de désirs pour toutes sortes de trucs et là encore, il va falloir que tu fasses le tri parce que tu ne saura jamais où donner de la tête (et tu n’avanceras jamais). Je vois que tu passes les inscriptions APB, tu es donc jeune et tu as donc tous les droits de te « tromper » et de tâtonner. Si quelque chose ne te plaît pas, tu as le droit de changer. Dans les études, il n’y a pas de fatalité.

    En ce qui concerne tes choix primordiaux dans l’art en général, une manaa est un point de départ tout indiqué (ce sera à jamais le meilleur début, car si tu veux passer le concours des Arts décos, ce n’est pas stipulé par écrit mais il faut avoir passé une MANAA). Maintenant, le gros morceau: une école ne fera pas de toi un grand artiste, tout ce qui est créativité, enrichissement personnel, application,… c’est de ton ressort, pas celle du prof. Je viens de lire ici que l’école est un formatage: c’est vrai, c’est une méthode qui te sera donné et que tu devra suivre pour progresser selon les directives et les demandes des profs. Par habitude, je sais que les « dessineux » pour de bonnes ou mauvaises raisons sont des réfractaires aux directives (comme « tu dessines donc tu t’exprimes et on n’a pas à te contrarier là dessus » ou » nan vot’idée, elle est naze »)Evidemment, dans ce cas-là, autant garder ses sous et les dépenser dans du matériel et des bouquins et tout apprendre sur le tas.

    Je vais te faire plaisir et donner trois panoramas de « carrière » dans le dessin: la mienne tout d’abord parce qu’elle est commune. le dessin, j’adore ça et je ne suis pas très bon. J’ai décidé de ne jamais passer une manaa pour un bon vieux diplôme. Aujourd’hui, j’ai un beau diplôme, quelques concours sous les bras et pas de boulot. Je tape dans la trentaine et je continue à dessiner. J’ai appris énormément en autodidacte, mais je fais un blocage et du coup, vu ma situation j’aurais préféré passer une manaa. Je suis devenu excellent sur la théorie de tel ou tel truc, mais en pratique, je déraille. J’aurais voulu avoir une méthode pour m’inculquer une conduite de travail sérieuse. L’autodidacte, c’est l’école sans contrainte, c’est à la fois sa force et son défaut: tout fais tout ce que tu veux sans personne pour te juger ou te poser un obstacle.Or, être confronté à une difficulté, c’est la partie nécessaire de tout apprentissage. EN dessin, c’est le regard de l’autre. si tu n’as pas de date butoir, ni de consigne, ni de camarade dessinateur pour te jauger/juger, ben, ça dépends de ta motivation ou de ton niveau, mais tu progresses leeeeenteemeeent.

    deuxième cas: mon frère. Passionné mais moins consciencieux. Il s’est offert une école d’art réputé pour apprendre la 3D. ça a coûté une fortune et ça s’est mal passé (pour être franc, ce n’était pas sa faute). pour reprendre une formule usitée, l’art ce n’est pas une démocratie: pas d’intérêt, pas d’entretien tu peux tout perdre. si tu me dis que l’art contemporain ce n’est pas ton truc, ben tant pis, tu as intérêt à en prendre une double dose, parce que tu te rendras vite compte que l’on ne fait pas tout ce que l’on veut, et si le prof te dit: aujourd’hui on étudie la peinture jésuite, ben tu t’y penches en apportant tout ton intérêt. Le seul bon conseil que je te donnerais pour tout c’est d’avoir l’esprit ouvert, et crois moi, si tu veux faire illustrateur -car si tu fais ce métier tu vas bosser pour des clients et des types fréquemment bornés- , il FAUT avoir l’esprit ouvert. Au pire, ça ne peut que t’aider à développer ton originalité. Même si tout ne plaisait pas à mon frère (je l’aidais pour ses devoirs, je voyais bien que tout n’était pas folichon), il est d’accord pour reconnaître qu’il ne se serait jamais lancer dans MAYA sans sa formation. Il y a également rencontré des gens qui y ont fait contre mauvaise fortune bon coeur et qui s’en sont très bien tirés, des gens qui malgré un formatage, des profs idiots et des devoirs « neu-neus » sont parvenus à un niveau d’exigence supérieur que lorsqu’ils ont commencé. En même temps, ils s’étaient décidés à mettre toutes les chances de leurs côtés et se sont énormément investis. tu peux également t’en tirer avec un diplôme, qui te fournira ta carte d’accès au concours des Gobelins (tu sais? le valhalla des aspirants-artistes).

