APPRENDRE A DESSINER – Cours de dessin en ligne Forums VOS CRÉATIONS Evrahim – Le secours des enfers

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
  • #268954
    Evrahim Artiste amateur
    +70Contribution forum AAD
    Formations: 17 / 18
    Messages : 53
    Inscrit : 28/02/2023

    Galerie
    Message privé
    @Evrahim

    Le Secours des enfers : premières (et maladroites) esquisses

    Bonjour à tous,

    Pit dit que pour progresser en dessin, il faut un projet artistique, et cela fait des années que je souhaite illustrer la saga romanesque que je suis en train d'écrire, Le secours des enfers. J'aimerais ici partager avec vous les dessins que j'en tirerai, afin de recueillir vos avis et vos conseils avisés.

    A terme, l'idée est pour moi d'écrire sept tomes, qui raconteront l'histoire de créatures magiques du Moyen Orient au moment où celui-ci va connaître sa plus grave crise civilisationnelle, entre 1890 et 1925. Je mélange ainsi l'historique et le merveilleux, c'est le genre de l'Historic Fantasy. Sauf que dans mon cas, la période ne sert pas juste de toile de fond ; elle va imprégner, construire et/ou détruire les personnages. J'ai déjà écrit les deux premiers tomes, et je me lancerai bientôt dans le troisième. Tout cela avec un objectif final : raconter comment, dans une société en pleine reconversion, du meilleur on en vient au pire.

    Aujourd'hui je poste donc mes trois premières illustrations à ce sujet. Précisons une chose tout de suite : je n'imaginais pas le faire avant plusieurs mois. Je n'en suis qu'au premier module de la formation croquis, c'est dire si je suis encore débutant, et mon niveau est encore très inférieur à celui des autres dessineux du site. Mais il faut bien commencer quelque part, et comme mon entourage me pressait d'accomplir ce genre de travail, je me suis dit que ce serait bête de ne pas le partager avec vous tous, en détaillant mon processus créatif (cela donnera peut-être des idées à d'autres) et en essayant de faire mon autocritique (ce qui participe aussi de la formation).

    Deux des illustrations sont des prototypes de couverture, respectivement pour les deux premiers tomes. Afin de lier ces travaux, j'ai choisi à chaque fois de présenter un décor et un personnage aux trois-quarts de dos. Baratin artistique : cela permet d'immerger le lecteur au coeur de l'action et de le laisser imaginer les visages des protagonistes. Réalité : ça prendra moins de temps à dessiner et personne ne verra à quel point j'ai encore du travail à faire sur les portraits.

    1890 : La cabale de Perce-Neige

    La cabale de Perce-Neige est le tout premier tome, j'ai choisi de représenter la cathédrale d'Erzeroum en contre-plongée, puisque les péripéties vont y mener nos héros à trois reprises. Le personnage de dos, c'est Zoulvisia, l'anti-héroïne de l'histoire, à qui j'ai fait porter une robe arménienne traditionnelle, mais en noire, pour mieux correspondre à sa personnalité, et réhaussée de baudriers runiques pour la protéger des sortilèges. J'ai déjà commis une erreur sur ce plan ; j'ai placé Zoulvisia un peu trop à l'écart de la composition, alors qu'elle adore tirer la couverture à elle, si je puis dire. Si vous vous interrogez sur ce qu'elle a sur le dos – un squelette d'écureuil animé, parce que Zoulvisia est une nécromancienne complètement barrée – et à la main – une flamme de magie bleutée – c'est normal, j'ai encore beaucoup de progrès à faire sur les détails. Mais la cathédrale a quelques loupés également ; l'alcôve toute à gauche de l'image n'est pas assez en relief et semble défier la perspective, sans parler de l'ellipse supérieure du clocher qui est loupée. Si Semeur passe par ici, il va venir me tuer chez moi.

