-

Pourquoi certain apprennent plus vite à dessiner que d'autre ?

APPRENDRE A DESSINER – Cours de dessin pour tous > Forums > MOTIVATION ET DÉVELOPPEMENT PERSONNEL > Pourquoi certain apprennent plus vite à dessiner que d'autre ?
    • Pourquoi certain apprennent plus vite à dessiner que d'autre ?

  • johok Membre AAD
    Progression : 21%
    Messages : 210
    Inscrit : 24/05/2016

    Message privé@johok

    Pourquoi certain apprennent plus vite à dessiner que d’autre ?

    Je n’aurais pas la prétention de connaitre tout les paramètres qui font que …

    Mais dans bien des cas, si on apprend à dessiner tout seul dans son coin sans enseignement même sans regarder de tuto, on part sans technique on pas de zéro, mais zéro zéro quoi.

    Mais celui qui apprends par le biais de tutos, ou bien par l’enseignement d’un prof, en quelques heures apprends des techniques (que bien sur il ne maitrise pas en quelques heures seulement), mais en quelques cours il pourra assimilé des techniques que des dessinateurs avant lui on mis des années à aquérir, donc oui il par de zéro … mais heu … non pas tant que ca en fait, car s’il par avec zéro maitrise, il ne part pas avec zéro techniques !


    GommeFatiguee Membre AAD
    Progression : 36%
    Messages : 32
    Inscrit : 08/05/2015

    Message privé@GommeFatiguee

    Ouais, mais non.

    Y a pas que ça.

    Le gars qui apprend à dessiner parfaitement un cercle avec un prof aura moins de chance de progresser tout seul que celui qui s’amuse à empiler les mauvais dessins. Kim Jung Gi est peut être le meilleur exemple parce qu’il est passé par les deux voies (autodidacte et en école).

    On lui a demandé pourquoi il était meilleur que les autres et il a répondu que c’était parce qu’il n’avait jamais arrêté de dessiner.


    johok Membre AAD
    Progression : 21%
    Messages : 210
    Inscrit : 24/05/2016

    Message privé@johok

    Oui je n’ai donner qu’un paramètre, il n’y en a pas qu’un je suis d’accord


    Pit Administrateur
    Progression : 100%
    Messages : 3681
    Inscrit : 18/11/2014
    Ville : Montréal

    Message privé@Pit

    Il y a tellement de choses à dire sur ce sujet qui est extrêmement complexe.
    Après 7 ans d’enseignement voilà ce que j’ai retenu comme paramètres (ceux en gras sont les plus importants pour moi):

    La motivation et les raisons de la motivation (qui peuvent énormément varier selon nos antécédents)
    – L’éducation qui joue sur l’ouverture d’esprit, la combattivité, la confiance en soi, l’ego, la communication, l’état d’esprit et j’en passe…
    – Le développement personnel, qui permet de contrer certains effets néfastes de l’éducation.
    L’éveil basal de la personne, c’est à dire sa capacité de base à analyser, retenir et utiliser l’information.
    – La motricité et la synchronicité
    – Le sens de l’observation
    Sa volonté à écouter et non à survoler l’info sans pratiquer.

    liste non exhaustive


    johok Membre AAD
    Progression : 21%
    Messages : 210
    Inscrit : 24/05/2016

    Message privé@johok

    Merci pit de ces détail fort intéressant, en tant que prof tu a une analyse pertinente, mais pas que, en tant que gars qui cherche à comprendre aussi 🙂

    J’aurais du préciser que le cas de figure dont je parler, c’est entre deux personne qui sur tout les paramètres possible sont au même niveau, et que seul l’apprentissage de techniques différencies leur évolution 🙂


    johok Membre AAD
    Progression : 21%
    Messages : 210
    Inscrit : 24/05/2016

    Message privé@johok

    La confiance en soit, pour ceux qui en manque comme c’était mon cas a mes débuts, et l’étape numéro 1, si on ne règle pas se problème quand il se pose à nous, on n’avance nul par.

    J’ai remarquer, que comme moi quand je manquer de confiance les gens disent « je suis nul car je dessinne comme un enfant »,  je suis donc passer par là, mais il faut savoir que ce n’est pas le débutant qui dessine comme un enfant, c’est l’enfant qui dessine comme un débutant !


    Pit Administrateur
    Progression : 100%
    Messages : 3681
    Inscrit : 18/11/2014
    Ville : Montréal

    Message privé@Pit

    @johok (johok)
    ah effectivement, dans ce sens…
    Une bonne méthode, un prof patient, pro-actif et investi. Côté extrinsèque, voilà l’essentiel de ce qu’il faut pour améliorer ses chances de réussite et accélérer le processus d’apprentissage.


    johok Membre AAD
    Progression : 21%
    Messages : 210
    Inscrit : 24/05/2016

    Message privé@johok

    Voilà où je voulais en venir !