    Dernier cas de figure: le taf. tu vas douiller, mais c’est faisable. Il y a une réalité derrière le taf d’artiste; il y en a deux même. Ta vie est à 50/50. la première moitié concerne le taf pour lequel tu es payé. LA seconde concerne ta propre promotion pour justifier pourquoi on dvrait t’engager pour te payer. et là mon gars, pas de motivation= pas de promotion. tu peux très bien être doué et estimé que les gens ne le remarquent pas assez. Ou tu peux te démener pour montrer à quel point tu es génial, et ça, c’est ni l’autodidacte, ni l’école qui le fait mais seulement toi. Un de mes plus vieux amis a décidé de devenir animateur spécialisé dans la 2D et s’est battu pour n’importe quelle place. il y a eu des hauts et des bas (souvent des bas)… et il a finit par bosser dans les films en 3D: son premier travail a été d’animer le marsupilami dans le film d’Alain Chabbat (moi j’étais épaté, lui moins parce qu’il était surpris par le design de la petite créature). il ne fait plus réellement de la 2D mais il travaille dans l’animation et ça lui plait. Mais pour y parvenir, il a clairement sacrifié sa vie perso pour justifier qu’il était quelqu’un à embaucher.

    voilààà, il est tard, ce message est trop long et le décalage horaire m’a bien épuisé. Si tu as des doutes, résous les vite. Avec l’aval de @pit, je pourrais t donner deux trois liens pour « autodidactes », mais ça ne servira à rien de cumuler les infos pour apprendre les bases si tu ne pratique pas ou si tu n’es pas sûr de ce que tu veux.


    Dendensushi Membre AAD
    Progression : 50%
    Messages : 14
    Inscrit : 04/08/2016

    Message privé@Dendensushi

    Merci pour vos réponses @Marielyne (Melyndra) et @Sophie36 (Sophie36) je vais réfléchir à tout ça, et tenter les concours ! Merci également de ta réponse @gommefatiguee (GommeFatiguee) pour l’instant j’ai été présélectionné pour les Arts déco de Paris, sans avoir fait de manaa (même si je réfléchis à en faire une, un enseignement «arts appliqués» pouvant peut-être plus me convenir) et je suis sur liste d’attente pour les beaux arts d’Angoulême. On verra ce que ça donne. Sinon, il est vrai que mes choix d’orientation, partant un peu dans tous les sens, peuvent prêter à confusion. Mais cela résulte d’une peur d’aller dans une «mauvaise voie», de ne pas trouver suffisamment de débouchés dans un secteur… etc Mais mon objectif final est assez précis : je rêve d’être mangaka !


    Sophie36 Membre AAD
    Progression : 25%
    Messages : 367
    Inscrit : 06/08/2016

    Message privé@Sophie36

    @sami1 (Dendensushi) Oh mais voilà qui est super ! Félicitations 🙂 Ce sont de bonnes nouvelles et j’espère de tout cœur que tu vas pouvoir avoir la formation qui t’inspire le plus ! Je t’envoie plein de bonnes énergies pour la préparation des concours^^


    Dendensushi Membre AAD
    Progression : 50%
    Messages : 14
    Inscrit : 04/08/2016

    Message privé@Dendensushi

    Merci à toi @sophie36 (Sophie36) ?


    Darth Malgus Membre AAD
    Progression : 8%
    Messages : 656
    Inscrit : 07/02/2017

    Message privé@Darth Malgus

    . Le niveau de dessin est important aussi, mais pas plus que ta capacité à aller vers le autres et à sortir de ton trou pour promouvoir ton travail. Il existe de très bons artistes, mais ceux qui ont réussit sont ceux qui ont mis leur timidité et leur introversion de côté.

    Pit a toujours les mots de réconfort qui font plaisir a entendre. Mais quand on doute : on doute, et rien n’y fait. Quand on ne se sent pas à la hauteur, on ne sort pas de son trou. Quand on se dit qu’il y a toujours mieux ailleurs (et c’est vérifiable), on a plutôt tendance à garder son travail pour soi. Le montrer demande un effort sur soi assez considérable. J’ai des tonnes (ou mètre-cube c’est selon) de dessins, croquis, peintures ou autres. Personne ne les voit. J’essais de le faire, … mais …. enfin un jour peut-être ce me sera plus facile.

    Je ne suis pas le  seul dans ce cas, même des personnalités qui ont réussit le disent. Exemple :

    à 2:10 Mezières explique qu’il a toujours le trac.

Accueil > Forums > Développement personnel et motivation > Apprendre en école ou en autodidacte ?

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

x

Déconnexion

Mot de passe

Entrez votre adresse e-mail pour recevoir un lien qui vous permettra de choisir un nouveau mot de passe.

Mot de passe

Choisissez un nouveau mot de passe.


Inscription


xCUSTOM

Your custom content goes here.