• Ce sujet contient 2 réponses, 3 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Pyfouille, le il y a 9 mois.
3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
  • #137098
    Souri7 Membre AAD
    Formations: 2 / 15
    Messages : 1
    Inscrit : 30/12/2020

    Message privé
    @Souri7

    Bonjour, belle et créative année à chacune et chacun!

    Je suis Monique Najat, réside dans les Hauts-de-France depuis 40 ans après avoir vécu 20 années à Marrakech, ma ville natale.

    Vers mes 37 ans, je cherchais à m'inscrire à des ateliers de dessin et finis par y arriver en 2000. J'ai vécu diverses expériences avec des formatrices et formateurs avec plus ou moins d’accroches, expériences entrecoupées de temps sans accompagnement.

    Ces variations de moments créatifs dataient, j’en ai eu vent après le décès de mon père qui avait conservé des bulletins scolaires que je n’avais jamais vu avant mes 49 ans. En 6ème, mon travail en dessin est évalué comme très sérieux et d’un très bon niveau, en 5ème, de bons trimestres. En 4ème, beaucoup trop de négligences en début d’année. Très capable de bien faire par un effort d’attention régulier ! Peut bien faire mais n’en manifeste pas toujours l’intention. 3ème, roulements de tambours …  : « De solides déterminations. Enfin une élève capable de mener à bien, seule des idées personnelles. Très satisfaisant. Beaucoup de maturité … Toujours très satisfaisant… Rien à ajouter !

    Et puis, plus rien, le dessin disparait des programmes. Quelle tristesse ! Quel gâchis ! J’ai été longtemps en colère et le suis encore contre ceux qui ont longtemps considéré et ceux qui considèrent encore le dessin, l’art visuel comme une discipline annexe alors qu’il s’agit activité essentielle. Quid des fonctions expressive, informative, d’anticipation, mnémotechnique et heuristique du dessin prôné dans l’enseignement du dessin en maternelle ? !!

    Puis mes cours de peinture et de dessin ont rencontré le travail thérapeutique que j’avais commencé 2 ans auparavant.  L’expression avec la matière et les couleurs m’a aidée à donner forme à des sensations, sentiments, émotions de manière plus palpable.

    Je me suis formée à la Gestalt-thérapie du lien. Parallèlement à cette formation, j’ai suivi une formation en art-thérapie dont je ne suis pas satisfaite.

    J’ai décidé de faire une autre formation en art-thérapie en 2011/2022. Je veux en même temps-l’ envie existait il y a bien longtemps- m’améliorer en dessin. Souvent, il est mis en avant, aux futurs clients ou patients qu’il n’y a pas lieu de savoir dessiner pour participer à une séance d’art-thérapie. Je partage ce point de vue. Par contre, je considère que  l’art-thérapeute doit pratiquer le dessin pour mieux accompagner le processus créatif et le processus de transformation.

    Voilà où j’en suis aujourd’hui. Actuellement enseignante en maths, j’espère que cette année est ma dernière dans l’enseignement. Je veux accompagner ceux et celles qui n’ont pas toujours les mots pour exprimer leurs difficultés à être, à avancer. Et je veux continuer de voir de plus en plus clair dans ma propre existence et avancer aussi. Je sais que le dessin, notamment, m’y aidera. Il n’y a plus qu’à ….

    Merci de votre attention.

    A vos dessins, à vos crayons, à vous !!!

    A tantôt pour  d’autres partages sur le forum.

     

    #137119
    Pit Administrateur
    Formations: 15 / 15
    Messages : 6264
    Inscrit : 18/11/2014

    Message privé
    @Pit

    @Souri7 (Souri7)
    quelle présentation et quel parcours!
    bienvenue Monique 🙂

    #137593
    Pyfouille Administrateur
    Formations: 15 / 15
    Messages : 1955
    Inscrit : 12/08/2015

    Galerie
    Message privé
    @Pyfouille

    Bienvenue Monique !

    Super présentation !

    Plein de bonnes choses sur le blog et avec la communauté.

    +++

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.