-

Mon premier contrat en tant que free-lance !

    • Mon premier contrat en tant que free-lance !

  • jEROME-LH
    Membre AAD
    Progression : 7%
    Messages : 5
    Inscrit : 14/05/2020
    Ville : Le Havre

    Message privé@jEROME-LH

    Une arracheuse de betteraves sucrières

    Et voilà, je viens de réaliser mon premier contrat en tant que dessinateur free-lance !

    A force de petites expos à droite à gauche et d’éditions de BD “handcrafted” comme on dit maintenant, j’ai eu la chance d’être contacté par la section locale des Jeunes Agriculteurs de Seine-Maritime durant le confinement.

    Leur projet : réaliser une série de 10 planches BD abordant chacune un thème différent de leurs activités, afin de sensibiliser le grand public aux réalités de l’agriculture.

    Après une réunion sympa à la ferme autour d’une bière, c’était parti et j’avais devant moi 3 mois pour réaliser ce travail.

    Le week-end dernier, s’est déroulé le Festival de la Terre au cours duquel les planches ont été exposées au format A2 dans un stand dédié à l’ “Agri-Loving” (qui est donc l’inverse de l’ “Agri-Bashing”)… J’ai donc honoré mon tout premier contrat !

     

    J’ai rédigé sur mon blog un article relatant tout ça, plutôt du point de vue du contenu des planches et de l’expérience humaine avec les Jeunes Agriculteurs du canton de Montivilliers (76), mais je voulais partager ici mes impressions et les difficultés que j’ai rencontrées lors de la réalisation de ce contrat. J’espère que cela pourra aider !

    Alors commençons par les impressions : ça a été vraiment très sympa !

    J’ai eu la chance de travailler avec une petite équipe de jeunes agriculteurs motivés, et ce travail m’a appris beaucoup de choses. Bien sûr sur le contenu même des planches (donc différents aspects de l’agriculture), mais également sur le contact et la façon de travailler avec des clients. Voici ce que je retiens :

    Être bien à l’écoute des besoins, Laisser s’exprimer les clients, et leurs poser les bonnes questions pour leurs faire approfondir leurs idées. Je crois qu’il est important dans cette toute première étape de ne surtout pas essayer d’imaginer déjà ce qu’on va dessiner.

    Rester neutre et constructif, ne pas laisser mes opinions personnelles interférer, où alors que cela soit de manière constructive. Un exemple : je suis plutôt écolo, et dessiner sur le thème des traitements phytosanitaires qui sont pulvérisés dans les champs… Ben comme ça a priori ça me botte pas j’avoue ! Mais j’ai bien écouté la problèmatique de mes clients, et on en a discuté franchement, de manière constructive, ce qui a permis d’affiner leur scénario et, je pense, d’avoir une approche beaucoup plus efficace pour aborder ce sujet sensible.

    Créer une méthode de travail  avec mes clients : ils avaient des idées, des scénarios déjà bien avancés pour les deux premiers thèmes. On a déterminé ensemble une trame de base à appliquer à l’ensemble des scénarios, et les besoins en documentation pour me permettre de dessiner sans faire de bêtises, genre matériel anachronique… J’ai donc reçu des scénarios présentés sous une forme identique à chaque fois, se terminant par une série de photo d’engins agricoles, de bétail, etc. … et de précisions techniques utiles. Bref, de références actuelles qui allait me permettre de travailler efficacement.

    A noter : même si les scénarios étaient très bien documentés, j’ai quand même regardé quelques vidéos youtube sur le vélage et l’arrachage du lin… Il faut toujours peaufiner niveau références documentaires !

    M’organiser pour être dans les temps. Globalement, c’est réussi… Mais ça n’a pas été facile ! Ce qui m’amène à aborder… les difficultés rencontrées !

     

    Les difficultés rencontrées :

    Respecter les délais : si j’ai respecté les délais, cela a malheureusement dû se faire au détriment de ma vie personnelle. En cause, plusieurs facteurs :

    * Les scénarios m’ont été livrés à partir de la mi-juin, un peu au compte-goutte. Après la réception des 6 premiers scénarios, il y a eu un trou dans les envois et je me suis retrouvé avec presque  3 semaines sans scénarios à dessiner. J’ai bien sûr relancé mes clients, mais peut-être un peu tard, et les 2 derniers scénarios ont été livrés 2 semaines seulement avant la deadline ! Donc, ne pas hésiter à relancer ses clients.

    * Un ajout de dernière minute de la part de mes clients : comme ils étaient très contents de ce que je leurs avait livré, ils ont eu l’idée d’imprimer un recueuil, et j’ai donc dû réaliser une couverture en urgence. De plus, j’ai dû réaliser la maquette pour l’impression… Tout ça avec un délai de seulement 3 jours devant moi !

    Avec le recul, j’aurais peut-être pu voir un peu plus loin lors de la définition du travail à réaliser et prévoir l’éventualité de la réalisation de ce livret…

    * J’ai procrastiné sur les couleurs. J’ai hésité assez longtemps sur la façon de faire et le rendu final. En ne mettant pas le sujet sous le tapis, j’aurais pu un peu mieux étaler ma charge de travail, et éviter une grosse engueulade avec mon amoureuse…

    * Mon autre travail m’a demandé beaucoup de temps… Une mauvaise conjoncture à laquellle je m’attendais un peu, mais peut-être pas de cette ampleur. Là, je suis un peu démuni quant à ce qu’il aurait fallu faire, à part avoir un peu plus de chance… Bref, les débuts de free-lance à cheval avec une autre activité c’est pas facile.

     

    Etablir un prix. Je suis parti d’une estimation du temps que chaque planche allait me demander. Je me suis dit 8h/planche + ou moins 2h. J’ai fixé un prix de 100€ par planche. En gros, l’estimation n’était pas mauvaise. Un truc à retenir : déclencher un chronomètre quand on commence le boulot. Cela m’a permis de mesurer le temps réel travaillé. (Bon, OK, on sait tous qu’on cogite en permanence sur ce qu’on va faire ou pas, et que ça, ça n’est pas inclus dans le temps de travail…).

    Avec le recul, je pense que j’aurais pu fixer un tarif un peu plus élevé, 125€/planche aurait été sans doute mieux, mais il s’agissait de mon tout premier contrat, et je me suis un peu rattrapé lors de la facturation concernant la réalisation de la couverture et le maquettage du livret.

     

    Voilà !

    Je suis donc globalement très satisfait de ce premier contrat. Cela a été une très bonne expérience humainement, et je pense que mon travail a été assez justement rémunéré (je garde à l’esprit que ce sont mes tous premiers clients !). Dans le cadre d’un prochain travail, je pense que j’estimerai maintenant mieux la charge de travail, le prix et surtout que je ne procrastinerai pas sur les couleurs !

     

    J’espère que ce petit retour d’expérience vous sera utile… N’hésitez pas si vous avez des questions ou des remarques !

     

    A bientôt,

     

    Jérôme

     

     

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

>

Déconnexion

Mot de passe

Entrez votre adresse e-mail pour recevoir un lien qui vous permettra de choisir un nouveau mot de passe.

Mot de passe

Choisissez un nouveau mot de passe.


Inscription


xCUSTOM

Your custom content goes here.