-

Répondre à : Animation 2D- technique


Bobby5
Membre AAD
Progression : 44%
Messages : 762
Inscrit : 02/03/2017
Ville : Les citadelles du vertige

Message privé@Bobby5

Puisque beaucoup d’entre vous sont plutôt en traditionnel, crayon papier, on va commencer par cela.

Par définition l’animation est obtenue par une succession de dessins.

Pour obtenir un résultat satisfaisant il va falloir d’abord un papier avec un grammage léger 60/70g, pour la transparence, une tablette lumineuse, une perforatice et un système de reglette permettant d’empiler les dessins suivant les perforation.

Il existe des papiers prépercés, correspondant aux standards de l’animation et les réglettes ( peg)  correspondantes (  le standard ACME est celui que l’on trouve le plus fréquemment.) . mais on peut très bien utiliser pour commencer une perforatice classique et bricoler un peg avec un vieux classeur. ce sera moins précis, mais pour essayer ça peut marcher . Il faut savoir que les perforatrices ACME existes mais coutent trés cher ( 1000 euros en gros) et sont fragiles: j’ai quand à moi acheté du papier prépercé A4 au départ, que j’utilise quand je me déplace pour son encombrement moindre .  Comme je dessine de plus en plus sur du A3, parce que j’y vois moins bien , j’ai maintenant une grosse perforatice à 4 trous et j’ai imprimé en plastique des reglettes.

Les papiers standards  d’animation outre leur grammage sont vendus par taille 12 et 16 fields, qui sont des papiers d’assez grande tailles. Il existe aussi des papiers spéciaux pour les fonds qui ont des longueurs double ou triple de celle du papier normal.

Pour tout type de papier, afin de placer correctement son image par rapport à la caméra , il est possible d’utiliser un Field guide. Il s’agit d’une feuille transparente d’acétate ou autre plastique, sur laquelle est imprimé une grille au standard de la caméra , cela peut être pour du 35 mm, pour du 16/9…  traditionnellement les côtés de ces grilles sont nommés Nord/Sud; Est /Ouest pour indiquer à l’opérateur d’éventuels mouvements de caméra( zoom, déplacement latéral…) . Mais pour une séquence basique, il faut juste pouvoir cadrer le dessin en plein écran.

Là on va peut être juste aborder les caméras, mais à moins d’être dans un studio traditionnel, personne n’utilise plus ça . traditionnellement la personne qui s’occupait des saisies empilait les différents calques et photographiait chaque “frame” . toutes ces frames bout à bout faisaient le film. c’est le principe de base.

La caméra des frères Fleicher ( Popeye ” Simbad le marin) permettait d’enregistrer les dessins sur un fond construit – un diorama.

La caméra multiplan de Disney était une sorte de tour qui permettait de faire un zoom avant ou arrière en passant les différents plans comme si le spectateur entrait ou sortait du décor.

Allez hop , aujourd’hui on met tout ça de côté et on va pouvoir utiliser appareil photo numérique ou smartphone, webcam ou scanner.

Si je ne vous ai pas trop saoulé jusque là je reviens pour la suite 😀

 

>

Déconnexion

Mot de passe

Entrez votre adresse e-mail pour recevoir un lien qui vous permettra de choisir un nouveau mot de passe.

Mot de passe

Choisissez un nouveau mot de passe.


Inscription


xCUSTOM

Your custom content goes here.