-

Répondre à : Galerie de Gom


Guppy
Membre AAD
Progression : 6%
Messages : 504
Inscrit : 02/05/2019

Message privé@Guppy

.Rien c’était une base pour discuter de ce qui te parais du javanais dans la perspective.

J’avoue là j’ai rien qui me vienne comme question avec ton modèle ^^. Si tu souhaites, tu peux me montrer comment dessiner un cube exact à partir des points de fuite + points de distance 🙂

Voilà un cube en perspective.

Part du dessin du cube en vue de dessus, et prolonge les cotés jusqu’à la ligne d’horizon, cela crée une équerre, avec la future ligne d’horizon comme charnière. Le cube  est posé sur le bord de l’équerre. Tu le regardes  maintenant depuis le devant au lieu du dessus en relevant le sommet de l’angle droit (point a). ce sommet va suivre un cercle dans le même plan que ton regard, mais un cercle vu par sa tranche  est vu comme une ligne droite, il va en être de même, pour les  sommets b et d.

Donc à tout moment et quelque soit la position du sommet de l’équerre sur la verticale, ces points b et  sur une même verticale

Si je remonte le sommet de l’équerre juste en face de mon regard, la ligne de vision, ou d’horizon, je ne verrai plus raine de plan de l’équerre qui supporte mon cube, je verrais la base de mon cube, avec ses cotés ad et ab sur la ligne d’horizon, comme mon cube est juste an face de moi,  j connais sa hauteur, je marque cette arrête et je n’ai plus qu’à rejoindre mes points de fuite de chaque coté pour tracer la direction des arrêtes supérieures des cotés. ce sont leurs fuyantes . Où finissent elles ?  puisque le cube n’a pas bougé, ces deux points  sont toujours sur un cercle dont rayon est égal à  la distance de ce point au point b, que tu peux mesure en vrai grandeur la vue de dessus ; où tu n’as aucun effet de perspective par définition. Comme nous sommes placés dans une position perpendiculaire à notre ligne d’horizon, on ne voit de ce cercle que qu’un segment de droite .

Donc à tout moment no les points qui nous intéressent resteront sur ces verticales abaissés de puis b sur la ligne d’horizon, l’endroit où les fuyantes coupent ces verticales, nous donne donc la position de notre arrête b ou  d.

Maintenant,  si on a pas le plan du cube au départ, on ne dispose pas de ces verticales.

Il va donc falloir   les trouver part une autre méthode. Supposons qu’on  a remonté le sommet de notre équerre qui porte le cube,  ,jusqu’à la position ou je veux ma perspective. Je peux tracer son arrête avant qui vaut 1 par définition; et je me crée un plan parallèle à ma ligne d’horizon que je vais disposer juste sur l’arrête a de cube, sur plan entièrement transparent je vais tracer un cercle de centre a et de rayon 1, c’est notre échelle.

Il faut savoir comment va évoluer notre échelle au fur et à mesure qu’on va s’éloigner de a pour h aller b vers la ligne d’horizon.

Pour cela je vais simplement créer un plan PF2ba, que je vas faire tourner en prenant PRF2 comme centre de rotation, il coupe la ligne d’horizon sur l’étoile. Puis je joins cette étoile à l’extrémité du segment de mon échelle, je fais la même chose de l’autre coté. Ces deux lignes vont couper les fuyantes menées de puis le sommet de l’arrête supérieure. C’est la limite des arrêtes arrières

Notre construction géométrique est correctement exécutée puisqu’elle donnent  les deux le même point pour le sommet des nos arrêtes arrières d et b.

Si tu n’as pas compris. Je pense que j’aurais dû placer toute cette construction dans une perspective générale globale, afin de mieux visualiser les plans que l’on ne voit que par la tranche, cad seulement un segment de droite.

Je t’ai préparé aussi une deuxième perspective d’un cube posé sur un quadrillage pour montrer la construction de la profondeur avec les points de distance .

Guppt

 

>

Déconnexion

Mot de passe

Entrez votre adresse e-mail pour recevoir un lien qui vous permettra de choisir un nouveau mot de passe.

Mot de passe

Choisissez un nouveau mot de passe.


Inscription


xCUSTOM

Your custom content goes here.