    L’ours blanc Membre AAD
    Progression : 14%
    Messages : 1244
    Inscrit : 09/10/2016
    Ville : Quebec

    Message privé@L'ours blanc

    Il y a tellement de choses à dire sur ce sujet qui est extrêmement complexe. Après 7 ans d’enseignement voilà ce que j’ai retenu comme paramètres (ceux en gras sont les plus importants pour moi): – La motivation et les raisons de la motivation (qui peuvent énormément varier selon nos antécédents) – L’éducation qui joue sur l’ouverture d’esprit, la combattivité, la confiance en soi, l’ego, la communication, l’état d’esprit et j’en passe… – Le développement personnel, qui permet de contrer certains effets néfastes de l’éducation. – L’éveil basal de la personne, c’est à dire sa capacité de base à analyser, retenir et utiliser l’information. – La motricité et la synchronicité – Le sens de l’observation – Sa volonté à écouter et non à survoler l’info sans pratiquer. liste non exhaustive

     

    – La motivation et les raisons de la motivation (qui peuvent énormément varier selon nos antécédents) c’est vraiment clair mais je mettrais en premier intérêt du sujet,  du message. Parce que le dessin est surtout un media entre mon monde et l’extérieur. oui la technique mais pour être plus fin dans l’expression d’une idée, une emotion…

    – L’éducation qui joue sur l’ouverture d’esprit, la combattivité, la confiance en soi, l’ego, la communication, l’état d’esprit et j’en passe…

    la je te rejoins pleinement

    – Le développement personnel, qui permet de contrer certains effets néfastes de l’éducation.
    – L’éveil basal de la personne, c’est à dire sa capacité de base à analyser, retenir et utiliser l’information.
    – La motricité et la synchronicité
    – Le sens de l’observation
    – Sa volonté à écouter et non à survoler l’info sans pratiquer.

    liste non exhaustive


    Mars0 Membre AAD
    Progression : 50%
    Messages : 24
    Inscrit : 13/01/2018

    Message privé@Mars0

    Pour ajouter mon grain de sel 🙂

    Vu que je passe tout mon temps à apprendre à dessiner, j’ai un peu réfléchit à la question. Et c’est un sujet qui me touche l’apprentissage car j’étais pas très bon à l’école.

    C’est un sujet super vaste, notre cerveau reste quelque chose à la fois de très complexe, mais aussi de très simple. Apprendre c’est aussi une question de point du vue et d’opinion, il y a mille et une manière de faire.

    La seul chose que je peux aborder ici c’est l’importance des images (on est quand même sur un forum de dessin 😉 ). Faire des dessins pour tout, pour des mots, des concepts. Imager une théorie c’est la première étape pour la conceptualiser dans notre cerveau.

    Quand vous avez votre image toute coloré et super moche (en théorie on ne sait pas encore dessiner). Tout les jours, vous vous asseyez et vous redessinez l’image correspondant au concept. Ça marche pour tout. L’idéal c’est de créer un maximum d’analogie, de métaphore, de couleur, de mot. Et de le répéter tout les jours.

    La rétention ça passe d’abord par la répétition, vient ensuite l’action qui actualise cette rétention d’information (l’appliquer à un dessin). L’important c’est de toujours ajuster le guidon pour rester en équilibre. « Apprendre c’est mémoriser » « Agir c’est actualiser ».

    C’est bien sur pas une science exacte du tout 🙂 .

    EDIT : Et puis tant qu’à apprendre  en autodidacte, autant trouver des moyens amusants et stimulants de le faire ? 🙂


    Bubulk Membre AAD
    Progression : 29%
    Messages : 38
    Inscrit : 04/03/2016

    Message privé@Bubulk

    Oui, c’est compliqué d’apprendre quelque chose. Le mieux est d’être motivé. Mais la motivation seule ne peut pas grand chose.

    Quand la patience n’est pas au rendez-vous, vous risquez de vous démotiver rapidement. Du coup, vous devez chérir votre motivation, la protéger et l’aimer. Ensuite, apprendre la patience.

    Ne pas vouloir sauter les étapes non plus. Mais bon quand on a acquis la patience on avance par étape. Et la motivation reste intacte car vous pouvez alors voir vos progrès. Et ça va alimenter votre motivation. Récompensé de votre patience vous aller pouvoir toujours aller plus loin.

    Si non content de manquer de patience, en plus vous n’échangez pas avec les autres, alors là vous êtes dans la merde.

