Les formations et le forum sont maintenant disponibles sur ce blog. Connectez-vous avec vos identifiants dessin.club -> -
Accueilconseils generalistes dessincomposition6 secrets que la plupart des artistes professionnels n’avoueront jamais

6 secrets que la plupart des artistes professionnels n’avoueront jamais

Lorsqu’on navigue sur internet, on se sent parfois complètement nul et incompétent en voyant les créations des autres, que l’on soit débutant, amateur, ou même jeune professionnel. Le pire, c’est qu’on a souvent l’impression que les meilleurs dessinent sans aucun effort ou presque. Ce peut être parfois réellement décourageant. Pourtant, on ignore ce qu’il se passe à l’autre bout du web. Voici les raisons pour lesquelles il ne faut jamais se décourager:

  • Chaque artiste a ses périodes de doute et de remise en question. Ce phénomène est nécessaire à l’épanouissement de l’artiste, car le dessinateur qui ne se remet jamais en question et qui ne fait pas évoluer son style risque de tomber dans la facilité ou dans l’oubli en quelques années. Il est important de ne jamais totalement se contenter de son travail, pour se laisser toujours une marge de progression.
  • Ce que l’on ignore c’est que la plupart des dessinateurs utilisent des références photos pour leurs créations d’imagination, même si cela ne se voit pas forcément. Attention, par « utiliser des références », j’entends « utiliser des références intelligemment », c’est-à-dire sans vouloir copier à tout prix ce que l’on voit, mais se servir de ses connaissances et de sa mémoire visuelle. On peut très bien utiliser une référence pour la pose d’un personnage, une autre pour trouver sa palette de couleur, une autre pour certains détails anatomiques ou textures en tous genres, ou encore une autre pour la composition, etc…., et mixer le tout avec sa mémoire visuelle et d’autres connaissances acquises avec le temps (comme la construction en perspective).
  • La majorité des artistes s’inspirent d’autres artistes morts ou vivants, consciemment ou inconsciemment, que ce soit dans les idées ou dans le style. Les jeunes artistes ont souvent du mal à avouer que leur art repose sur des œuvres déjà existantes, et ceci pour des questions de fierté personnelle ou de crédibilité aux yeux des autres. Dans une société comme la nôtre où on a l’impression que tout a été déjà fait, il est difficile d’accepter le fait que l’on ne soit pas unique. Créer un dessin en restant totalement objectif sans s’inspirer de la production des autres ou de la nature, est totalement improbable.
  • La plupart des créatifs ont du mal à avouer leurs secrets de fabrication, leurs techniques ou leurs outils, et ceci peut-être à tort car il est quasi- impossible de créer une œuvre originale en copiant le style de quelqu’un d’autre. L’identité artistique est aussi unique qu’une empreinte digitale et aussi difficile à dupliquer qu’un billet de banque. Si vous tentez l’aventure ne serait-ce que d’emprunter le style de quelqu’un d’autre, vous échouerez dans 99,99 % des cas. On peut s’exercer à recopier une image sans problème, mais copier un style pour sa propre production est une tout autre histoire.
  • Les jeunes professionnels ou les étudiants en arts n’avoueront jamais leurs incertitudes face à leur avenir professionnel, face à un marché de l’art très saturé et assez fermé. Ils ont souvent peur de ne pas être à la hauteur, de ne pas pouvoir vendre leur travail, et de ne pas gagner suffisamment d’argent pour vivre: en clair, ils ont peur de l’échec, du rejet et de la pauvreté.
  • La plupart des artistes ne divulgueront jamais le fait qu’ils ont souvent pensé à arrêter leur activité pour passer à une autre. À l’ère d’internet, tous les meilleurs artistes sont exposés au grand jour, et ceci amplifie le problème du manque de confiance en soi. Si vous voulez progresser, sachez accepter la critique et le fait qu’il y a aura toujours meilleur que vous (que ce soit dans le style ou dans les idées). Si vous voulez devenir professionnel, ou tout du moins devenir un artiste compétent et authentique, prenez confiance en vous en sortant peu à peu de votre zone de confort et n’ayez pas peur de vous montrer et de vous vendre.

 

Ne regardez pas les autres vivre et produire, prenez un crayon et agissez dès maintenant.

Ne perdez pas de temps. C’est en forgeant qu’on devient forgeron.

A vos crayons!

Télécharger l’article (format PDF)

Dans la même rubrique

30 commentaires pour “6 secrets que la plupart des artistes professionnels n’avoueront jamais”

  1. Olivier dit :

    Dans tout cela reste le plaisir de dessiner, qu’on découvre grâce à des gens comme vous !

  2. KamaShin dit :

    Article à relire à chaque période de découragement: ça regonfle la motivation à l’hélium et les idées s envolent.

