Apprendre à dessiner: La seule méthode qui fonctionne

La croyance populaire est fausse

On m’a souvent répété : ” Plus tu dessines, mieux tu dessineras.”

J’y ai beaucoup cru quand j’étais débutant.
Dessiner en copiant m’a aidé à acquérir un trait net et confiant.
Mais je me suis heurté à un mur assez rapidement.

En effet, le stade de la copie est difficile à dépasser, d’une part car il est plus facile de copier des modèles photos sans penser en trois dimensions, et d’autre part car les résultats à court terme sont plus valorisants.

Cependant, à long terme, le syndrome de l’imposteur peut s’installer très rapidement.
Le « faux expert » (que j’appelle aussi le « dessinateur artisan ») peut rapidement devenir dépendant des compliments de ses proches ou des réseaux sociaux. Et plus le temps passe, plus il aura honte de dessiner sans modèle.

Attention : je fais une nette distinction entre la copie simple et le dessin d’observation réfléchi.
Le dessin d’observation est nécessaire pour progresser.
Mais copier en 2D sans réfléchir empêche l’artiste d’évoluer.
C’est l’une des principales raisons pour lesquelles on ne progresse plus en dessin.

dessin fait en direct

L’image ci-dessus vous donne un exemple de travail d’inspiration, c’est à dire un mélange de modèle photo et de connaissance théorique.
Mes connaissances sur la perspective et la lumière m’ont permis de prendre une certaine liberté sur les modèles photo et d’illustrer exactement ce que je voulais sur le papier.

Ce dessin a été produit en live avec mes élèves: pour s’inscrire aux cours de dessin gratuits en direct, suivez ce lien.

Passer le stade de la copie

L’ego représente souvent le plus grand obstacle pour un artiste.

Certains amateurs, que l’on pourrait qualifier de « dessinateurs artisans », hésitent à changer de cap par peur du jugement.

L’envie de séduire et d’être admiré par autrui peut être si puissante que certains choisissent de rester dépendants de leur modèle photo et de techniques telles que la mise en carreau, qui permet une copie fidèle à l’aide d’une grille.

Le photoréalisme, particulièrement apprécié par un public non initié à l’art, semble être la voie la plus facile pour ceux en quête de reconnaissance.

Cependant, ce qu’ils ignorent, c’est qu’en s’engageant dans la voie de la reproduction exacte, ils concluent un pacte avec le « démon de la dopamine ».

Se retrouver enfermé dans cette cage dorée de narcissisme exige un effort considérable pour briser ses chaînes.

steampunk dessin

J’ai vécu cette expérience entre 2008 et 2010, période durant laquelle j’apprenais encore les bases du dessin et tentais de mettre en pratique mes connaissances.

L’écart entre mes dessins d’observation et ceux issus de mon imagination était conséquent.

J’étais capable d’observer en deux dimensions, mais je n’avais pas anticipé à quel point la transition vers l’observation en trois dimensions serait difficile et longue, surtout en tant qu’autodidacte, sans aucune aide ni conseil.

Cependant, grâce à une meilleure compréhension de la perspective et de la lumière, j’ai réussi, en l’espace de trois ans environ, à évoluer d’un dessinateur dépendant de l’observation en 2D à un artiste plus libre et créatif.
Avec l’aide d’un professeur compétent, j’aurais sans doute appris beaucoup plus rapidement.

Un conseil : si vous aspirez à vous perfectionner en illustration et que votre enseignant de dessin ne conçoit pas les choses en 3D, vous risquez de perdre votre temps, parfois des années. N’hésitez pas à demander de l’aide car stagner et tourner en rond est un phénomène très courant en dessin.

Apprendre à dessiner: la seule méthode qui fonctionne

Betty Edwards, dans son ouvrage Dessiner grâce au cerveau droit, met en évidence comment notre cerveau peut affecter notre perception, en particulier dans le dessin de visages et de portraits. Certains exercices proposés dans son livre sont à la fois intéressants et ludiques.

Cependant, je tiens à partager mon ressenti personnel : ce livre ne m’a pas été particulièrement utile. À mon sens, il ne s’agit pas tant d’un guide pratique pour apprendre à dessiner que d’une exploration des capacités cognitives liées au dessin. Il peut offrir une lecture enrichissante et divertissante, jusqu’à un certain point.

L’apprentissage du dessin, selon mon expérience après plus d’une décennie de pratique, présente des vérités qui peuvent sembler dures. Pour les débutants, les intermédiaires ou les amateurs cherchant à progresser, il existe une approche essentielle pour dépasser la simple copie : la Méthode constructive.