    Votre motivation n’a plus beaucoup de carburant. Vous ne pouvez savoir ce qui coince, vous voyez les autres évoluer, et pas vous. Vous n’osez pas leur en parler. Votre médiocrité alors nourrie votre motivation.

    Vous cherchez à dépassez les autres sans même savoir comment eux peuvent évoluer puisque vous n’échangez pas. Plus vous allez être convaincu de votre médiocrité, moins vous n’oserez échanger, moins vous n’écouterez les conseils des autres. Votre motivation risque bien de s’en voir détruite. Vous allez alors la perdre totalement et passer à autre chose.

    A moins qu’elle ne vous aide à devenir un génie, le meilleurs des meilleurs, celui qui n’a plus besoin des autres pour avancer.

    Sombrer dans un rêve ou tout ce que vous ferez et direz est parole d’évangile. Et là pour revenir à la réalité, bin c’est pas très très facile, car plus vous êtes génial moins les autres le sont. Votre motivation devient une drôle de boule pleine de rêves vaseux dans laquelle vous vous enfoncez. Alors y a un moment bin faut la nettoyer parce que quand on est dans la vase jusqu’au coup, même le rêve ne peux plus nous faire avancé. Essayez donc de dessiner avec de la vase jusqu’au cou tient.

    Vous ne pouvez pas vous en sortir. Il vous faut de l’aide. Et comment fait-on pour demander de l’aide à quelqu’un lorsqu’on est le meilleur ? Et qu’on crache de la boue chaque fois qu’on ouvre notre bec. Essayez pour voir.

    Il vous faut nettoyer votre motivation, la faire sécher. Cracher toute la boue qui vous obstrue les orifices, tous les orifices. Et ré-apprendre à parler. Oser montrer vos bouses car c’est ainsi que vous les voyez à présent. Mais en plus, écouter les critiques, les accepter. Pire, vous devez en plus accepter que vous avez été plus que ridicule, et là, si vous manquez d’humilité, alors là, vous êtes dans la merde. Car il vous faut du courage maintenant.

    A oui, le courage vous fait défaut aussi…

    Oups, je crois que je suis vraiment dans la merde.

     

     


    Gom Membre AAD
    Progression : 14%
    Messages : 735
    Inscrit : 14/12/2018
    Ville : Strasbourg

    Message privé@Gom

    Je crois que c’est comme un escalier; pour gravir la marche supérieure faut d’abord poser la marche sur laquelle tu es. Je pense que le dessin procède d’une accumulation de différents savoirs faires et savoirs, il y a beaucoup à apprendre avant de savoir créer une image qui aura beaucoup d’impact, ça vient de la pratique des fondamentaux (je dirais proportion, perspective, valeurs, formes (anatomie)) auxquels tu peux aussi ajouter composition, couleur, storytelling, gesture…(les deux derniers mots sont en anglais, je n’ai pas d’équivalent en français dsl).

    Je crois que tu peux faire la différence au niveau travail acharné sur les premiers savoirs faire, les seconds sont plus délicats. De plus ma réponse est sans doute partiale et biaisée, parce que c’est moi qui donne une réponse, avec mon vécu et mon ressenti, donc peut-être que ça peut alimenter d’autres réponses; à voir. Pour ma part, ma rencontre avec un très bon prof d’art a été décisif pour me faire prendre conscience de la troisième dimension dans le dessin…

    Il y a aussi la question du style et de la direction que tu donnes à ton travail qui se pose…


    wildspirit Membre AAD
    Progression : 7%
    Messages : 627
    Inscrit : 04/09/2016

    Message privé@wildspirit

    @aad-1457082431 (Bubulk) On est tout les deux dans la merde alors mais l’erreur est humaine comme on dit.

    En tant que débutant nous souhaitons tous évoluer, pour ma part j’ai bien envie de savoir comment apprendre plus vite. Donc on peut se questionner sur le pourquoi du comment on avance pas, aura t’on forcément une réponse et plus importante est ce réellement important ? Sommes nous prêt a détruire une passion juste pour bien faire ? Juste parce que l’on veut « réussir » son dessin.

    J’ai du mal avec votre notion d’étapes,  » ne pas sauter les étapes  » mais qu’est ce que ça veut dire en soit ? On a pas coché la case « perspective » donc du coup notre dessin c’est de la merde ? On a pas « maîtrisé » la notion d’ombre et de lumière donc tout est foiré ? Devons nous scrupuleusement respecter le protocole du dessin comme un travaux pratique de chimie pour faire un dessin « correct ». Oui avant de compter il faut connaitre les chiffres, non je ne crois pas que travailler au petit bonheur la chance en étant désordonné mène a quelque part , cependant comme on le présente aujourd’hui ça devient plutôt : maîtrise tes chiffres puis apprend a compter. Le dessin ne serait t’il pas un ensemble de savoirs et de connaissances. Alors si l’on doit maîtriser l’ensemble pour bien faire cela ne m’étonne pas qu’on  soit démotivé.