  3. Yona Origins dit :

    Contente de lire que « Chaque artiste a ses périodes de doute et de remise en question » ,au moment de mes incertitudes on me critique en disant que je fais exprès pour avoir des compliments sur mes Dessins Hors c’est « Archis Faux! »
    Un Article à lire en ces périodes (trop successive) de découragement! 😉 merci beaucoup.

    • Photo du profil de Pit Pit dit :

      Un artiste qui n’a aucune période de doute dans sa vie est soit un menteur, soit un psychopathe! 😉
      J’exagère un brin, mais tous les dessinateurs que je connais ont eu des périodes de doute, sans exception.
      En général, il en faut peu pour redémarrer la machine de la création, mais ces périodes « réfractaires » sont réelles.
      Il ne faut jamais se décourager. JAMAIS. Et profiter de chaque seconde où l’on peut dessiner et partager avec les autres.
      Partager: il n’y a rien de plus important dans la vie! Sans les autres, notre art ne serait rien. 😉

      • Stéphanie dit :

        Bonjour,

        combien de temps durent ces « périodes creuses »? plutôt quelques jours ou ça peut aller jusqu’à quelques mois? merci.

        • Photo du profil de Pit Pit dit :

          En général mes périodes creuses peuvent durer une ou deux semaines, mais rarement plus d’un mois.
          Plus d’un mois, c’est plus quand on ne prend vraiment pas le temps, on ne peut plus vraiment parler de période creuse.

  4. Shaktar dit :

    Waouw… ça m’a remonté. Depuis quelques semaines, j’ai du mal à produire quelque chose avec la mine de mon crayon, ou de mon stylet… Depuis que mon prof de croquis m’a dit d’explorer d’autres univers, en fait.

    Mais cet article m’aide vachement à me reconsidérer.

    Merci !

    • Photo du profil de Pit Pit dit :

      Mais de rien. 😉
      On a tous nos périodes de doutes.
      Il ne faut jamais arrêter de produire et prendre confiance en soi, malgré les critiques négatives et le manque d’inspiration.

  5. Lys dit :

    J’adore l’article ! Effectivement, il est très encourageant !
    Juste une chose (parce que j’ai toujours été chiante, il ne faut pas rêver^^): Je n’ai pas vraiment compris l’intérêt de diffuser le 5ème conseil…

    • Photo du profil de Pit Pit dit :

      Bonjour Lys,

      Le 5e conseil est juste là pour montrer les peurs de chacun face à une activité comme le dessin, surtout quand les projets deviennent un peu plus sérieux.
      Certains étudiants s’identifieront peut-être. Lorsqu’on sait que les autres ont peur malgré les apparences qu’ils renvoient, cela peut encourager et tirer vers le haut.
      Dans tous les cas, la persévérance paye toujours.

  6. Cécile dit :

    Bonjour,
    je viens de tomber sur votre article.
    Je suis illustratrice et je ne suis pas vraiment d’accord
    sur le fait que ce soient des « secrets » soit-disant.

    Primo il n’y a aucune honte à prendre des modèles, c’est
    d’ailleurs fortement conseillé pour obtenir une image juste.
    Ceux qui ont la prétention de dire qu’ils n’utilisent pas de documentation,
    n’est aucunement une preuve de maîtrise du dessin. Au contraire, et si la personne n’a effectivement pas pris de modèle, le résultat ne peut être que moyen (sauf si la personne a passé des années à observer et croquer le sujet en question).
    Les meilleurs ont toute une documentation à portée de main.
    Ce n’est pas un secret d’état.

    D’autre part, nous avons TOUT LE TEMPS des doutes sur notre avenir.
    Étudiants et autres avouent volontiers s’inspirer de tel ou tel artiste, et avoue avoir peur pour l’avenir.
    Pour ma part, je suis sans cesse dans le doute. Et tout le monde sait très bien que personne ne choisi une vie d’artiste sans savoir que c’est une prise de risque.

    • Photo du profil de Pit Pit dit :

      Je ne vais pas te contredire Cécile, puisque je pense la même chose que toi concernant les incertitudes de l’artiste.
      Cela dit, de nombreux artistes ne préfèrent pas divulguer l’utilisation de référence.
      Je pense sincèrement que tu fais partie d’une minorité.
      Après ce n’est que mon avis. Je ne l’impose à personne. 😉
      Merci pour ton post en tous les cas.

  7. souris dit :

    Bravo pour ce Blog très bien fichu!
    S’amuser ,prendre du plaisir à dessiner est le plus important.
    Par le dessin, tout les rèves sont accessibles!
    Parole de souris ~~Oo;-°D

    • Photo du profil de Pit Pit dit :

      Tout à fait d’accord avec toi.
      Dire que j’avais failli mettre des pièges à souris sur mon blog, passé un moment.
      Heureusement que je ne l’ai pas fait, car je ne savais pas que les souris pouvaient être si philosophes!