Cette méthode valorise la perspective et la compréhension des formes de base en 3D, ainsi que leur agencement. Elle repose sur la simplification des sujets complexes en trois dimensions, un défi majeur pour mes élèves qui ont tendance à se limiter à une vision en deux dimensions et à se focaliser sur les contours. Avec un peu d’encouragement (et, bien sûr, une pointe d’humour pour alléger l’atmosphère), ils parviennent généralement à surmonter cette difficulté.

Pour illustrer ce propos, considérons l’exemple suivant, où un corbeau est simplifié pour en faciliter la représentation.

dessiner sans copier

Que fait généralement un débutant ? ⚠️

1. Il se contente de copier les contours.

2. Il s’attache aux détails, tels que les plumes.

3. Il finit par se frustrer car les proportions sont incorrectes, donnant au corbeau une allure de pingouin.

 

Que devrait réellement faire le débutant ? 👍

1. Consacrer 3 à 5 minutes à l’observation attentive du sujet, en fonction de sa complexité, pour tenter de ‘voir à travers’ et mieux le comprendre.

2. Esquisser calmement les formes de base en 3D, sans précipitation ni détails superflus.

3. Établir des liens entre les différentes parties du sujet et appliquer une structure ‘en filet 3D’ pour faciliter la perception tridimensionnelle.

4. Ne passer aux détails que lorsque la structure esquissée révèle clairement profondeur et volume.”

 

Apprendre le dessin avec la méthode constructive

Il existe 4 grandes étapes à la méthode constructive:

1. simplification en formes simples en trois dimensions
2. application du filet pour montrer l’orientation des surfaces du sujet en trois dimensions
3. application de détails à l’aide du filet qui facilite le positionnement des détails à la surface de l’objet
4. mise en volume avec le dessin des ombres de formes, les ombres d’occlusion et toutes les tonalités ou couleurs.

dessin d'oiseau d'imagination

Pour les grands débutants, il est recommandé de commencer par des sujets plus ronds, dans un style plutôt cartoon.
Les formes rondes sont plus faciles à représenter et à diviser en deux (pour la vision de 3/4 notamment).
En général, les sphères ne nécessitent pas de point de fuite et donnent facilement l’illusion de volume.

La méthode des 50-50

J’en ai déjà parlé, entre autres, dans mon article sur comment dessiner comme Kim Jung Gi.

Il est crucial de trouver un équilibre entre le temps passé à dessiner d’observation et le temps consacré à dessiner de mémoire et d’imagination.

Personnellement, je privilégie beaucoup le dessin d’inspiration, qui constitue un juste milieu entre les deux : j’observe un sujet, le simplifie mentalement, puis tente de le reproduire.
Lorsque certains détails m’échappent, je jette à nouveau un œil au modèle.

Cette méthode m’a aidé à me détacher totalement ou partiellement du modèle, en fonction de la complexité du sujet. Cela facilite grandement la création de scènes et compositions complexes.

Ne vous laissez pas décourager par les détails.
Plus vous apprendrez à percevoir les personnages, les décors, les animaux et les objets de manière simplifiée, plus il vous sera facile de les mémoriser, de les manipuler mentalement et de les intégrer selon vos désirs dans vos compositions.

comment dessiner un dragon

Le secret est dans la progressivité

Sauter les étapes est probablement un des gros défaut du débutant qui veut souvent aller trop vite.
Avant de dessiner des choses trop difficiles, il est conseillé d’apprendre à simplifier des objets peu complexes et à s’efforcer de voir à travers les objets. 

Faites preuve d’indulgence et de patience envers vous-même, et gardez à l’esprit que vous économiserez bien plus de temps en évitant de succomber à des idées reçues ou à des méthodes inefficaces.

Si votre objectif est de vous libérer le plus possible de votre modèle et de vous laisser emporter dans une créativité sans borne, alors appliquez les conseils que je viens de vous donner, et vous ne verrez plus jamais le monde à plat.