    Pour citer Dead Poets Society « On lit ou on écrit de la poésie non pas parce que c’est jolie, mais parce que l’on fait partie de l’humanité et que l’humanité est faite de passion » pourquoi en serait il différent pour le dessin ?

    Je ne suis personne et je ne sais pas dessiner, je cogite pour savoir comment avancer sans pour autant me voir évoluer. Néanmoins je ne souhaite plus penser que la « réussite » soit clé d’évolution ni même de satisfactions. Pour moi cela ce limite à dessiner et en dessinant je me trompe, je réfléchis, comprends, j’apprends la maîtrise, je fais retours sur moi mais je me saurais offert l’espace d’un instant, juste pour le plaisir.


    Bubulk Membre AAD
    Progression : 29%
    Messages : 38
    Inscrit : 04/03/2016

    Message privé@Bubulk

    @killian4 (wildspirit) : Pour moi la perspective n’est pas forcément une étape, mais un moyen de comprendre ce qu’on dessine, voir les lignes qui se rejoignent et savoir pourquoi lorsque tu fais un croquis, ça aide bien à réfléchir à comment tu vas faire ton dessin.

    Pour ce qui est des étapes, on passe tous par les étapes. Je ne me souvient pas de comment j’ai appris à marcher, mais je suis sûr qu’avant de pouvoir courir il m’a fallut passer par la marche.

    Même pour écrire, il a bien fallut que j’apprenne à reconnaître les lettres avant de m’y mettre.

    Même dans l’évolution de l’homme on n’a pas commencé par faire des bombes atomiques, avant ça il nous a fallut découvrir bien des choses. Gloups.

    Pour avancer, on le fait un pas après l’autre, même lorsqu’on court, c’est toujours un pas après l’autre. Chaque fois que j’ai cru pouvoir en faire deux voir trois, je me suis casser la gueule. C’est ça une étape pour moi. Le dessin c’est plein de matière à apprendre. Perspective, couleur, encrage, anatomie… Si tu ne choisis pas de les connaître toutes, c’est possible, mais chaque matière que tu choisiras d’apprendre il te faudra bien commencer par quelque chose. C’est ce que j’appel une étape car la meilleur façon de marcher c’est…


    sissone Membre AAD
    Progression : 7%
    Messages : 52
    Inscrit : 30/05/2016

    Message privé@sissone

    L’estime de soi c’est super important je trouve.

    Le dessin c’est un peu un miroir, et beaucoup de gens qui disent ne pas savoir dessiner, lorsqu’on arrive à les motiver et à s’y mettre, c’est tellement mauvais à leurs yeux que ça les conforte à jamais dans cette idée.

    Qu’est-ce que c’est dommage !

    Quant on arrive à dépasser enfin cet effet miroir, alors on se met à dessiner parce qu’on prend du plaisir à le faire et pas pour faire un truc joli qui va nous donner une bonne image de nous-même.

    On essaye juste de faire mieux que son précédent dessin, et c’est là que le progrès arrive !

    Je dis souvent aux gens de dessiner comme s’ils avaient 3 ans, parce qu’à 3 ans, on s’en fout du miroir, on s’en fout que son dessin soit moche. On dessine pour le moment, pas pour le dessin final. On dit qu’on dessine pour sa maman ou son papa mais en fait c’est un prétexte car on dessine d’abord pour nous.

    Et le dessin final, quand on le regarde plus tard, il a cristallisé ce moment de plaisir ! Et cet effet là, il n’appartient qu’à nous, les autres voient autre chose dans notre dessin mais pas le moment dont il est la trace.

    Je sais pas pour vous mais quand je me suis mise dans cet état d’esprit, je me suis libérée. Mais faut toujours lutter, car on a toujours orgueilleusement envie de faire un truc joli juste pour épater la galerie 😀

APPRENDRE A DESSINER – Cours de dessin pour tous > Forums > MOTIVATION ET DÉVELOPPEMENT PERSONNEL > Pourquoi certain apprennent plus vite à dessiner que d'autre ?

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

>

Déconnexion

Mot de passe

Entrez votre adresse e-mail pour recevoir un lien qui vous permettra de choisir un nouveau mot de passe.

Mot de passe

Choisissez un nouveau mot de passe.


Inscription


xCUSTOM

Your custom content goes here.