    Vite, adopter une attitude justificatrice : dessiner le bâtiment n'a pas été facile. De la cathédrale d'Erzeroum, il ne nous reste que de vieilles photos de mauvaise qualité, souvent prises de loin. Encore trop attaché à la fidélité, j'ai voulu la représenter du mieux possible en imaginant d'autres points de vue, mais du coup, je n'ai pas toujours compris ce que je dessinais : vous voyez l'horrible tâche de crayon noir au milieu de la façade, qui attire horriblement l'oeil ? Je crois que c'est un piton de soutien. Pas sûr. Il était sur les photos, j'ai voulu absolument le représenter. Résultat tragique.

    1896 : Le combat des damnés

    Le combat des damnés est le second tome. Le prototype de couverture présente cette fois le seigneur de guerre et sorcier Mustafa Reçit, le principal antagoniste des deux premiers volumes, qui regarde la région du Sassoun brûler depuis les remparts de sa forteresse. Le sujet était plus simple à traiter sur le plan de la perspective puisque les murailles étaient vraiment le seul point sur lequel je ne devais pas me louper (si l'on excepte le fait que je voulais représenter des murailles byzantines et que par manque de place, je me suis planté, il n'en reste que l'interstice de brique sombre sur les murs et les remparts coniques). Ce sont les textures qui ont péché davantage. Le nuage de fumée devant les murailles, notamment, que l'on peut facilement confondre avec une forêt. C'est la première fois que j'essayais de dessiner ce type de sujet, et ça se voit, ou plutôt, ça ne se voit pas et c'est bien le problème. Les plis du caftan de Reçit sont également lamentables, j'ai essayé de m'inspirer des gravures du XIXe pour les réaliser, mais je les trouve trop épaisses, au final, elles masquent la baguette d'argent placée entre les mains du méchant – et qui ressortait bien mieux sur la vignette, patatatras. Le ciel et les montagnes sont barbouillés à la va-vite et il n'y a pas non plus de détails sur les murs, principalement parce que je m'étais donné quatre jours pour faire les couvertures avant de revenir à la formation ; c'était trop court, j'ai fini à l'arrachée, j'aurais dû me donner plus de temps. A retenir pour la prochaine fois.

    Le portrait de Reçit

    Bonus : il y a quelques mois, j'ai tenté un premier portrait de Mustafa Reçit (il faut toujours bosser son méchant, en plus il a vraiment existé, même si je ne suis pas certain qu'il pratiquait la magie noire). Le dessin m'a beaucoup aidé pour affiner le personnage. J'ai pu ajouter sur son caftan les inscriptions runiques en caractères stylisés (ne maîtrisant pas l'alphabet arabe, j'ai repris la première sourate du Coran telle qu'inscrite sur le drapeau iranien, et qui reste le texte apotropaïque le plus crédible). Pour le fermoir du turban, j'ai choisi de représenter un soleil, un symbole important pour de nombreuses communautés kurdes, et la barbe fourchue est directement inspirée des représentations médiévales de Saladin, Reçit étant – très – mégalomane. J'aurais dû plus insister sur le khôl qui cerne ses yeux, par ailleurs un peu trop étirés je trouve.

    Bref, un long chemin m'attend, j'ai beaucoup, beaucoup de choses à travailler, et je retiens bien le principe de Pit : il faudra commencer d'abord par dessiner ce qui ne plaît pas me forcément ! J'espère ne pas trop polluer cette galerie avec mes singeries d'écrivaillon, mais j'ai tellement d'idées ! Je suppose que c'est l'essentiel pour garder la motivation…

    #269699
    San Illuminé du dessin
    +1501Contribution forum AAD
    Formations: 8 / 18
    Messages : 749
    Inscrit : 23/09/2021

    Galerie
    Message privé
    @San

    Pas d’inquiétude ! C’est super d’avoir un projet. C’est bien aussi d’avoir fait tes 1er dessins car tu verras ta progression avec la formation. Cela te donne un point de repère et t’encourage à aller plus loin. Tu vas voir la percpective et le dégradé du gris pour donner du relief à tes sujet! Bon courage pour la suite !

    #269729
    Evrahim Artiste amateur
    +70Contribution forum AAD
    Formations: 17 / 18
    Messages : 53
    Inscrit : 28/02/2023

    Galerie
    Message privé
    @Evrahim

    Merci San, c'était bien l'idée ! J'espère pouvoir atteindre ton niveau !

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.