Vous me remercierez plus tard, ou en commentaire de l’article :) .

cours de dessin

Allez plus loin avec la formation complète sur les bases du dessin:

Fini de copier bêtement les dessins des autres ou des photos trouvées sur internet! Apprenez les véritables bases du dessin à votre rythme, en partant d’un niveau zéro. Si vous pensiez que le dessin n’était pas fait pour vous, alors vous allez être surpris! ;o)

Autres articles qui pourraient vous intéresser
bases du dessin
Semeur
Le monde des perspectives

Voici des fiches résumées portant sur le matériel de dessin débutant et sur le dessin en perspective, ainsi que des conseils d’ordre général pour bien

Lire la suite

10 réponses

  1. Merci pour cet article et cette (toujours) très bonne vidéo. Je suis obligée de réagir car j’enseigne, en partie, la méthode de Betty Edwards. Tu parles beaucoup d’observer et sa méthode me semble très efficace pour justement débloquer les mécanismes d’observation. Là où je te rejoins c’est qu’effectivement cette méthode atteint ses limites pour le dessin d’imagination où il faut anticiper les structures internes. C’est juste que je ne serai pas aussi radicale en évinçant d’emblée la vision 2D, ces méthodes se complètent :)

    1. J’enseigne l’observation pure en deux dimensions, mais pour moi cela vient après la vision en 3D. Je n’évince rien. Je priorise simplement.
      C’est pour cela que ma formation croquis vient après la formation bases du dessin. Tout le monde peut faire du croquis en 2D, c’est facile à enseigner et facile à apprendre. Mais pour la transition en 3D, c’est plus compliqué et les blocages arrivent principalement à ce niveau. Je suis simplement un des seuls profs que je connaisse qui commence par le plus compliqué. Et la raison est simple: les résultats parlent d’eux mêmes versus d’autres méthodes. Et je filtre en même temps les élèves qui cherchent la facilité.
      Si une personne ne souhaite dessiner que d’observation sans évoluer vers le dessin d’imagination, mes cours ne sont probablement pas assez adapté. Mais pour ceux et celles qui veulent progresser vraiment vers la liberté artistique et cognitive, nos cours font des merveilles.

  2. Bonjour Pit voila que tu représentes ta très bonne formation. Elle me tente beaucoup. Tu nous l’avais présentée à la fin du mois dernier en promo mais les fins de mois étant difficiles j’avais beaucoup hésité mais raisonnablement je ne l’ai pas pris. Tu nous l’as reproposé mais pour moi ce prix est trop important mais je ne perd pas espoir j’attendrai ta prochaine promo .Je vais garder de coté pour ne pas me faire avoir .Merci pour tes emails qui sont toujours très intéressants et pédagogiques à notre portée. A Bientôt de te suivre.

  3. Bonjour Pit et l’équipe. Bises à vous tous. Et un énorme merci pour toutes vos astuces, vos conseils, vos passions.
    Après avoir regardé un bon nombre de vos vidéos et tuto,, toujours inspirant(e)s, et tenté de reproduire certaines choses, d’en comprendre d’autres, j’ai fini par m’inscrire dans une académie des beaux-arts ou je me retrouve par défaut en gravure. Et parfois je me dis “mais flûte alors… quand est ce que je vais apprendre à dessiner ?” Entre temps, j’apprends une forme de discipline et me réjouis d’être entourée d’autres apprenants. Bonne journée à tous.
    (donc là pendant un certain temps je vais décortiquer en formes simples tout ce qui me passera sous les yeux, en pensant aux bonhommes-bâtons.

  4. Bonjour,
    Je dois être définitivement incurable, en dessin. J’ai suivi, deux fois, la formation bases du dessin, et n’ai pas progressé d’un iota. Non, je ne pense pas que ce soit accessible à tout le monde, à mon grand désarroi …

    1. Bonjour Eric, as-tu été accompagné par mon équipe? c’est préférable si tu as du mal à avancer seul.
      As-tu compris les principes et suivi les exercices?

  5. Bonjour, j’ai lu les FAQ, mais je n’ai pas trouvé la réponse à ma question. J’aimerais suivre la formation pour apprendre les bases du dessin et je souhaite prendre la formule avec suivi individualisé. Je me demande comment fonctionne le suivi individualisé. Est-ce qu’il y a un nombre maximum de “consultations”? Quand se font les “consultations”?

  6. Merci Pit, tout ça tombe à pic. Je me débats encore dans le passage du 2D au 3D et même si je commence à comprendre (grâce à tes dernières vidéos et explications) ma tête et ma main ne sont pas ( encore) bien connectées 🥴. C’est un passage difficile et irritant, mais j’ai bien l’intention de le forcer. Je crois que le truc du merle va m’y aider… merci ! Et merci pour ton enseignement auquel je suis accro depuis 1 an. C’est vraiment top !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Apprendre à dessiner: La seule méthode qui fonctionne

Apprendre à dessiner: La seule méthode qui fonctionne

La croyance populaire est fausse

On m’a souvent répété : ” Plus tu dessines, mieux tu dessineras.”