      Bienvenu à toi. 😉

  8. Gédane dit :

    bonjour et merci de ton passage sur mon blog, je continue ma visite car tes articles sont plaisants

  9. Bagna dit :

    Bonjour Pit, désoler j’arrive un peu tard par rapport aux commentaires mais je voulais te faire part de ma gratitude, je dessine depuis toute petite toute seule et franchement il y à des jours ou je pleurerai de ne pas y arriver xD.
    Raconter ton expérience personnelle à travers tes articles est géniale car elle permet de comprendre que nous ne somme pas seul à passer par tant de phases  » j’adore le dessin c’est génial c’est comme une partie de moi » à  » je déteste dessiner, je suis nulle, j’y arriverai jamais ! Ils sont tous trop fort… je suis du caca @_@ ».
    Il démontre que l’on peut tous y arriver avec de la motivation, de la patience et l’envie d’apprendre, quand je les lis ils me reboostent! Merci beaucoup Kiss !

    • Photo du profil de Pit Pit dit :

      Merci à toi de me lire! 🙂
      Je crois que tous les artistes galèrent et doutent à un moment de leur vie, même lorsqu’ils ont un certains niveaux. Le découragement est normal quand on dessine depuis un certain temps: il faut apprendre à se remotiver dans ces phases de déclin.

  10. laury dit :

    Merci, ce sont des évidences mais ça fait du bien de les entendre et ça remonte le moral. Je viens de découvrir ce site et on se sent un peu moins seul derrière ses créations!
    Merci de prendre le temps pour ce chouette partage!

  11. Bréda dit :

    Bonjour Pit J’ai découvert tes écrits il y a peu et j’en suis ravie. Je suis tout à fait d’accord avec toi pour tout. Et je trouve que le travail que tu as fait pour simplifier la compréhension est super. Je dessine et peints depuis des années et je suis bénévole dans une asbl comme consultante dans des ateliers de peinture et de dessin pour adultes.
    C’est pour ça que j’ai découvert ton site. Je suis à la recherche d’aide pour simplifier mes explications pour faire évoluer mes collègues. Me donnes-tu l’autorisation de reprendre quelques-une de tes explications pour agrémenter les ateliers que je m’occupe. j’attends ta réponse. Merci

  12. lionel dit :

    Ici, Cécile dit que lorsque l’on n’utilise pas de modèle le résultat ne peut être que moyen, cela signifie donc que pour chaque dessin que va faire un illustrateur, il va se servir d’un modèle (même si ce n’est pas pour le copier exactement), c’est ça ?

    • Photo du profil de Pit Pit dit :

      Les dessins les plus équilibrés sont souvent ceux qui sont le résultat d’un subtil équilibre entre référence et imagination.
      J’appelle cela le « dessin d’inspiration ».

  13. Maxime lebon dit :

    J’adore la citation de fin, je suis apprenti forgeron ^^

    • bryan dit :

      Super ton article pit, moi j’arrive jamais a me stabilisé, plus les jours passe, et plus je dessine de moins en moins je ne comprends pas j’ai l’impression que je stagne depuis 2ans.

      • Photo du profil de Pit Pit dit :

        Peut être parce que tu n’as pas d’objectifs à moyen terme.
        C’est généralement le cas. J’ai bon?

        • bryan dit :

          Quand je fais de l’art que çe soit en dessins chant ou autre c’est la progréssion qui me donne envie de continué, je sais que c’est pas vraimment un objectif mes je fonctionne comme ça! je trouve ça genial apprendre autant de chose!

          C’est surtout que je vois mes tout mes défault et que je peux pas les corriger et ca me perturbe beaucoup! Il y a aussi le fait que je suis seul a dessiné.

          J’ai aussi tenté de partagé mes dessins sur les forums, mais ils critiques les dessins toujours de façon négative et sans profondeur.

  14. Photo du profil de Paulette Paulette dit :

    Moi je n’ai pas de doute , juste pas de patience , je voudrais tout savoir très rapidement , mais à 65 ans on retient beaucoup plus difficilement , heureusement le Dessin c’est comme le Vélo  »ça ne s’oublie pas  » on s’y remet rapidement et notre crayon devient impatient de dessiner tout ce qu’on voit autour de nous , quand je suis dans une salle d’attente je sors toujours mon petit cahier de DESSIN et mon crayon et je ne vois pas passer les heures , c’est génial!!

Laisser un commentaire

x

Déconnexion

Mot de passe

Entrez votre adresse e-mail pour recevoir un lien qui vous permettra de choisir un nouveau mot de passe.

Mot de passe

Choisissez un nouveau mot de passe.


Inscription


xCUSTOM

Your custom content goes here.