J’y ai beaucoup cru quand j’étais débutant.
Dessiner en copiant m’a aidé à acquérir un trait net et confiant.
Mais je me suis heurté à un mur assez rapidement.

En effet, le stade de la copie est difficile à dépasser, d’une part car il est plus facile de copier des modèles photos sans penser en trois dimensions, et d’autre part car les résultats à court terme sont plus valorisants.

Cependant, à long terme, le syndrome de l’imposteur peut s’installer très rapidement.
Le « faux expert » (que j’appelle aussi le « dessinateur artisan ») peut rapidement devenir dépendant des compliments de ses proches ou des réseaux sociaux. Et plus le temps passe, plus il aura honte de dessiner sans modèle.

Attention : je fais une nette distinction entre la copie simple et le dessin d’observation réfléchi.
Le dessin d’observation est nécessaire pour progresser.
Mais copier en 2D sans réfléchir empêche l’artiste d’évoluer.
C’est l’une des principales raisons pour lesquelles on ne progresse plus en dessin.

dessin fait en direct

L’image ci-dessus vous donne un exemple de travail d’inspiration, c’est à dire un mélange de modèle photo et de connaissance théorique.
Mes connaissances sur la perspective et la lumière m’ont permis de prendre une certaine liberté sur les modèles photo et d’illustrer exactement ce que je voulais sur le papier.

Ce dessin a été produit en live avec mes élèves: pour s’inscrire aux cours de dessin gratuits en direct, suivez ce lien.

Passer le stade de la copie

L’ego représente souvent le plus grand obstacle pour un artiste.

Certains amateurs, que l’on pourrait qualifier de « dessinateurs artisans », hésitent à changer de cap par peur du jugement.

L’envie de séduire et d’être admiré par autrui peut être si puissante que certains choisissent de rester dépendants de leur modèle photo et de techniques telles que la mise en carreau, qui permet une copie fidèle à l’aide d’une grille.

Le photoréalisme, particulièrement apprécié par un public non initié à l’art, semble être la voie la plus facile pour ceux en quête de reconnaissance.

Cependant, ce qu’ils ignorent, c’est qu’en s’engageant dans la voie de la reproduction exacte, ils concluent un pacte avec le « démon de la dopamine ».

Se retrouver enfermé dans cette cage dorée de narcissisme exige un effort considérable pour briser ses chaînes.

steampunk dessin

J’ai vécu cette expérience entre 2008 et 2010, période durant laquelle j’apprenais encore les bases du dessin et tentais de mettre en pratique mes connaissances.

L’écart entre mes dessins d’observation et ceux issus de mon imagination était conséquent.

J’étais capable d’observer en deux dimensions, mais je n’avais pas anticipé à quel point la transition vers l’observation en trois dimensions serait difficile et longue, surtout en tant qu’autodidacte, sans aucune aide ni conseil.

Cependant, grâce à une meilleure compréhension de la perspective et de la lumière, j’ai réussi, en l’espace de trois ans environ, à évoluer d’un dessinateur dépendant de l’observation en 2D à un artiste plus libre et créatif.
Avec l’aide d’un professeur compétent, j’aurais sans doute appris beaucoup plus rapidement.

Un conseil : si vous aspirez à vous perfectionner en illustration et que votre enseignant de dessin ne conçoit pas les choses en 3D, vous risquez de perdre votre temps, parfois des années. N’hésitez pas à demander de l’aide car stagner et tourner en rond est un phénomène très courant en dessin.

Apprendre à dessiner: la seule méthode qui fonctionne

Betty Edwards, dans son ouvrage Dessiner grâce au cerveau droit, met en évidence comment notre cerveau peut affecter notre perception, en particulier dans le dessin de visages et de portraits. Certains exercices proposés dans son livre sont à la fois intéressants et ludiques.

Cependant, je tiens à partager mon ressenti personnel : ce livre ne m’a pas été particulièrement utile. À mon sens, il ne s’agit pas tant d’un guide pratique pour apprendre à dessiner que d’une exploration des capacités cognitives liées au dessin. Il peut offrir une lecture enrichissante et divertissante, jusqu’à un certain point.

L’apprentissage du dessin, selon mon expérience après plus d’une décennie de pratique, présente des vérités qui peuvent sembler dures. Pour les débutants, les intermédiaires ou les amateurs cherchant à progresser, il existe une approche essentielle pour dépasser la simple copie : la Méthode constructive.

Cette méthode valorise la perspective et la compréhension des formes de base en 3D, ainsi que leur agencement. Elle repose sur la simplification des sujets complexes en trois dimensions, un défi majeur pour mes élèves qui ont tendance à se limiter à une vision en deux dimensions et à se focaliser sur les contours. Avec un peu d’encouragement (et, bien sûr, une pointe d’humour pour alléger l’atmosphère), ils parviennent généralement à surmonter cette difficulté.

Pour illustrer ce propos, considérons l’exemple suivant, où un corbeau est simplifié pour en faciliter la représentation.

dessiner sans copier

Que fait généralement un débutant ? ⚠️

1. Il se contente de copier les contours.

2. Il s’attache aux détails, tels que les plumes.

3. Il finit par se frustrer car les proportions sont incorrectes, donnant au corbeau une allure de pingouin.

 

Que devrait réellement faire le débutant ? 👍

1. Consacrer 3 à 5 minutes à l’observation attentive du sujet, en fonction de sa complexité, pour tenter de ‘voir à travers’ et mieux le comprendre.

2. Esquisser calmement les formes de base en 3D, sans précipitation ni détails superflus.

3. Établir des liens entre les différentes parties du sujet et appliquer une structure ‘en filet 3D’ pour faciliter la perception tridimensionnelle.

4. Ne passer aux détails que lorsque la structure esquissée révèle clairement profondeur et volume.”

 

Apprendre le dessin avec la méthode constructive

Il existe 4 grandes étapes à la méthode constructive:

1. simplification en formes simples en trois dimensions
2. application du filet pour montrer l’orientation des surfaces du sujet en trois dimensions
3. application de détails à l’aide du filet qui facilite le positionnement des détails à la surface de l’objet
4. mise en volume avec le dessin des ombres de formes, les ombres d’occlusion et toutes les tonalités ou couleurs.

dessin d'oiseau d'imagination

Pour les grands débutants, il est recommandé de commencer par des sujets plus ronds, dans un style plutôt cartoon.
Les formes rondes sont plus faciles à représenter et à diviser en deux (pour la vision de 3/4 notamment).
En général, les sphères ne nécessitent pas de point de fuite et donnent facilement l’illusion de volume.

La méthode des 50-50

J’en ai déjà parlé, entre autres, dans mon article sur comment dessiner comme Kim Jung Gi.

Il est crucial de trouver un équilibre entre le temps passé à dessiner d’observation et le temps consacré à dessiner de mémoire et d’imagination.

Personnellement, je privilégie beaucoup le dessin d’inspiration, qui constitue un juste milieu entre les deux : j’observe un sujet, le simplifie mentalement, puis tente de le reproduire.
Lorsque certains détails m’échappent, je jette à nouveau un œil au modèle.

Cette méthode m’a aidé à me détacher totalement ou partiellement du modèle, en fonction de la complexité du sujet. Cela facilite grandement la création de scènes et compositions complexes.

Ne vous laissez pas décourager par les détails.
Plus vous apprendrez à percevoir les personnages, les décors, les animaux et les objets de manière simplifiée, plus il vous sera facile de les mémoriser, de les manipuler mentalement et de les intégrer selon vos désirs dans vos compositions.

comment dessiner un dragon

Le secret est dans la progressivité

Sauter les étapes est probablement un des gros défaut du débutant qui veut souvent aller trop vite.
Avant de dessiner des choses trop difficiles, il est conseillé d’apprendre à simplifier des objets peu complexes et à s’efforcer de voir à travers les objets. 

Faites preuve d’indulgence et de patience envers vous-même, et gardez à l’esprit que vous économiserez bien plus de temps en évitant de succomber à des idées reçues ou à des méthodes inefficaces.

Si votre objectif est de vous libérer le plus possible de votre modèle et de vous laisser emporter dans une créativité sans borne, alors appliquez les conseils que je viens de vous donner, et vous ne verrez plus jamais le monde à plat.

Vous me remercierez plus tard, ou en commentaire de l’article :) .

cours de dessin

Allez plus loin avec la formation complète sur les bases du dessin:

Fini de copier bêtement les dessins des autres ou des photos trouvées sur internet! Apprenez les véritables bases du dessin à votre rythme, en partant d’un niveau zéro. Si vous pensiez que le dessin n’était pas fait pour vous, alors vous allez être surpris! ;o)

0 k
Partages
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

10 réponses

  1. Merci pour cet article et cette (toujours) très bonne vidéo. Je suis obligée de réagir car j’enseigne, en partie, la méthode de Betty Edwards. Tu parles beaucoup d’observer et sa méthode me semble très efficace pour justement débloquer les mécanismes d’observation. Là où je te rejoins c’est qu’effectivement cette méthode atteint ses limites pour le dessin d’imagination où il faut anticiper les structures internes. C’est juste que je ne serai pas aussi radicale en évinçant d’emblée la vision 2D, ces méthodes se complètent :)

    1. J’enseigne l’observation pure en deux dimensions, mais pour moi cela vient après la vision en 3D. Je n’évince rien. Je priorise simplement.
      C’est pour cela que ma formation croquis vient après la formation bases du dessin. Tout le monde peut faire du croquis en 2D, c’est facile à enseigner et facile à apprendre. Mais pour la transition en 3D, c’est plus compliqué et les blocages arrivent principalement à ce niveau. Je suis simplement un des seuls profs que je connaisse qui commence par le plus compliqué. Et la raison est simple: les résultats parlent d’eux mêmes versus d’autres méthodes. Et je filtre en même temps les élèves qui cherchent la facilité.
      Si une personne ne souhaite dessiner que d’observation sans évoluer vers le dessin d’imagination, mes cours ne sont probablement pas assez adapté. Mais pour ceux et celles qui veulent progresser vraiment vers la liberté artistique et cognitive, nos cours font des merveilles.

  2. Bonjour Pit voila que tu représentes ta très bonne formation. Elle me tente beaucoup. Tu nous l’avais présentée à la fin du mois dernier en promo mais les fins de mois étant difficiles j’avais beaucoup hésité mais raisonnablement je ne l’ai pas pris. Tu nous l’as reproposé mais pour moi ce prix est trop important mais je ne perd pas espoir j’attendrai ta prochaine promo .Je vais garder de coté pour ne pas me faire avoir .Merci pour tes emails qui sont toujours très intéressants et pédagogiques à notre portée. A Bientôt de te suivre.

  3. Bonjour Pit et l’équipe. Bises à vous tous. Et un énorme merci pour toutes vos astuces, vos conseils, vos passions.
    Après avoir regardé un bon nombre de vos vidéos et tuto,, toujours inspirant(e)s, et tenté de reproduire certaines choses, d’en comprendre d’autres, j’ai fini par m’inscrire dans une académie des beaux-arts ou je me retrouve par défaut en gravure. Et parfois je me dis “mais flûte alors… quand est ce que je vais apprendre à dessiner ?” Entre temps, j’apprends une forme de discipline et me réjouis d’être entourée d’autres apprenants. Bonne journée à tous.
    (donc là pendant un certain temps je vais décortiquer en formes simples tout ce qui me passera sous les yeux, en pensant aux bonhommes-bâtons.

  4. Bonjour,
    Je dois être définitivement incurable, en dessin. J’ai suivi, deux fois, la formation bases du dessin, et n’ai pas progressé d’un iota. Non, je ne pense pas que ce soit accessible à tout le monde, à mon grand désarroi …

    1. Bonjour Eric, as-tu été accompagné par mon équipe? c’est préférable si tu as du mal à avancer seul.
      As-tu compris les principes et suivi les exercices?

  5. Bonjour, j’ai lu les FAQ, mais je n’ai pas trouvé la réponse à ma question. J’aimerais suivre la formation pour apprendre les bases du dessin et je souhaite prendre la formule avec suivi individualisé. Je me demande comment fonctionne le suivi individualisé. Est-ce qu’il y a un nombre maximum de “consultations”? Quand se font les “consultations”?

  6. Merci Pit, tout ça tombe à pic. Je me débats encore dans le passage du 2D au 3D et même si je commence à comprendre (grâce à tes dernières vidéos et explications) ma tête et ma main ne sont pas ( encore) bien connectées 🥴. C’est un passage difficile et irritant, mais j’ai bien l’intention de le forcer. Je crois que le truc du merle va m’y aider… merci ! Et merci pour ton enseignement auquel je suis accro depuis 1 an. C’est vraiment top !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

apprendre a dessiner un oiseau d'imagination

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Déconnexion


Bienvenue !


Se connecter
x

Your custom content goes here.

Guide gratuit
indispensable pour débuter
en dessin